Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Crise politique au Sénégal:Waxon nako mo gueun khamone nako
Publié le : Dimanche 15 Avril 2018 - 19:55 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1161 Imprimer

Aujourd’hui, la situation est tendue, chaque camp affute ses armes. À entendre les discours de part et d’autre on a des raisons de craindre le pire. Mais nous ne devons pas perdre espoir. Nous sommes certes orphelins d’une autorité morale capable de mettre fins aux escalades. Il est vrai qu’Abdoul Aziz Sy Dabakh est parti, mais son esprit plane sur nous. Sa lumière et celles de tous les hommes de Dieu qui ont garanti au Sénégal plus d’un siècle de paix et de stabilité nous accompagnent. Toutefois, nous devons agir, car les provocations et les contre provocations via les réseaux sociaux font monter l’adrénaline ; et nul n’a intérêt à ce que le pays s’embrase, car le Sénégal nous dépasse tous, et nous n’avons pas le droit de le saborder.
Mais avons-nous réellement conscience de ce qui se joue présentement ? Avons-nous le droit de laisser nos enfants se réveiller ce 19 avril avec la peur que le pire puisse se produire ?
Bien sur que Non ! Car même une goutte de sang versée serait de trop.

Alors nous ne devons pas laisser l’orgueil mâle l’empoter sur la raison. Le devoir nous impose de nous lever avant que l’irréparable n’ait lieu. Notre place et notre rôle, en tant que femme, en tant que mère est d’alerter. C’est pourquoi le Comité de Veille et d’Alerte pour une démocratie inclusive prend date pour que nul n’en ignore.
Comme par le passé lorsque c’était nécessaire dans des conflits qui secouaient notre pays, nous avons pu élever la voix et par la grâce de Dieu contribuer à la solution.

Aujourd’hui, entre les deux camps, la raison qui s’impose est celle qui dépasse le caractère partisan pour comprendre que la seule chose qui vaille c’est le Sénégal. Le monde nous regarde car avons toujours su être au rendez-vous de l’histoire. Le 19 avril, lorsque l‘astre solaire plongera ses derniers rayons dans l’océan atlantique, Dakar devra aller se coucher dans la paix et la sérénité.
Tout en attirant la responsabilité de chacun des acteurs, nous voulons rappeler au Président Macky Sall que Bonaparte avait dit : « Waterloo effacera les souvenirs de toutes mes victoires… » Doit-il laisser le conflit sur le parrainage immédiat prendre le dessus sur toutes ses réalisations ?
La responsabilité d’un homme d’Etat c’est de comprendre la pleine mesure de la complexité d’une situation qui va à la dérive et de savoir l’arrêter à temps mais sans faiblesse.
Diriger notre peuple c’est d’abord avoir la sagesse, la capacité de prendre de la hauteur, la capacité du dépassement, avec comme seule ambition la construction du Sénégal dans la paix et la stabilité. Et cela tout candidat à la présidence doit l’internaliser.

Les familles sont inquiètes, les femmes sont inquiètes, et c’est au Président de sauver le Sénégal de l’irréparable. C’est d’abord de sa responsabilité, ensuite celle des autres.
Ainsi donc, les femmes ont l’obligation, au-delà du caractère partisan, je dis bien au-delà du caractère partisan, de prendre leur responsabilité.

SAUVONS LE SENEGAL

Fatou Sow Sarr
Pour le Comité de Veille et d’Alerte
Pour une Démocratie Inclusive

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lemzo - 16/04/2018 - 02h 21  
Mme Sarr, vous ne dites rien de concret ici ! Que des vœux pieux, et puis arrêtez de jouer les oiseaux de mauvais augure. La seule vraie question est : est-ce que le parrainage est un moyen de démocratiser et crédibiliser candidatures aux élections au Sénégal ? La réponse est : OUI. Écoutez maintenant les réactions des Sénégalais dans les maisons et dans la rue. Une écrasante majorité pense que c'est une excellente chose pour rationaliser la participation aux prochaines élections. Alors que voulez-vous ? Je vous jure que rien ne se passera le 19 avril. Le projet sera âprement discuté à l'Assemblée mais finira par être voté car il y va de la crédibilité même de l'État et de notre démocratie. Nous ne voulons plus revivre le bordel des dernières législatives !
Rewmi - 16/04/2018 - 07h 25  
Lemzo calmez de vous. Le bordel des législatives était voulu et planifié par l'APR. Sinon vous savez bien que vous n'auriez jamais eu de majorité. Soyons sérieux !
Rewmi - 16/04/2018 - 07h 31  
Lemzo calmez vous. Le bordel des législatives était voulu et planifié par l'APR. Sinon vous savez bien que vous n'auriez jamais eu de majorité. Soyons sérieux !
ANTA - 16/04/2018 - 14h 14  
Merci rewmi bien dit
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Le Parti socialiste réaffirme sa décision d’investir Macky Sall comme son candidat à la présidentielle de 2019
Karim prépare discrètement son retour....
Tension budgétaire ou plutôt hypertension budgétaire au Sénégal
Abdoul Mbaye " Macky doit renoncer à un second mandat"
Guinée équ.-Sénégal (0-1) : Les lions font le boulot....
Pierre Atépa Goudiaby: Macky est incompétent...."
Le mandat de Macky Sall a mis l’économie sénégalaise à genoux, un second l’achèverait
Le communiqué du conseil des ministres du 14 novembre 2018
Vidéo-Présidentielle 2019: Malick Gackou « je suis prêt »
Affaire Karim Wade: Coup de tonnerre Les Nations Unies annulent l’arrêt de la CREI
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Justice sénégalaise : le déshonneur
Tension budgétaire ou plutôt hypertension budgétaire au Sénégal
Me Doudou Ndoye : pour une loi d’amnistie
Affaires Ousseynou Diop et des « Thiantacounes » : la déchéance collective
L'indigne indignation des journalistes sénégalais
Foot au Sénégal ! Et l'argent du mondial ?
Le mandat de Macky Sall a mis l’économie sénégalaise à genoux, un second l’achèverait
Aveux
L'avocat du diable
A New York, un vrai imam, diffèrent de Khadim BOUSSO, parle
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79927 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 79051 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56669 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48153 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47508 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 16 novembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 16 novembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 novembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ça Me Dit Mag du 17 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La rétention illégale du fichier électoral invalide le parrainage
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 novembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Justice sénégalaise : le déshonneur
18/11/2018 - 09:45
Tension budgétaire ou plutôt hypertension budgétaire au Sénégal
17/11/2018 - 22:02
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 17 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 14 novembre 2018 avec Pape Alé Niang : que retenir de l'entretie ...
AUTOUR DU MICRO
Autour du micro reçoit Ibrahima Thiam « Un autre Avenir »candidat à la prés ...
AUTRES VIDEOS
Comment le journaliste Jamal Khashoggi a été tué au consulat Saoudien
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017