Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Accords de pêche Macky-Abdel Aziz : Les pêcheurs de Guet-Ndar crachent sur les exigences mauritaniennes
Publié le : Samedi 10 Février 2018 - 19:46 - Source : pressafrik - Commentaires : 5 - Consulté : 1292 Imprimer

Les Présidents Macky Sall et Mohamed Abdel Aziz ont annoncé le renouvellement des accords de pêche entre les deux pays, pour le mois de mars. Cependant, la Mauritanie tient à ce que les débarquements se fassent sur leur territoire. Une exigence que les pêcheurs du quartier Guet-Ndar rejette catégoriquement, en demandant aux autorités sénégalaises de les impliquer dans les négociations, avant toute signature.
"Le ministre de la Pêche doit consulter les pêcheurs de Guet-Ndar avant d'aller en Mauritanie pour signer les accords de pêche. Ce qui importe, c'est les idées des uns et des autres. Nous ne sommes pas réfractaires aux contrôles, nous voulons seulement que chaque partie, en cas d'accords, respecte ses charges; Nous sommes prêts à accepter toutes règles", a déclaré sur la Rfm Makhou Sène, un des milliers de pêcheurs sénégalais refoulés de la Mauritanie.

Un autre pêcheur du nom de Babacar Gueye a exhorté les deux chefs de l'Etat à miser sur la multiplication des licences de pêches, qui selon lui, est le seul gage de relance de l'économie. "Ce que nous entendons par un bon accord, c'est d'une part augmenter les licences de pêches et d'autre part rallonger la durée de l'accord. Nous appelons les deux parties à faire en sorte que les accords soient des accords durables pour que les incidents qui ont eu dernièrement lieu ne puissent plus se reproduire", a-t-il confié à nos confrères de la Rfm
La signature des accords est prévus en fin mars Sur Twitter, le responsable libéral El Haj Amadou Sall a plaidé pour que les pêcheurs sénégalais bénéficient de larges droits, non sans magnifier le partage des réserves de gaz entre le Sénégal et la Mauritanie

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Saer - 11/02/2018 - 16h 32  
la prochaine fois il faut tuer un mauritanien et tout va rentrer ds lordre je vs lassure.entre macky et aziz les pecheurs tues sont le cadet de leurs souci
Patriote - 11/02/2018 - 21h 08  
Depuis 1989, les relations sénégalo-mauritaniennes sont – malgré les apparences diplomatiquement correctes – placées sous le signe du ressac. Une stagnation irriguée par des poussées de fièvre régulièrement étouffées, à l’insu de l’opinion publique. Sous le magistère d’Abdou Diouf, la Mauritanie s’est farouchement opposée à la réalisation du Canal du Cayor, sous le prétexte que le gros volume d’eau nécessairement captée par un tel ouvrage, affecterait la clé de partage (des eaux) établie par l’OMVS. Même hostilité et mêmes arguments contre le Projet de Revitalisation des Vallées Fossiles. Enfin, un veto encore plus menaçant a été brandi contre le Réseau Hydrographique National envisagé par le Président Wade. Chaque fois, Dakar a reculé. A contrario, le Président Aziz a inauguré, le 22 novembre 2017, le Canal d’Aftout Sahéli. Un ouvrage de 55 km qui draine l’eau du Fleuve Sénégal et arrose provisoirement 5000 ha, situés sur la rive mauritanienne. Des travaux réalisés par la Société Nationale Aménagement Agricole du Territoire (SNAAT) et le Génie militaire mauritanien.
Patriote - 11/02/2018 - 21h 09  
Depuis 1989, les relations sénégalo-mauritaniennes sont – malgré les apparences diplomatiquement correctes – placées sous le signe du ressac. Une stagnation irriguée par des poussées de fièvre régulièrement étouffées, à l’insu de l’opinion publique. Sous le magistère d’Abdou Diouf, la Mauritanie s’est farouchement opposée à la réalisation du Canal du Cayor, sous le prétexte que le gros volume d’eau nécessairement captée par un tel ouvrage, affecterait la clé de partage (des eaux) établie par l’OMVS. Même hostilité et mêmes arguments contre le Projet de Revitalisation des Vallées Fossiles. Enfin, un veto encore plus menaçant a été brandi contre le Réseau Hydrographique National envisagé par le Président Wade. Chaque fois, Dakar a reculé. A contrario, le Président Aziz a inauguré, le 22 novembre 2017, le Canal d’Aftout Sahéli. Un ouvrage de 55 km qui draine l’eau du Fleuve Sénégal et arrose provisoirement 5000 ha, situés sur la rive mauritanienne. Des travaux réalisés par la Société Nationale Aménagement Agricole du Territoire (SNAAT) et le Génie militaire mauritanien.
Lucide - 12/02/2018 - 10h 15  
On ne peu pas baser son activité économique sur l'exploitation des ressources des autres! Le pécheur sénégalais doit pécher au Sénégal, c'est ça qui est normal.La Mauritanie a le droit de fermer ses frontière 100 ans si elle le veut. Laissons les émotions d e coté et disons la vérité. Pourquoi notre mer n'arrivent plus à nourrir nos pécheurs? Et vous voulez de force entrer dans le champs de quelqu'un et prendre ses mangues parce que selon vous il ne les mange pas!!!Réwandé am na fou mou yém.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Procès Khalifa Sall et Cie : le juge Malick Lamotte recadre Me Youssou Camara
Procés Khalifa Sall: Au rythme des plaidoiries de la défense....
Campagne Arachidière : Macky Sall rassure les producteurs du Saloum
Décès du journaliste Amadou Mbaye Loum: Un patriote passionné s'en va
Procès de Khalifa Sall et Cie : La défense se divise sur la caisse
Paralysie du système éducatif : l’inter-cadre en grève totale jusqu'à jeudi
Fuites au Baccalauréat: Les agents de l'Office du bac blanchis
Thierno Bocoum à Macky Sall : « Arrêtez de dilapider l'argent du contribuable! »
Sonko nargue Aymérou Gningue
Me Ismaïla Konaté : « il a été dit beaucoup de mensonges ici »
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 70935 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 64190 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 50617 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 43680 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 42493 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 20 février 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 20 février 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 Février 2018
AUTRES AUDIOS ...
Mame Boye Diao directeur des services fiscaux membre de l'APR est l'in ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Nouveau scandale dans la délivrance des cartes biométriques: des CNI sans cart ...
01/02/2018 - 13:35
AIBD : un marché de 500 millions filé à un Français sans aucun appel d'offre ...
07/01/2018 - 02:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo-6 Mars 2012: écoutez le discours du candidat Macky Sall quand il sollici ...
12/02/2018 - 14:59
Vidéo-Sada Ndiaye: "Macky Sall ne connaissait même pas le Fouta"
04/01/2018 - 11:30
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
2019, c'est demain!
L'OEIL DU CITOYEN
<< Qui se sent morveux… se mouche ! >>
WAX DEUG
Affaire Khalifa Sall : après avoir terrassé l'immunité parlementaire, place ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 Février 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Système de rémunération des agents de la Fonction publique : tout remettre à ...
20/02/2018 - 08:33
Cheikh Bamba Dièye écrit au Procureur de la République
19/02/2018 - 14:34
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça me Dit Mag du 10 février 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 07 février 2018 avec Pape Alé Niang : embouteillage - Dakar ét ...
AUTOUR DU MICRO
Mame Boye Diao directeur des services fiscaux membre de l'APR est l'invité de v ...
AUTRES VIDEOS
Première déclaration du nouveau Khalif Général des mourides
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017