Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Affaire Prodac : Mef, Mejcc, Armp, Locafrique, Green 2000 et les coordonnateurs de Prodac, tous responsables
Publié le : Jeudi 14 Juin 2018 - 08:13 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1450 Imprimer
Depuis plus de cinq ans, nous n’avons pas cessé d’alerter le peuple sénégalais sur les dangers des réformes introduites dans le code des marchés publics sénégalais ainsi que le laxisme qui entoure la contractualisation de certains projets exécutés dans « l’urgence ».

Cette affaire dite du « Prodac » en est une parfaite illustration. 

Par ailleurs, il ne faudrait pas que le peuple sénégalais soit orienté vers un faux conflit entre acteurs principaux de ce carnage financier. Il ne faudrait pas aussi que le peuple sénégalais soit berné dans un semblant de règlement de compte politique. Il s’agit d’une affaire sérieuse de tromperie portant sur plus de 29 milliards de FCFA du contribuable sénégalais.  

D’emblée, il y a lieu de préciser que le principal bailleur, Locafrique et les coordonnateurs du Programme des Domaines Agricoles Communautaires (Prodac), sont les principaux responsables de cette trahison.  

La responsabilité totale de Locafrique est engagée pour avoir effectué des paiements sans demander les pièces justificatives.  

En général, la responsabilité totale et entière des coordonnateurs du Prodac, Monsieur Jean Pierre Senghor (plus de 3 milliards) et de Monsieur Mamina Daffé (plus d’un milliard) est en engagée dans leurs actes de gestion et en particulier, dans la validation des tranches constituant l’avance de démarrage. Monsieur Senghor a aussi fait bénéficier à l’entreprise Green 2000 des avantages non contractuels. En fait, la justice doit éclairer les sénégalais sur les mouvements de fond effectués par Green 2000. En plus, qui sont les bénéficiaires économiques des résultats effectués par cette entreprise ?  

L’ARMP, pour sa part, est également responsable pour avoir illégalement autorisé et de façon injustifiée la conclusion d’un contrat « clé en main » par la procédure de gré à gré entre Prodac et Green 2000, devant une objection (un refus) de la Direction Centrale des marchés publics.  
La responsabilité déterminante de Monsieur Mame Mbaye NIANG est d’avoir émis un ordre de service sans la notification du contrat, bien qu’il avait attiré l’attention de Monsieur Senghor sur un certain nombre de faits. Si l’émission de l’ordre de service avant la notification du contrat lui a permis de tirer de la conclusion du contrat un profit pécuniaire ou en nature, les arguments de fond du juge Lamotte en matière d’escroquerie, dans l’affaire de la caisse d’avance, lui sont applicables. Ces arguments du juge seront aussi valables pour les différents coordonnateurs du Prodac. 

En outre, la responsabilité de Ministère de l’Economie et des Finances est également engagée pour avoir conclu une convention de financement avec Locafrique pour des travaux que des entreprises nationales ou de l’UEMOA pouvaient bel et bien réaliser. Pourquoi Locafrique ? Quelles sont les conditions de conclusion de la convention de financement ? Le délai de paiement auquel l’Etat s’est engagé ? La durée de paiement ? La durée de grâce ? etc.  
En somme, l’Etat du Sénégal a trompé le peuple sénégalais, car, l’engagement contractuel de l’entreprise Green 2000 se limitait à réaliser des « Cœurs de DAC » et non des Dac complets pour un montant de plus de 29 milliards de FCFA. Une situation qui aura un impact réel sur les promesses en matière de création d’emplois.   

Une information judiciaire s’impose inévitablement si le peuple sénégalais est respecté.  

Birahime SECK 
Membre du Conseil d’administration du Forum Civil 
Dakar, le 13 juin 2018.
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Thiakhane Fakhe - 14/06/2018 - 10h 40  
Ce scandale prouve à lui seul, que le Président de la République ne tient pas le gouvernail et, est débordé de tous les côtés. Il a assisté, impuissant, sur une longue période, à la mise à terre de son coeur de projet pour l'emploi des jeunes, ce qui a occasionné un vilain gâchis à la nation, La responsabilité est collective pour ce scandale, même si les têtes de pont doivent être attraits en premier devant M Le Procureur. Il se doit de réagir, ici et maintenant avant de quitter le pays pour une COUPE DU MONDE.
MDC - 14/06/2018 - 12h 14  
Merci Birahim et les Responsabilités doivent être situées et les coupables sanctionnés. Mais avec ce régime pas beaucoup d'espoir surtout quand on est avec l'APR, pas de sanctions et c'est dommage.
Talib - 14/06/2018 - 15h 15  
Je suis tente de faire le lien de ce detournement de 29 milliards et l'entree de Locaffrique societe bidon dans le capital de la SAR. Il me parait evident que de gros bonnets sont derriere ce montage et rien ne se passera tant que les beneficiaires sont a l'APR. Maimouna Ndour Faye m'a déçu, faire 3 reportages de moins de 4 h et les facturer a 63 millions est scandaleux. Pays de merde me direz vous et dire que certains gus nous tympanisent avec une justice independante. Le procureur devrait se saisir de ces faits si graves.
Xeme - 14/06/2018 - 23h 08  
Il n'en sera rien. Et pourquoi les Mame Mbaye Niang, les Jean Pierre Senghor, Mamina Daffé seraient inquiétés alors qu'Aliou Sall est protégé ? Il est pourtant clair que la signature dont a bénéficié Aliou avait été décommandée par les IGE dans leur rapport. On peut comprendre qu'on mette en prison des Khalifa Sall, Karim Wade, sur la base de fieffés mensonges. On nage dans la pure politique de diabolisation de l'adversaire, une marque déposée de Macky Sall. Mais inquiéter des partisans, c'est courir le risque d'étalage sur la place publique de vérités qui, tant qu'elles étaient révélées par les opposants, on pouvait toujours armer les Liberation et autre Observateur pour crier que ce sont des mécontents qui veulent rendre le pays ingouvernable. Mais que ce soit un membre du pouvoir de Macky qui fait de pareilles révélations... Macky ne courra pas le risque. Par ce simple fait, tous les vrais voleurs sont protégés. Observez comment le procureur est prompt à s'auto saisir quand il s'agit même de mensonges portés sur un opposant. Il appelle même rapidement à une conférence de presse, soit disant pour le droit du citoyen à être informé. Ici, il se fait oublier.Nous vivons sous régime légionnaire. Il faut en être conscient.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Commerçant battu à mort par la police: Serigne Bassirou Gueye sort de son mutisme
Yeumbeul: le corps repêché dans le bassin était celui d’Oumar Ngalla Mbengue
Les images inédites de la levée du corps du commerçant Seck Ndiaye..Regardez!
Affaire Prodac : les jeunes de Rewmi veulent livrer Mame Mbaye Niang au Procureur
Autoroute à péage : Un apprenti et son chauffeur arrêtés
Mort de Modou Diop : Me Amadou Aly Kane appelle à appliquer le règlement de l’UEMOA
Ces cadavres dans les placards de la police
Braquage à main armée à Khombole : Un gendarme blessé, 3 millions de Fcfa emportés
Le procureur requiert un mois d'emprisonnement contre l'Asp Mamadou Nguer Mbow
Souleymane Téliko déplore le comportement du ministre de la Justice
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 74995 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 69507 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 53441 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45646 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44600 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 juin 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 23 juin 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 20 juin 2018
AUTRES AUDIOS ...
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Ph ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaire Prodac : Mame Mbaye Niang et Pierre Senghor ont violé la loi dans la mi ...
12/06/2018 - 15:08
Scandale Financier au Prodac: Votre site Dakarmatin avait tiré la sonnette d'al ...
10/06/2018 - 21:21
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Du parrainage aux concertations sur le pétrole : L’éclatante mauvaise foi du ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 20 juin 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Les déclarations mensongères qui enfoncent le Ministre Mame Mbaye NIANG
22/06/2018 - 08:27
Réponse à Seydou Guèye, par Abdoul Aziz Diop
19/06/2018 - 08:03
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Les propos incendiaires de Birima Ndiaye envers ses camarades syndicalistes
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017