Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Le président Macky Sall impose le rythme
Publié le : Mardi 10 Juillet 2018 - 12:27 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 553 Imprimer
Le président Macky Sall mobilise ses troupes. Pour cause, le patron de la majorité ne jette plus un œil sur son agenda politique. Le candidat de Benno Bokk Yakaar impose son rythme et veut faire bouger les choses afin d'assurer sa réélection dès le premier tour au soir du 24 février 2019.  Pour cela, Macky Sall convoque le secrétariat national de l'Alliance pour la république (Apr), ce mercredi et la conférence des présidents de Benno Bokk Yakaar dès le lendemain, jeudi, rapporte l'observateur. Selon le journal, le chef de l'Etat a mis en place toute une stratégie, c'est ce mercredi que va se jouer la première étape d'une longue série d'actes à poser dans le sens de gagner les élections.
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
CITOYEN - 10/07/2018 - 14h 53  
Non il suit plutôt le rythme.Il n'impose rien du tout.
Passant - 10/07/2018 - 16h 10  
Le président sait très très bien que son bilan est insuffisant.Il était élu sur ses promesses de remettre des valeurs, de la dignité, de la justice, de l'équité, de la grandeur, du diome,...Le président nous avait dit de le juger sur les valeurs qu'il allait mettre en route et développer, sur la rupture avec la mal gouvernance et les magouilles de toutes sortes sous wade,...Le président nous avait promis un état de droit ou tous les sénégalais sont égaux en droits et en devoirs,...Macky sall nous avait promis une lutte acharnée contre la corruption sous toutes ses formes, contre toute injustice, avec une séparation nette des pouvoirs, contre toutes les impunités.Le président nous avait promis une gouvernance sobre et vertueuse avec des services de contrôles libres pour traquer tous les voleurs de l'état en ne protégeant personne, je dis bien personne,..Aujourd’hui, ce sont les pilleurs des biens du pays qui sont protégés, les détournements des derniers publics se sont tous les jours, avec la benediction active du président qui reste de marbre.Toutes les constructions et autres projets qu'on veut nous vendre sont de type mafieux, menés sans aucun contrôle, ni interne, ni externe, encourageant les grès à grès, les détournements et coulages de toutes sortes.Vendre un président qui veut galgaller tous ses adversaires politiques et qui n'a respecté aucun de aucun de ses engagements qui ont fait son élection reste de la gageure, la corruption à outrance seule sera insuffisante.... UN DÉFIT DE TAILLE, COMMENT VENDRE LE BILAN DU PRÉSIDENT SANS PARLER DE SES ENGAGEMENTS, DE SES PROMESSES, DE SES SLOGANS,....LES CONSTRUCTIONS ET RÉALISATIONS TOUTES MAFIEUSES SERONT INSUFFISANTES.
Wassa - 10/07/2018 - 17h 09  
Le seul bien qu'il peut offrir aux sénégalais c'est de dégager en 2019.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Pape Cheikh Diop : "Je suis Sénégalais, mais je me sens aussi Espagnol"
Pape Cheikh Diop : "Je suis Sénégalais, mais je me sens aussi Espagnol"
Le nombre de parrains ne détermine pas l’ordre d’arrivée aux présidentielles de 2019
Sénégal 2019 : Un si grand besoin de Idrissa Seck
La fanfaronnade érigée en système de régence démocratique
Aliou Sow tacle Ousmane Sonko:« Nous n’avons pas de leçons à recevoir de lui »
Me Abdoulaye Babou "Touba est devenu le lieu de tous les trafics"
Me Abdoulaye Babou " Macky a une gestion patrimonialiste du pouvoir..."
Hommage: À NOTRE AÎNÉ BRUNO.
Comparer les élections au Mali et au Sénégal ou la recherche d'un plan b pour voler la présidentielle 2019
 
DANS CETTE RUBRIQUE
“Dénuement du Ferlo” : Le premier ministre tape sur ABC
« Domestication’’ par les politiques: Le pouvoir religieux va-t-il encore résister longtemps
Présidentielle 2019 : Dr Babacar Diop rallie Idrissa Seck
Mairie de Dakar: le successeur de Khalifa Sall connu le 29 septembre
Alioune Tine : «Si le régime ne met pas en place une justice indépendante, il le paiera très cher»
Mbaye Ndiaye, Abou Abel Thiam, ABC, Youssou Touré, Mimi, War : Les disgraciés du Macky
Procès de Barthélémy Dias : L'affaire Ndiaga Diouf sera évoquée ce mercredi
Le chef de village de Touba Mosquée viré à cause de
Vidéo-Sidiki Kaba ministre des affaires étrangères hué à New York
Sonko/Bougane : Halte à la manipulation.
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78186 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74593 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55420 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47140 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46257 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017