Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
Le scandale des phosphates de Matam ……
Publié le : Dimanche 12 Novembre 2017 - 15:00 - Source : dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 2597 Imprimer

C’est suite à des tiraillements entre les populations de Ndendory et de Amady Ounaré, les deux principales localités qui abritent le gisement, que le Président Abdoulaye Wade avait  décidé de les nommer Phosphates de Matam. Ainsi la Société d’études et de réalisation des phosphates de Matam (Serpm) a été  créée le 26 février 2007 pour sa valorisation industrielle. Le parcours a été long. Mais aujourd’hui, l’on s’interroge sur la gestion du marché des engrais lancé dans la foulée de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana), qui a été l’élément déclencheur tombé entre les mains du patron de Tse, Cheikh Amar. D’une crise alimentaire politiquement compromettante est née, le 25 avril 2008, l’ambitieux projet agricole dénommé la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana). A la gloire de ce programme pour «la fin de la faim au Sénégal», le Président Abdoulaye Wade mettra sur la table 344,7 milliards de francs Cfa pour atteindre l’autosuffisance alimentaire en 5 ans. 197 milliards de francs Cfa de ce budget doivent être consacrés à l’engrais, renseignait à l’époque le ministre de l’Agriculture d’alors, Amath Sall, lors d’un atelier de partage. Il se trouve que ce produit s’était raréfié à l’époque, du fait de la faillite des Industries chimiques du Sénégal (Ics). Face à un hivernage qui presse, les autorités sénégalaises ont cédé un marché de l’engrais à la Société d’études et de réalisation des phosphates de Matam (Serpm Sa). Celle-ci a bénéficié d’un permis d’exploitation de trois ans délivré par arrêté ministériel du 29 mai 2008.

La Serpm Sa s’offre les services du patron de la Tracto Services Equipements (Tse). Cheikh Amar décroche immédiatement un financement de près de 3 milliards de francs Cfa de ses partenaires américains qu’il va consacrer à l’extraction de ce phosphate de Matam qui constitue un engrais naturel prêt à être utilisé sans la moindre composante chimique. A l’époque, on parlait d’une exploitation conjointe entre l’Etat et le «Bolloré sénégalais». La direction de la Serpm Sa a préféré une sous-traitance.

Le nom de Cheikh Amar se confond aujourd’hui avec la Serpm Sa dont il a pris le contrôle de la majorité des actions. Au début, il était juste un partenaire stratégique à l’image de la Sonatel avec France Telecom. Fallait-il lancer un appel à candidatures ? Pour les spécialistes  on a affaire à une délégation de service public qui suppose également «un appel d’offres en vertu de l’article 80 du Code des marchés publics». Et si la Serpm était une société anonyme, «l’Etat devait recourir à un appel à candidatures».
Qu’à cela ne tienne, Cheikh Amar est devenu un minier. Et trone majestueusement sur l’exploitation de cette mine . Certes, la Serpm Sa est la seule habilitée à exploiter les phosphates de Matam. Et elle est entre les mains d’un homme d’affaires. donc prétendre à ce marché.

UNE SOCIETE PUBLIQUE OU PRIVEE ?
Le lancement d’un appel d’offres pour l’exploitation des phosphates de Matam devait avoir lieu. Et c’est la Serpm Sa qui devait être l’autorité contractante. D’autant que l’arrêté du ministère des Mines et de l’Industrie du 29 mai 2008 a attribué une «autorisation d’exploitation d’une petite mine de phosphate sur le périmètre dénommé ‘’Lobe Sud-ouest de Ndendory’’ pour une production d’engrais naturel simple ou composé à la Société d’études et de réalisation des phosphates de Matam (Serpm)», pour une durée de 3 ans. Le caractère anonyme de la société n’était pas pris en compte  par l’arrêté.
Le montant des investissements était évalué à 2 milliards de francs Cfa. Dans ce cadre, l’article 9 du Code des investissements exige «l’égalité de traitement». Ce texte insiste sur le fait que «les personnes physiques ou morales visées à l’article premier du présent Code peuvent, dans le cadre des lois en vigueur, acquérir tous les droits de toute nature en matière de propriété, de concession et d’autorisation administrative ; et participer aux marchés publics». Par conséquent, «quand est-ce que la Serpm a été privatisée ?», se demande-t-on. Actuellement, l’Etat ne possède que 10% des actions. Le reste appartient au privé national.
La contradiction qui légitime des interrogations découle du fait que l’Etat du Sénégal a financé les recherches complémentaires des phosphates de Ndendory grâce à des financements de l’Us Trade and development agency (Ustda), puis de la Banque islamique de développement (Bid). Des sources persistent qu’elle était, au début, un établissement public.

Qu’à cela ne tienne, depuis 2009, la production annuelle officielle gravite autour de 25 000 tonnes. Le produit est exporté dans les pays de la sous-région comme le Mali en raison de 60 000 francs Cfa la tonne. Et l’ambition est à 160 000 tonnes par an. Nous reviendrons en détails sur ce dossier sulfureux?

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Assi - 12/11/2017 - 15h 27  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres de sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
123 - 15/11/2017 - 13h 37  
VOUS ETES EN RETARD LES GARS, CHEIKH AMAR, AVEC L'ACCORD DU REGIME MACKY A VENDU LES PHOSPHATES DE MATAM A UNE SOCIETE LIBANAISE DU NOM DE SOMIVA QUI EXPLOITE LE PHOSPHATE SANS REMPLIR SES OBLIGATIONS D'INVESTISSEMENT. NOUS SOMMES DES NEGRES MAUDITS.
Great - 30/11/2017 - 10h 42  
Avis de recrutement 2017-2018La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2017-2018 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@gmail.com
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Macky Sall absent du pays pour une vingtaine de jours...
SCANDALE DU PRODAC : LE TEMPS DES PILLEURS DE DENIERS PUBLICS
Cissé, Tony, Daf, Diatta racontent l'aventure de 2002
DU PARRAINAGE AUX CONCERTATIONS SUR LE PETROLE: L’éclatante mauvaise foi du gouvernement
CM2018 : Kalidou Koulibaly-Salif Sané, l’axe du bien
Sénégalais tué en Italie : Le gouvernement demande des comptes
L'ambassadeur des Usa à Dakar n'a rien raté du procès imam Ndao
Assane Dioma Ndiaye " Karim risque de retourner en prison.."
Mamadou Diop Decroix: "Macky a installé un régime de répression..."
Korité à Rebeuss :Macky prive Khalifa Sall de mosquée
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Affaire Prodac : Mame Mbaye Niang et Pierre Senghor ont violé la loi dans la mise en œuvre du contrat
Scandale Financier au Prodac: Votre site Dakarmatin avait tiré la sonnette d'alarme en 2015 Voici le texte publié à l'époque
Scandale au Prodac : plusieurs milliards enfouis, les épinglés pas inquiétés
Acquisition de 2 Airbus pour Air Sénégal Sa: Philippe Bohn paie au prix fort
Vidéo-Détournement dans l’armée : un ancien militaire balance un Général
Un scandale de 150 milliards F à Air Sénégal SA
Evasion fiscale autour de 49 milliards: Les WestAfricaleaks indexent Gco au Sénégal
COMMISSION DE 5 MILLIONS D'EUROS - Farba Ngom blanchi par Itoc Sa et son Président
Farba Ngom au coeur de plusieurs scandales financiers qui secouent la république ?
Zones d'ombre sur le marché de deux stations d'essence AIBD-Dakar: Senac bloque la construction
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 74828 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 69288 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 53328 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45571 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44523 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 14 juin 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 14 juin 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 juin 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro : Dakarmatin vous propose une interview croisée entre ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaire Prodac : Mame Mbaye Niang et Pierre Senghor ont violé la loi dans la mi ...
12/06/2018 - 15:08
Scandale Financier au Prodac: Votre site Dakarmatin avait tiré la sonnette d'al ...
10/06/2018 - 21:21
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
DU PARRAINAGE AUX CONCERTATIONS SUR LE PETROLE: L’éclatante mauvaise foi du ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 juin 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
SCANDALE DU PRODAC : LE TEMPS DES PILLEURS DE DENIERS PUBLICS
17/06/2018 - 22:14
Assises, les regards divergents (Chronique Mame Less Camara)
13/06/2018 - 06:48
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro : Dakarmatin vous propose une interview croisée entre Me Doudou ...
AUTRES VIDEOS
Les propos incendiaires de Birima Ndiaye envers ses camarades syndicalistes
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017