Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Promotion surprise du frère de Macky: Aliou Sall, l’homme de l’ombre de la Présidence
Publié le : Jeudi 14 Septembre 2017 - 08:40 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 1540 Imprimer
Sa nomination a été une surprise à la tête d’une institution aussi prestigieuse que la Caisse de dépôt et de Consignation qui gère l’argent compromettant des tiers qui ont souvent maille à partir avec la Justice.

La surprise est tellement grande que la presse étrangère s’est emparée de l’information pour la relayer, largement. Et pourtant, Macky ne s’est pas gêné. Pourquoi ?

Mais parce que c’est un secret de polichinelle qu’Aliou Sall, comme Maguette, frère du Président Abdou Diouf, rêve d’occuper un poste ministériel important. Le projet ayant depuis longtemps échoué parce que certains « faucons » s’y étaient opposés, le bonhomme s’est fait une raison en choisissant de démontrer ses capacités politiques, notamment à Guédiawaye. Et c’est là où il a convaincu son frère de Président en remportant les élections, à trois reprises au moins, dans cette localité. Et ceci malgré cette polémique sur la dynastie Faye-Sall et autres déclaration sur la patrimonialisation du pouvoir et le danger, comme le disait Senghor, de promouvoir sa propre famille.

Macky s’est dit que puisque les populations font confiance à Aliou Sall, il ne voit aucun inconvénient alors à le promouvoir. Officiellement, s’entend car, la réalité est qu’il l’est depuis longtemps.

A l’analyse, Aliou Sall nous semble très proche de son frère Macky. Les deux hommes ont des relations de confiance qui font que le premier est consulté par le second sur des dossiers sensibles. Il lui sert manifestement de Conseiller, mais surtout d’homme de confiance.

Son éloignement des arcanes du pouvoir n’est que factice. La réalité est qu’Alioune est là, omniprésent. Il serait une sorte de Vice-Président, c’est-à-dire celui sur qui, en dehors de Marième Faye la Première Dame qui aussi beaucoup d’influence, il faudra compter pour influencer le Président.

C’est l’homme de l’ombre, celui qui est présent sans l’être. Et il n’est pas le seul. Les vrais proches de Macky n’assument pas de responsabilités importantes connues. Ils se servent de couvertures et deviennent, en conséquence, plus efficaces.

Parmi ces hommes de l’ombre dont Yakham Mbaye a parlé tout récemment, Aliou Sall est le chef d’équipe.

Certes, il n’est pas toujours aimé au Palais comme en atteste cette polémique avec Moustapha Diakhaté, mais il résiste, contre vents et marées.

C’est cela, le cabinet de Macky. Il est fait d’hommes visibles comme Moustapha Diakhaté, le tout nouveau Ministre Chef de Cabinet, mais aussi d’hommes de l’ombre comme Aliou Sall dont il ne faut surtout pas sous-estimer le pouvoir.

Macky, contre toute apparence, a besoin de son frère pour se sentir vraiment en sécurité dans cette mare aux crocodiles que constitue le Palais où s’exerce le pouvoir suprême de Chef d’Etat, et où les forts sont prêts à dévorer les plus faibles.

Macky joue sur cette rivalité entre ses proches pour en tirer le maximum de profit. Car tout indique que les deux camps ne se font pas de cadeaux.

Cependant, tout cela a un prix. Il faudra renoncer au statut de chantre de la démocratie pour enfourcher les habits de n’importe quel Président africain, soucieux d’abord de sa sécurité et ensuite de sa réélection.

Le Président Sall est en train de rater l’occasion d’entrer dans l’histoire en ne faisant pas exception à la règle dans un continent où les hommes s’accrochent au pouvoir, par tous les moyens.

Tant pis pour l’image de notre démocratie qui en prend un sacré coup. Mais c’est en partie aussi la faute des électeurs sénégalais. Si Aliou Sall avait perdu Guédiawaye devant Malick Gackou, Macky aurait déchiffré le signal et aurait rétropédalé. Ainsi, en votant pour leur Maire qui, même s’il n’était pas tête de liste était le vrai chef des opérations, les populations ont encouragé Macky à composer davantage avec son frère.

Eh oui, les Sénégalais ont cette particularité de faire, parfois, exactement le contraire de ce qu’ils disent. Et ça, Macky l’a compris depuis longtemps.

Assane Samb/Rewmi quotidien
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Amadou Mabo - 14/09/2017 - 09h 46  
Guédiawaye n'est pas le Sénégal .si les population de Guédiawaye font confiance à Aliou ,c'est leur choix ( nio bokk,nio yamm). Mais nous autres du Sénégal profond disons Non Non et Non
Beug deug - 14/09/2017 - 13h 16  
wakh deuk mais armez vous avec vos cartes inchallah il va dégager et ira au gnouf
Assi - 14/09/2017 - 16h 50  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Les militaires invalides devant le Palais pour réclamer leurs pensions
Assane Diouf réclame Serigne Bass Abdou Khadre devant la barre
Malick Ndiaye exhume les morts : « où est Bassirou Faye, où est Balla Gaye, Mamadou Diop…? »
La Streptokinase toujours en rupture dans nos hôpitaux
Retard de paiement des scolarités : Les étudiants des écoles privées bientôt expulsés
Corruption et blanchiment : Lamine Diack confronté à son successeur Sébastien Coe
Un ministre, ça démissionne ou ça….
Un scandale de 150 milliards F à Air Sénégal SA
L'obligation de réserve devenue obsolète ?
Attaque armée à Samic : Le père de l'enfant tué raconte l'horreur
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 73997 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 68223 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52863 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45177 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44113 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 mai 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 23 mai 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 23 mai 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro : Macky Sall n'a pas le courage d'affronter Karim Wade ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Evasion fiscale autour de 49 milliards: Les WestAfricaleaks indexent Gco au Sén ...
23/05/2018 - 18:00
COMMISSION DE 5 MILLIONS D'EUROS - Farba Ngom blanchi par Itoc Sa et son Présid ...
20/05/2018 - 00:05
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
« Chronique Afrique Debout » La loi Asile et Immigration : indignation et ém ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 23 mai 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Moustapha Niass,une honte pour le saloum
23/05/2018 - 23:49
Lettre adressée à Ibn Abdallah, Chef du Gouvernement de Abou Amadou
22/05/2018 - 00:15
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro : Macky Sall n'a pas le courage d'affronter Karim Wade á la pr ...
AUTRES VIDEOS
2ème partie Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Aape Alé Niang - visite à la m ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017