Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Sénégal: ces palais présidentiels annexes en "sursis"
Publié le : Mercredi 14 Mars 2018 - 15:45 - Source : Dakarmatin via Sud Quotidien - Commentaires : 1 - Consulté : 649 Imprimer
Le président Macky Sall veut léguer à son successeur une résidence présidentielle «autre» que le palais du boulevard de la République, à Dakar. Le chef de l’Etat annonce la construction d’une annexe du palais de la République à Diamniodio, l’actuelle  résidence présidentielle étant un héritage colonial. Seulement, force est de constater que le problème de résidences secondaires du président de la République ne se pose pas au Sénégal: en plus de Poponguine, le chef de l’Etat dispose également d’une «maison blanche» à Gorée, même si elle est… en désuétude.

«Bientôt, Rufisque va abriter une annexe du palais de la République qui sera implanté dans la localité… Comme vous le savez, notre palais est un héritage colonial. Il est beau. Mais nous nous devons de laisser une trace pour l’avenir». C’est le président de la République, Macky Sall, qui programme ainsi de léguer un héritage «historique» à ces successeurs à la tête du Sénégal, à Diamniadio. Il en a fait l’annonce avant-hier, lundi 12 mars 2018, lors du 1er Forum international organisé par la Conseil départemental de Rufisque dont il a présidé la cérémonie d’ouverture au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD).

Force est de rappeler qu’avant lui, dans l’euphorie de l’alternance survenue au sommet de l’Etat en 2000, son prédécesseur, le président Abdoulaye Wade, l’opposant historique et tombeur du président Abdou Diouf, avait émis l’idée de construire une résidence secondaire pour le président de la République à Touba. En dehors de Popenguine. Ce projet restera en veilleuse jusqu’en 2011, pour que le président Wade réitère sa volonté de disposer de cette résidence, soit à cinq mois de la présidentielle de 2012. Hélas, c’était trop tard car il ne sera pas reconduit à la tête du pays pour un troisième mandat. En outre, le président Wade avait aussi manifesté sa volonté de faire de l’hydrobase (de Bel air) qui a été rétrocédée au Sénégal par l’Armée française une résidence secondaire, arguant que Popenguine est trop loin. Comme pour dire que le président Wade et son successeur semblent être en phase dans leur volonté de construire une nouvelle annexe du palais de la République, malgré l’existence de deux autres à Popenguine et à Gorée.

LE PALAIS DE DAKAR, UNE «DEMEURE HISTORIQUE» POUR GOUVERNEURS… DE L’AOF

En effet, l’actuel palais de la République, qui est la résidence de tous les chefs de l’Etat qui se sont succédé à la tête du Sénégal, est une «demeure historique» construite en 1902. Donc un legs colonial. Il fut la résidence officielle du Gouverneur général de l’Afrique occidentale française (AOF). La construction du palais dans son premier état ordonnée en 1902 par Gaston Doumergue, à l’époque ministre des Colonies, visait à loger dans la capitale le gouverneur général de l’AOF qui résidait alors à Saint-Louis. L’architecte en est Henri Deglane. Après cinq années de travaux, ce bâtiment de facture néoclassique surmonté d’une tour inspirée du Trocadéro de Paris, est inauguré le 28 juin 1907 comme palais du Gouvernement général, avec comme premier locataire Ernest Roume, alors gouverneur général en fonction. A charge pour lui de transférer le siège du Gouvernement général de l’AOF de Saint-Louis à Dakar et mettre en place les structures administratives centrales de ce vaste ensemble territorial. Les gouverneurs généraux puis les hauts commissaires s’y succèderont.

Toutefois, l’évolution du style a engendré, au cours du temps, une série de réfections qui ont conféré au palais sa forme actuelle, aux lignes sobres et monumentales. Entre temps, le bâtiment fut modernisé par le Haut commissaire Paul Bechard, locataire des lieux de 1947 à 1951. Et c’est sous sa nouvelle configuration que l’occupera, pour la première fois, le premier président de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. Il a intégré les locaux le 5 septembre 1960. Et, depuis l’indépendance du Sénégal, le palais de la République qui est la résidence du chef de l’État, est occupé à ce titre par les présidents Léopold Sédar Senghor de 1960 à 1980, Abdou Diouf de 1980 à 2000, Abdoulaye Wade de 2000 à 2012 et Macky Sall depuis le 3 avril 2012.

POPENGUINE, HAVRE DE PAIX DE SENGHOR A MACKY, MEME SI…

Situé dans le département de Mbour (Thiès), à 70 km environ de Dakar, Popenguine est aujourd’hui un chef-lieu de commune accessible à toute sorte de personne. C’est dans cette localité, célèbre pour son pèlerinage marial annuel (de la chrétienté), qu’est implantée la résidence secondaire du président de la République du Sénégal. Cette vaste maison contemporaine qui fut également une demeure de l’ancien gouverneur général de l’AOF surplombe une belle plage privée. Avec eux alentours, un magnifique parc d’une douzaine d’hectares, au bord de l’océan, où s’entremêlent acacias, palmiers, lauriers roses et bougainvilliers. Nichée dans une alcôve naturelle de la baie de Popenguine et à l’abri des regards, cet édifice confortable qui n’a pas les dimensions imposantes du palais de la République, reste encore la seconde résidence des chefs de l’État sénégalais depuis près de soixante ans.

Le site a été récupéré par l’État sénégalais à l’indépendance, en 1960. Léopold Sédar Senghor est vite tombé sous son charme et a lancé des travaux d’embellissement. Au fil des ans, il en a fait sa base arrière, s’y rendant fréquemment le week-end lorsqu’il n’était pas en déplacement à l’étranger. Le président Diouf lui emboitera le pas. Mais, contrairement aux deux premiers présidents qui l’on choisi comme lieu de retraite, Popenguine a semblé un peu perdre de sa superbe sous le magistère de Me Wade, avant que son successeur, Macky Sall ne viennent y passer ces vacances. N’empêche tous, de Senghor à Macky Sall, en ont fait, chacun à sa manière, leur havre de paix. Mieux, le président-poète Léopold Sédar Senghor l’a chanté et loué.

LA MAISON BLANCHE «OUBLIEE» DE GOREE

C’est une autre résidence pour président de la République. Seulement, beaucoup de Sénégalais ignorent ce troisième palais, après ceux de Dakar et Popenguine, situé sur l’île de Gorée, face à la capitale. Cette grande maison blanche est également un legs colonial, elle est construite près de la mosquée de l’île. A l’image de la résidence de Popenguine, et du palais présidentiel, celle-ci appartenait au gouverneur de l’AOF avant de devenir la possession du Sénégal indépendant. Érigée en bord de mer, avec une vue sur le cap Manuel, elle dispose d’un petit jardin, d’un grand salon et de deux chambres à l’étage. Fréquentée sous Senghor, elle est peu à peu tombée dans l’oubli, jusqu’à se retrouver dans un piteux état. Elle est toutefois en cours de réhabilitation depuis 2014, sur ordre de l’actuel président Macky Sall qui a donné des instructions en ce sens afin qu’il puisse s’y rendre lui-même ponctuellement ou y loger ses hôtes de passage à Dakar.
Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Shekhou - 14/03/2018 - 17h 25  
Le président turc Erdogan aura-t-il, lors de sa récente visite à Dakar, "instruit" Maky de suivre son exemple, lui qui s'est fait construire un nouveau palais (d'empereur !) ? De même que Macron a étrenné de nouveaux marchés pour les entreprises françaises, Erdogan aura crû devoir marcher sur ses pas pour donner un nouveau marché aux entreprises turques après celui des travaux de finition de l'AIBD, entre autres ! Wait
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Affaire Prodac : les jeunes de Rewmi veulent livrer Mame Mbaye Niang au Procureur
Autoroute à péage : Un apprenti et son chauffeur arrêtés
Mort de Modou Diop : Me Amadou Aly Kane appelle à appliquer le règlement de l’UEMOA
Ces cadavres dans les placards de la police
Braquage à main armée à Khombole : Un gendarme blessé, 3 millions de Fcfa emportés
Le procureur requiert un mois d'emprisonnement contre l'Asp Mamadou Nguer Mbow
Souleymane Téliko déplore le comportement du ministre de la Justice
Sénégal: 41 000 personnes vivent avec le VIH sida dont 21 157 sous traitement
"Ebola, le Sénégal un cas" : un film qui retrace le combat mené par le Sénégal vaincre Ebola.
Le maire d’Oulampane est libre
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 74978 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 69489 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 53430 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45642 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44592 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 22 juin 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 22 juin 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 20 juin 2018
AUTRES AUDIOS ...
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Ph ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaire Prodac : Mame Mbaye Niang et Pierre Senghor ont violé la loi dans la mi ...
12/06/2018 - 15:08
Scandale Financier au Prodac: Votre site Dakarmatin avait tiré la sonnette d'al ...
10/06/2018 - 21:21
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Du parrainage aux concertations sur le pétrole : L’éclatante mauvaise foi du ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 20 juin 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Les déclarations mensongères qui enfoncent le Ministre Mame Mbaye NIANG
22/06/2018 - 08:27
Réponse à Seydou Guèye, par Abdoul Aziz Diop
19/06/2018 - 08:03
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Les propos incendiaires de Birima Ndiaye envers ses camarades syndicalistes
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017