Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
De qui se moque Eiffage à propos du péage
Publié le : Mercredi 14 Février 2018 - 16:01 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 11 - Consulté : 1804 Imprimer
La dernière sortie de ‘’EIFFAGE’’ relativement aux nouvelles mesures concernant le péage, illustre à souhait la désinvolture de ses responsables et le mépris dans lequel ils tiennent d’abord et surtout les autorités de ce pays, puisqu’en ce qui nous concerne, nous anonymes citoyens de ce pays, nous n’avons que faire d’une entreprise dont la logique capitaliste effrénée et bancale ne trouve un terreau fertile que face à la démission et la compromission de nos dirigeants.

Pour rappel, la première sortie de EIFFAGE consistait, dans le cadre d’une stratégie de communication minimaliste à souhait, à informer les citoyens de mesures prises afin (défense de rire) « d’améliorer les conditions de circulation à compter du 1er Mars 2018 », en mettant en place un dispositif de répression de comportements dorénavant délictuels, sans édifier les citoyens sur le soubassement législatif ou réglementaire les autorisant à définir de nouvelles règles en la matière.
Le tollé soulevé par la réaction indignée des usagers informés par de simples prospectus, a obligé EIFFAGE à en dire un peu plus par le biais de communiqués en date du 13 Février lus sur les ondes et relayés par les sites, en invoquant un fantomatique ’’Arrêté 21918 du 13 Décembre 2017 régissant le domaine autoroutier’’ dont la mise en application vise à « réduire les files d’attente devant les guichets mais aussi mettre plus d’ordre sur l’autoroute ». 

Il y aurait donc derrière toute cette agitation un arrêté ministériel dont la publicité légale aurait été faite à l’insu des citoyens, et dont l’autorité ministérielle n’aurait pas pourvu à la large diffusion pour s’assurer que les citoyens menacés de sanctions pour des comportements dorénavant répréhensibles soient au moins au courant des nouvelles règles afin d’éviter de les enfreindre, et de prendre leurs dispositions relativement à des nouvelles mesures lésant gravement leur pouvoir d’achat et leurs droits de consommateurs.

Cette complicité des autorités, si elle est établie, doit entrainer une réaction à la hauteur de la vénalité de l’acte, en ce qu’il charrie d’indifférence, de cruauté et d’irresponsabilité vis-à-vis de citoyens privés de tout, et notamment de leurs droits économiques et sociaux les plus élémentaires !

De toute manière, si tant est qu’il existe, les moyens de recours contre cet ‘’arrêté 21918’’ ne manquent pas, et par-dessus tout il s’agit de prendre conscience de l’abandon de l’Etat pour prendre nos responsabilités de citoyens afin de s’opposer à l’arbitraire d’un simple exploitant privé cherchant à resserrer son emprise par l’imposition de mesures arbitraires et inacceptables.


MEDOUNE DRAME, MBAO          
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (11)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Ismaila - 14/02/2018 - 17h 02  
D'accord pour voir par quel procédé dénoncer ce décret qui est un coup de poignard dans le dos des usagers sénégalais. une pétition en ligne pourrait déjà être un bon début.
Antus - 14/02/2018 - 17h 44  
Et puis ils sont complices des rackets organisés par la gendarmerie sur l'autoroute à péage. Figurez vous que les préposés au péage retiennent volontairement les conducteurs de Dacia vers la petite côte et les signalent aux gendarmes qui sévissent comme des malfrats. Chaque conducteur de Dacia est sommé de débourser 5000, parce qu'il n'aurait pas le droit de faire du transport en commun, ou qu'il fait du co-voiturage...Vendredi dernier, des blancs dans une de ces Dacia, demande au conducteur, "combien tu lui as donné ?"; Le pauvre, "5000"! Et c'est aux deux "montages"...sans dire la manière...des injures, des menaces de d'arrestation, des rétentions de clés de véhicules...Comme si ces gendarmes avaient le droit de réguler la circulation sur l'autoroute à péage... Eiffage ne dit d'ailleurs pas si les gendarmes payent eu aussi pour accéder à l'autoroute !!!
Abdoulaye - 14/02/2018 - 18h 21  
Quel mépris ! Allez viser le texte réglementaire en question sur leurs panneaux au niveau des guichets. Un décret est cité à la place de l'arrêté. Oui, ils se moquent de nous. Ce qui est ahurissant dans ce complot, c'est le bras armé de l'Etat prompt à leur trouver un moyen de repression qui ne dit pas son nom. Cela me rappelle les levées de tributs pendant la période coloniale. Pourtant, ce meme Etat nous narguait de déclarations saugrenues sur une probable réduction des tarifs appliqués sur les 32 km du péage. Je m'inscris en faux sur le fondement de cet arrêté scélérat qui veut simplement dire que les longues files d'attente sont dues aux comportements des usagers incriminés dans ledit texte. C'est faux et faux jusqu'à 32 km. Nous sommes nombreux comme l'auteur de cette contribution à frequenter l'autoroute "coloniale", alors il nous revient de défendre nos maigres moyens. Je propose ici la mise en place d'une association des usagers de l'autoroute coloniale et meme Ila Touba. Bravo Dramé.
Deug - 14/02/2018 - 22h 37  
France DEGAGE
Boyzales - 15/02/2018 - 08h 35  
belle contribution! oui, il serait utile de créer une association des dépouillés de l'autoroute à péage. Ce qu'il dit ne peut être circonscrit à un réflexe anti-français ou anti-colonialiste mais c'est un appel a plus de responsabilités de nos gouvernants, à tout le moins une prise de conscience citoyenne pour arrêter certaines dérives que nous subissons et favorisées simplement par notre défaut d'engagement pour les causes justes. Personne ne veut se battre pour l'intérêt général: des personnes qui semblent beaucoup plus nanties, diront qu'on parle trop et que les gens qui n'en ont pas les moyens peuvent se plaindre auprès de Dieu. c'est ahurissant et admissible de payer tous les entre 40 000 à 60 000 CFA pour un tronçon de 32 km. Du jamais vu!
FA - 15/02/2018 - 08h 52  
L'état est effectivement complice de ces dérives, car il laisse faire EFFAGE ce qu'ils veulent alors que l'argent du contribuable sénégalais a financé les 3/4 de cette autoroute. En réalité l'état se fiche des intérêts des sénégalais, ce qui lui importe c'est de préserver les intérêts français. L'état est en trains de tuer financièrement les PME sénégalaises et mêmes les grandes entreprises en ne les payant leurs créances. Mais aucun paiement des entreprises françaises n'est en retard. Tant que nous ne défendons pas nos intérêts en portant ce débat sur la place publique en suscitant la polémique, l'état ne réagira pas ; ou faire une pétition sur les réseaux sociaux pour sensibiliser tous les sénégalais.
Oussou - 15/02/2018 - 09h 18  
Il faut de bonnes actions comme le boycott.A défaut de pouvoir boycotter l'autoroute, boycottons les stations services TOTAL. Moi perso, je ne m'y ravitaille plus depuis au moins 1 an.Cette campagne leur fera reculer sur bien des choses.
MOON - 15/02/2018 - 10h 01  
Chers Compatriotes arr
DiéKa - 15/02/2018 - 11h 45  
Le sénégalais, en général, est naturellement pacifiste et accepte tout ce qui lui est imposé. Cela se manifeste dans notre vie quotidienne. Par exemple quand les chauffeurs décident d’hausser les prix de transport la résistance ne se fait que pendant deux jours et certains diront que pour 100 ou 200 FCFA ils ne perdront pas leur temps. On peut donner l’impression d’être radin en refusant la nouvelle mesure ; quelle que soit la modicité de la somme ajoutée, il faut penser aux autres qui peinent chaque à trouver le billet du transport pour se rendre à leur lieu de travail. Nous devons songer à nous battre pour des principes et pour nos droits les plus élémentaires puisque l’Etat, garant de l’intérêt général, semble avoir failli à cette mission. Ce ne sont pas des prétendus représentants des consommateurs qui ne sont là que pour leurs intérêts propres qui le feront à notre place. Ils sont muets face à toutes les dérives infligées aux consommateurs : c’est pitoyable.
MOON - 15/02/2018 - 14h 24  
Chers compatriotes de gr
Baduboy - 17/02/2018 - 13h 16  
C'est un combat citoyenne, parlons peut agir bcp ils nous faut une pétition, et In Sha Allah.! y aura satisfaction. FRANCE DEGAGE....
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Ces quinqua qui rêvent d'éternité
NOUVEL EMPIRE CONSTITUTION SÉNÉGALAISE DU 19 AVRIL 2018, SANS DÉBAT NI CONSENSUS
Moi Macky, régnant par la force!
Macky Sall : l’honneur perdu d’un piètre homme d’Etat
Ismaela .Madior.Fall alias « HAMMAN » l’architecte et styliste constitutionnel de la République !
Quelques observations sur le projet de loi portant modification du Code électoral (partie législative)
Irresponsabilité et condescendance!
Monsieur le minable et pitoyable ministre: le commissaire Boubacar Sadio écrit à Mame Mbaye NIANG
Lettre ouverte au président de la République : la CAP demande l’envoi des corps de contrôle à la Maison de la presse
Ce parrainage-là est une usine à gaz
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 73030 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 66690 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52070 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 44693 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 43536 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 20 Avril 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 20 Avril 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 avril 2018
AUTRES AUDIOS ...
Boubacar Sadio, Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle: "L ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
SAR : Polémique autour d’un trou de 40 milliards et d’un contrat de 400 mil ...
10/04/2018 - 09:54
Décodeurs HD: Canal offre en France et vend au Sénégal
23/03/2018 - 11:23
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Winnie Mandela, la Voix et le Cœur de la lutte contre l’Apartheid (par Mme Fa ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 avril 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Ces quinqua qui rêvent d'éternité
21/04/2018 - 09:19
NOUVEL EMPIRE CONSTITUTION SÉNÉGALAISE DU 19 AVRIL 2018, SANS DÉBAT NI CONSEN ...
21/04/2018 - 08:56
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Vidéo Cartes sur Table : Ousmane Sonko décline sa vision pour le Sénégal.
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 18 avril 2018 avec Pape Alé Niang - le parrainage viole t'il la ...
AUTOUR DU MICRO
Boubacar Sadio, Commissaire divisionnaire de classe exceptionnelle: "Les forces ...
AUTRES VIDEOS
Première déclaration du nouveau Khalif Général des mourides
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017