Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Affaire du capitaine Diéye: L'armée sort de sa réserve ....
Publié le : Mardi 15 Mai 2018 - 23:54 - Source : seneweb - Commentaires : 2 - Consulté : 1478 Imprimer

L'armée rompt le silence dans l'affaire Capitaine Mamadou Dièye. Dans un document de presse  la "Grande muette" donne sa version des faits. Morceaux choisis.

"Conformément à la loi n°62-37/Pr/Mfa du 18 mai 1962 fixant le statut général des officiers d'active des Forces Armées, le Capitaine Dièye a formulé une demande de disponibilité le 09 février 2017 alors qu'il servait au 25ème bataillon de Reconnaissance et d'Appui à Bignona en Casamance. La demande a été reçue à son corps et transmise par voie hiérarchique à l'Etat-major des Armées. Cependant, sans attendre l'aboutissement du traitement de sa requête, le Capitaine Dièye a délibérément choisi d'abandonner son unité à Bignona pour se rendre sur la Petite côte, à Mbour, et y travailler pour le compte d'une société privée. Signalé manquant aux appels, il a été sommé de rejoindre son unité. Après six (6) jours d'absence, il a été porté déserteur à arrêter et à ramener au corps le 17 avril 2017 en application de l'article 107 du 27 mai 1994 portant code de justice militaire."

Le Capitaine Dièye risque la radiation

"Il convient de rappeler que, conformément à l'article 17 de la loi n°62-37/PR/MFA du 18 mai 1962 fixant le statut général des officiers d'active des Forces Armées, la disponibilité, tout comme la démission, n'a d'effet que si elle est acceptée par l'autorité investie du pouvoir de nomination, en l'occurrence le président de la République, chef suprême des Armées. Dans tous les cas, la disponibilité n'a pas un caractère de départ définitif.  Compte tenu de la nature et de la gravité des fautes commises, le Capitaine Dièye fait l'objet de sanctions disciplinaires conformément aux dispositions contenues dans les articles 80 et 97 du décret 90-1159 portant règlements de discipline générale des forces armées. Ceci n'exclut pas l'application de sanctions statutaires, notamment, la traduction devant un conseil d'enquête en vue de sa radiation."

Il sera traduit devant une juridiction ordinaire spéciale

"Cumulativement à ces sanctions, et en application de la loi 94-44 du 27 mai 1994 portant code de justice militaire et des textes réglementaires subséquents, il sera traduit comme tout déserteur devant les juridictions ordinaires à formation spéciale pour désertion à l'intérieur en temps de paix selon l'article 107 de la loi suscitée. En effet, l'article 79 du règlement de discipline générale dispose "une même faute peut faire l'objet d'une condamnation pénale et d'une sanction disciplinaire". De surcroît, faisant fi du devoir de réserve inhérent à son statut d'officier d'active et aux dispositions de la loi 71-0024 du 6 mars 1971 relative à l'exercice des droits civiques et libertés publiques par les militaires des forces armées et les assujettis au service de la défense et au service civique, le Capitaine Dièye s'est engagé dans une campagne de dénigrement des armées marquée par la tenue de propos séditieux à travers les réseaux sociaux".

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Officier libre - 16/05/2018 - 03h 04  
Foutez-nous la paix, Mr. Dieye s est librement engage dans librement donc librement il doit pouvoir demissionner. Une demande de demission introduite en 2017 qui reste sans reponse jusqu au mois de mai 2018. Vous devriez avoir honte de vous-meme. En 2018, vous parlez de lois de 1962 ou 1994 , des lois de l epoque qui sont encore en cours au senegal. On devrait vous faire tous tuer bande de corrompus. De toute facon vous n avez rien a perdre a attendre, un de ces matins in vous fera tous enculer a commencer par votre president-prefet de la france, les singes du conseil constitutionnels, les depites de la soit-disante assemblee sans oublier les Tanors, AMINATA TALL, le procureur, les journalistes corrompus avec en tete madiambal. En fait on a besoin d une purge au Senegal pour eliminer toute la racaille. Trop de masla, Macky a commence alors ca va continuer. on n a meme pas besoin de CREI, c est trop attendre, il mfaut les lincher publiquement avant de les passer au peleton d execution.a bon enrendeur, salut.
Diop - 16/05/2018 - 10h 49  
Les futures autorites auront pour tache de purger, dassenir ce canal de dechet et pourriture militaire, politiciens, journistique....Pays de merde
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Pape Cheikh Diop : "Je suis Sénégalais, mais je me sens aussi Espagnol"
Pape Cheikh Diop : "Je suis Sénégalais, mais je me sens aussi Espagnol"
Le nombre de parrains ne détermine pas l’ordre d’arrivée aux présidentielles de 2019
Sénégal 2019 : Un si grand besoin de Idrissa Seck
La fanfaronnade érigée en système de régence démocratique
Aliou Sow tacle Ousmane Sonko:« Nous n’avons pas de leçons à recevoir de lui »
Me Abdoulaye Babou "Touba est devenu le lieu de tous les trafics"
Me Abdoulaye Babou " Macky a une gestion patrimonialiste du pouvoir..."
Hommage: À NOTRE AÎNÉ BRUNO.
Comparer les élections au Mali et au Sénégal ou la recherche d'un plan b pour voler la présidentielle 2019
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Nébuleuse foncière : Le DG de l’Aprosi visé pour escroquerie
Le procès en appel de Barthélémy Dias renvoyé au 7 novembre
Fatick : un 9e cas de dengue enregistré
Barth sur deux fronts, ce matin
La lionne ensommeillée de l’OFNAC se réveille
Le joola, l’opium du peuple !
Enfant mort noyé à la Patte d'Oie : Le père de la victime réclame justice
Patte d'Oie-Video: Repêchage du corps sans vie d'un garçon de 8ans dans des eaux
Abdoulaye Waye rend homme à Bruno Diatta: L’inimitable Bruno Diatta,
Cri du cœur d'une mère éplorée : "Mon enfant a un cancer et souffre terriblement !" (Diatou Fall)
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78186 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74593 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55420 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47140 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46257 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017