Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Economie: Y'a-t-il risque d'adopter le plan Sakho-Loum? La réponse de l'économiste Maïssa Babou
Publié le : Jeudi 29 Mars 2018 - 13:33 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 1998 Imprimer
Le "Plan Sakho-Loum" qui date de 1992 était un plan de redressement économique. Aujourd'hui, avec une situation économique en pleine mutation, est-ce qu'il y a risque d'adopter ce modèle pour booster l'économie, comme l'a suggéré le député économiste Mamadou Lamine Diallo?

L'économiste Maïssa Babou à qui la question est posée par nos confrères de Vox populi a d'emblée souligné que c'était "un plan de redressement de dimension nationale". Le Plan Sakho-Loum était initié par la Banque mondiale à la suite des problèmes de fonds de l'économie sénégalaise. Il fallait opérer un redressement. Le Sénégal avait outrepassé les règles de convergences comme le déficit budgétaire, un endettement colossal, un déficit de trésorerie", renseigne l'enseignant à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

M. Babou d'expliquer ainsi qu'"il y avait tellement de problèmes à cette époque que la Banque mondiale a fini par imposer ce que l'on appelle un redressement sur le plan économique. Ce redressement a eu lieu à partir des années 1992 et le Plan Sakho-Loum n'aura vécu que presque deux ans (1992-1994). Parce qu'en 1994, la même situation qui était au Sénégal, était une situation africaine, surtout la sous-région. Et donc, en 1994, la BM a fini même par nous dévaluer".

Il explique que la finalité de ce plan de redressement était "d'améliorer les finances publiques en deux temps. D'une part, il fallait améliorer les recettes fiscales. Et donc, les taxes étaient revues à la hausse, parce que le Sénégal est un pays purement fiscal qui n'a d'autres ressources que la fiscalité. Donc, pour améliorer le dispositif financier de l'Etat, il fallait agir sur la fiscalité. Ce qui a entraîné naturellement une hausse des prix".

"La deuxième chose, dit-il, c'est que les finances publiques étaient tellement plombées qu'il fallait les diminuer. Et pour cela, ils ont baissé les salaires de 15% de 1992 à 1994. Et baisser les salaires, c'est une catastrophe. Et à la suite de cette baisse qui n'a pas trop duré, la dévaluation est finalement venue. Donc, le Plan Sakho-Loum a été un plan d'ajustement structurel de l'économie, avant l'autre plan d'ajustement financier que l'on appelle dévaluation".
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Theo - 29/03/2018 - 14h 33  
Le contenu de l article ne correspond pas au titre. Il n a pas répondu à la question posée
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Economie: la macroéconomie de Macky Sall ne marche pas, selon Mamadou Lamine Diallo
UEMOA : "Le Sénégal est le pays le plus endetté"
Le coût économique du parrainage, le nouveau pourcent bloquant
Le Fisc bloque les comptes de Arcelor Mittal
Retard dans la signature des accords de Pêche : Le Sénégal accuse la Mauritanie
Economie: Y'a-t-il risque d'adopter le plan Sakho-Loum? La réponse de l'économiste Maïssa Babou
Étouffée par la contrebande, la CSS risque de mettre la clef sous le paillasson
Arriérés intérieurs du Sénégal: Mamadou Lamine Diallo écrit à Christine Lagarde
Secteur de l'eau: le gouvernement du Sénégal décide d'opérer une nouvelle réforme
Kigali: Macky Sall signe l’Accord portant création d’une zone de libre-échange continentale africaine
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 73159 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 66878 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52206 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 44754 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 43624 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 25 Avril 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 25 Avril 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 25 avril 2018
AUTRES AUDIOS ...
Boubacar Sadio, Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle: "L ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
TER: la facture passe de 568 à 738 milliards 400 millions après la signature d ...
24/04/2018 - 10:58
SAR : Polémique autour d’un trou de 40 milliards et d’un contrat de 400 mil ...
10/04/2018 - 09:54
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Winnie Mandela, la Voix et le Cœur de la lutte contre l’Apartheid (par Mme Fa ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 25 avril 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Les notes de DIAMANKA
26/04/2018 - 00:17
Les notes de DIAMANKA
24/04/2018 - 11:46
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
ÇA ME DIT MAG du 21 avril 2018 - le film du vote de la loi sur le parrainage av ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 18 avril 2018 avec Pape Alé Niang - le parrainage viole t'il la ...
AUTOUR DU MICRO
Boubacar Sadio, Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle: "Les forces ...
AUTRES VIDEOS
Première déclaration du nouveau Khalif Général des mourides
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017