Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Procés Khalifa Sall: Le réquisitoire du procureur général qui risque de tout chambouler
Publié le : Mercredi 11 Juillet 2018 - 17:56 - Source : dakarmatin - Commentaires : 7 - Consulté : 1768 Imprimer

Le réquisitoire du procureur général   

Le procureur général de la Cour d'appel de Dakar, Lansana Diaby, a demandé au tribunal d'accéder à la demande de la défense en accordant la liberté provisoire à Khalifa Sall. Dans son réquisitoire, le chef du parquet a évoqué la jurisprudence Mamadou Tandia, l'ex-Président du Niger. Emprisonné dans son pays, ce dernier a vu la Cour d'appel de Niamey lui accorder la liberté, après que la Cour de justice de la Cedeao a jugé arbitraire sa détention.
"Dans un monde où nous avons accepté de vivre dans des communautés et avons signé des traités, si nous ne respectons pas ces traités signés nous allons inéluctablement vers un chaos communautaire, pose Lansana Diaby. Et aucun État ne veut cela. Concernant cette décision communautaire, la Cour se déclare compétente à examiner la requête de la défense qui dit que les droits de Khalifa Sall ont été violés, que sa détention (dans la période comprise entre le 14 août 2017, date de son élection comme député, et le 25 novembre 2017, date de la levée de son immunité parlementaire) est arbitraire, et condamne le défendeur à payer au requérant la somme de 35 millions. Chaque fois que l'État est condamné à agir immédiatement, le parquet doit exécuter immédiatement cette décision."
Lansana Diaby de poursuivre : "Il nous faut trouver une solution à cette requête. Ce qu'il faut tirer de ces arrêts, c'est qu'au-delà de la passion, il nous faut trancher sur les points de droit. Il nous faut nous référer à la jurisprudence. Nos juridictions n'ont pas respecté ce règlement 5 de l'Uemoa qui exige la présence d'un avocat auprès de son client dès l'interpellation. Il faut respecter cette décision communautaire. Et cette disposition s'impose à l'État. Toute la problématique tourne autour d'un point l'annulation de la procédure réclamée par les avocats. Le débat aujourd'hui est de savoir quelle conséquence en tirer."
Le procureur de conclure : "C'est l'État qui a violé le traité. Et c'est le citoyen qui a été lésé par une situation. Donc, l'arbitrage se trouve entre le citoyen lésé et l'État qui n'a pas inséré dans son dispositif le traité. Les juridictions sénégalaises ne sont pas attraites devant la cour de justice de la Cedeao. Il me plait aujourd'hui dans un sens pédagogique de préciser que ce champ communautaire limite bien le champ des parties."   

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
LIT - 11/07/2018 - 18h 29  
Je ne désespère pas de la magistrature sénégalaise. Le décrochage des fourches caudines de l'Exécutif arrivera un jour. Même si cela prendra du temps.
Thiouth - 11/07/2018 - 19h 10  
Lansana Diaby l histoire retiendra ce nom tu seras cite comme un magistrat digne
Daouda - 11/07/2018 - 19h 18  
Merci monsieur le procureur vous
Daouda - 11/07/2018 - 19h 18  
Merci monsieur le procureur vous
Maodo - 11/07/2018 - 21h 17  
Je suis sûre et certain que c'est Maky qui a demandé la libération de Khalifa Sall. Tout simplement parce qu'il ne peut pas gérer le problème de Karime et de Khalifa en même temps d'ici les élections. Donc il fait libérer Khalifa pour s'occuper uniquement de Karime. La Cedeao avait jugé que la procès de Karime n'était pas équitable. Pourtant Maky n'avait pas cédé. Pourquoi aujourd'hui il cède? C'est pour diviser l'opposition. Il pense que si Khalifa est libre alors ses amis ne vont pas lutter pour Karime
Dabara - 12/07/2018 - 01h 25  
Humm! Pas d'empressement ! ILS NE VONT PAS LACHER COMME CA. AVEC TOUTE LA LEVÉE DE BOUCLIERS DONT ILS ONT ETE LES AUTEURS. Wait ans see .
Gus - 12/07/2018 - 08h 28  
Pourquoi attendre la Cedeao pour enfin faire ce que tout le monde considérait comme arbitraire?Ce silence lache n honore personne ici chez nous.Combien de personnalités religieuses,coutumières ont été aidées par Khalifa.Si tout ce beau monde avait utilisé la même hargne,la même férocité pour massacrer un pauvre citoyen qui avait l imprudence de confondre Bakka et Makka le pouvoir lâcherait Khalifa depuis longtemps.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Le nombre de parrains ne détermine pas l’ordre d’arrivée aux présidentielles de 2019
Sénégal 2019 : Un si grand besoin de Idrissa Seck
La fanfaronnade érigée en système de régence démocratique
Aliou Sow tacle Ousmane Sonko:« Nous n’avons pas de leçons à recevoir de lui »
Me Abdoulaye Babou "Touba est devenu le lieu de tous les trafics"
Me Abdoulaye Babou " Macky a une gestion patrimonialiste du pouvoir..."
Hommage: À NOTRE AÎNÉ BRUNO.
Comparer les élections au Mali et au Sénégal ou la recherche d'un plan b pour voler la présidentielle 2019
Bruno Diatta sera inhumé ce Jeudi à Dakar
Fiches de parrainage : Face à "un État-voyou", le Pds choisit ses propres couleurs
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Le Directeur de la prévention s’explique après la mort de 4 enfants à Kanel
Me Abdoulaye Babou "Touba est devenu le lieu de tous les trafics"
Bruno Diatta sera inhumé ce Jeudi à Dakar
Obsèques de Bruno Diatta : L’État et la famille se concertent sur le protocole
« La stabilité du système éducatif dépendra de l’application des accords consignés »
Bruno est décédé suite à un malaise
Décès Bruno: L’hommage de Wade
La version des soldats français à propos de la rixe
Le Collectif pour la justice porte le combat de Oumar Watt
Les agents de l’Aps poursuivent la lutte
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78127 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74456 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55381 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47113 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46187 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 19 septembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ousmane Sonko présente son livre "Solutions " à Dakar
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le building de la corruption
21/09/2018 - 11:55
Hcct : Nébuleuse autour d'une location
17/09/2018 - 15:20
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Wade décidait de retirer l'organisation des élections
01/09/2018 - 17:15
Quand Macky Sall traitait les transhumants de rat
17/08/2018 - 15:54
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le nombre de parrains ne détermine pas l’ordre d’arrivée aux présidentiel ...
L'OEIL DU CITOYEN
L’engagement citoyen !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 19 septembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Sénégal 2019 : Un si grand besoin de Idrissa Seck
23/09/2018 - 18:42
La fanfaronnade érigée en système de régence démocratique
23/09/2018 - 19:03
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - invité me Adama Guey ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 12 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - l'Etat de la démocratie ...
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Décryptage du 15 août 2018 - présidentielle 2019 : un scrutin de tous les dan ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017