Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Aliou Sall à la CDC: conflits et chantages autour de Macky Sall
Publié le : Mercredi 13 Septembre 2017 - 16:02 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 7 - Consulté : 1519 Imprimer
Le journaliste et consultant Adama Gaye nous avait prévenus tous, il y a plus de cinq ans, de la véritable nature d’un Macky Sall alors en compétition avec Abdoulaye Wade pour occuper le fauteuil de la présidence de la République. Certains en avaient tenu compte, d’autres l’avaient insulté, quelques-uns s’étaient abstenus de prendre part au second tour de l’élection présidentielle du 25 mars 2012.

C’est Adama Gaye qui avait raison ! C’est un cocktail implosif de peste et de cholera que nous avons porté au sommet de l’Etat et des institutions du Sénégal. Nous en payons le prix aujourd’hui, jusqu’à la lie. La nomination d’Aliou Sall au poste de directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) n’est pas seulement un scandale de plus dans la gouvernance de Macky Sall. C’est un méga-attentat public contre la Transparence et la Gestion Vertueuse des Biens de notre Pays.

La CDC n’est pas une institution comme une autre : c’est le bras long financier et économique de l’Etat du Sénégal. C’est une sorte de banque publique géante aux capacités financières sans commune mesure avec les autres institutions qui échoit ainsi entre les mains du clan présidentiel, la Faye-Sall Family.

Cette nomination dont on espère qu’elle ne sera pas juste située dans le registre sec des pouvoirs dévolus au chef de l’Etat par la Constitution et les lois de notre pays est un tournant politique majeur dans les perspectives de conservation et de perpétuation du pouvoir par le clan Faye-Sall et ses affidés.

D’une part, elle consacre la «victoire» de la rébellion d’Aliou Sall contre des sous-clans de la «dynastie» régnante qui raffolent de le déchoir des «positions» fortes que, paradoxalement, le négoce pétro-gazier avec le Groupe Timis lui a octroyées en termes d’influence politique sur son frère aîné. Sall Jr. n’est pas né de la dernière pluie : il sait bien mieux que tout le monde l’importance significative que requièrent les décrets signés en sa faveur par Sall Sr. Des éléments de pression et de chantage relatifs à l’ensemble des coulisses qui ont entouré la cession de blocs d’hydrocarbures au groupe de l’homme d’affaires australo-roumain. Le grand-frère est dans le piège.

En acceptant de ne pas figurer sur les listes législatives aux scrutins du 30 juillet 2017, Aliou Sall envoyait en même temps un signal fort à Macky Sall: il ne serait plus question pour lui d’être hors du champ politique décisionnaire duquel certains voudraient l’éloigner. Sa posture naturelle de frère du chef de l’Etat ne devait plus être, à ses yeux, un facteur de mise en quarantaine du politicien qu’il est, maire de Guédiawaye, financier dans le parti présidentiel et patron de l’Association des maires du Sénégal (AMS). Qui peut le lui reprocher ? Cet avertissement, Macky Sall en a bien tenu compte, d’une manière ou d’une autre. La CDC est un gros morceau !

D’autre part, cette nomination complètement immorale et dénuée d’intelligence éthique ne fait que confirmer la faiblesse rédhibitoire qui caractérise l’homme que nous avons malheureusement élu en mars 2012. Sans carrure, sans charisme, froid, boudeur, intolérant… Les qualificatifs manquent pour décrire notre bien-aimé Président de la République. Faible contre les Etats et groupes affairistes rapaces qui dépècent notre économie, fort et impitoyable contre les opposants qui remettent en cause, à juste titre, ses incapacités notoires devenues trop évidentes, Macky Sall est finalement une hérésie pour notre pays, pour les démocrates sincères qui aspirent à élever notre démocratie vers des cimes supérieures, et même pour ces militants, cadres et responsables de son giron dépités par tant de errements et de laxisme calculé.

De quoi cette promotion d’Aliou Sall par son frère chef de l’Etat est-elle le nom ? Simplement, elle signifie une accélération des procédures d’accaparement de l’Etat et de ses leviers par le clan gouvernant et ses apprentis-politiciens et affairistes. L’agenda de Macky Sall est bien trop clair depuis belle lurette: il a décidé très tôt de tromper le peuple qui l’a élu par le reniement systématique de ses engagements solennels devant la nation. Un mandat à cinq ans volé sans scrupules. Une Constitution arrachée avec un taux de participation d’environ 38% au référendum. Un processus électoral saboté et emporté dans la douleur qui a laissé sur le carreau plus d’un million de citoyens sans carte d’électeur… La coupe est pleine il y a un siècle !

Tels les ouragans Harvey et Irma semant désordres et calamités sur leur chemin, le président Sall est en train d’installer le Sénégal dans un cycle irréfléchi d’incertitudes pour l’avenir. Au nom d’une revanche sociale sur le passé, il s’inscrit dans un sens de l’histoire qui associera son nom (et bien sûr celui de sa famille) dans une tragédie post-présidentielle qui pourrait l’accabler infiniment, intemporellement. C‘est pourquoi, il serait bien avisé de rapporter cette mesure scélérate qui le met encore une fois définitivement hors du cercle des intérêts du Sénégal. Mais ne nous faisons pas d’illusions, cet homme ne cède que dans le rapport de forces qui lui est défavorable. Il ne supporte pas les combats rudes, durs ; il perd le Nord aux premières escarmouches pour se placer dans la posture du négociateur.

C’est donc sans état d’âme qu’il poursuivra son œuvre de destruction méthodique des bases politiques, éthiques et morales de ce pays. Son régime a corrompu assez de journalistes, de politiciens, de notables religieux, et institué le népotisme un peu partout dans les strates de la bureaucratie d’Etat partisane pour qu’il soit à peu près tranquille un temps. Ainsi a-t-il pris goût aux méthodes du forcing permanent duquel il ne se départira point jusqu’à preuve du contraire. Qui a oublié son «vote» local de 2002 dans son fief de Fatick !

Dieu Seul sait si Macky Sall sera encore là en 2019, mais le geste politique posé à l’endroit de son frère Aliou Sall ne trompe pas : ce pouvoir est en très grande difficulté dans sa quête de survie.

Momar Dieng, Journaliste 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Aziz - 13/09/2017 - 16h 29  
Momar Dieng,Journaliste.tu as tt dit.rien a ajouter.Extraordinaire plume.
Assi - 13/09/2017 - 17h 19  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Xeme - 13/09/2017 - 17h 58  
Parfois, je m'imagine Macky Sall causant avec des copains. Et ces derniers de lui dire: - "Non, Macky, vous ne pouvez pas le faire. Les sénégalais avaient combattu Wade pour cela". Et lui, de rétorquer: - "Combattu Wade pour cela, laissez moi rire. Je vous dis qu'ils sont remplis de cons. Je vais le faire, et vous allez voir que les cons vont applaudir."
Deug - 13/09/2017 - 19h 05  
Belle plume Mr DIENGJe pense qu'il est temps que certaines personnalités parlent et prennent position pour le bien de notre cher pays.
Buur Fallene - 14/09/2017 - 06h 39  
Au moins un Dieng digne d'etre transforme en Fallene!
Traore - 14/09/2017 - 07h 48  
Aliou sale n'est pas fonctionnaire pour etre nommé dg
Jacob - 14/09/2017 - 07h 52  
Bien d'applaudir Mr Dieng mais la question qui tue: qu'est-ce qui explique la léthargie des sénégalais ? Ont-il ététmaraboutés à travers l'eau du pays? Le sénégal est-il devenu comme le cameroun, gabon...ce silence jusqu'à quand? Cette indifférence coupable...les actes former des brigades de sensibilisation sur le caractère peint par Dieng, vos amis, frères, soeurs à l'chelle nationale sans bruit.....je le fais depuis 2014 quand j'ai découvert son vrai visage et tous sont convaincus de la dangerosité de ce PR..écrivez, parlez, agissez chacuh à son niveau.. il va user toutes ses stratégies reconciliation,......mais partira de la manière la plus violente c'est déjà écrit..il a fait tellement de mal en si peu de temps ce monsieur..le plus insulté du Cap au caire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Suspension de 5 ans des candidats exclus – L’Office du Baccalauréat dément
Suspension de 5 ans des candidats exclus – L’Office du Baccalauréat dément
Suspension de 5 ans des candidats exclus – L’Office du Baccalauréat dément
Procès des présumés terroristes : Jeudi décisif pour Imam Ndao et compagnies
Arrêt de la CEDEAO : les précisions de Lansana DIABY
Procès en appel : Demba Kandji refuse la parole à Me Fall et suspend l'audience jusqu'à jeudi
Manque de confiance en notre système de santé: Le juge Demba Kandji fait plus de 4000 km pour un simple check-up à l’hôpital américain de Paris, alors pourquoi faire confiance à la justice sénégalaise ?
Vidéo-Revivez les coulisses du procès en appel mouvementé de Khalifa Sall
Vidéo-Me Baboucar Cissé : «Le droit a été dit »
Vidéo- les partisans de Khalifa décident de boycotter les audiences pour occuper la rue
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 75637 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 70596 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 53870 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 46015 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44959 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 18 juillet 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 18 juillet 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 juillet 2018
AUTRES AUDIOS ...
Décryptage du 11 juillet 2018 avec Pape Alé Niang : Macky a-t-il réuss ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Sn-Hlm : L'Armp découpe Mamadou Kassé pour 443 millions de Fcfa et le rappelle ...
10/07/2018 - 11:53
Tronçon de l'autoroute Aibd-Sindia : Ageroute et Eiffage signent un marché gr ...
06/07/2018 - 12:43
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 29 juin 2018 : Procès d’un régi ...
L'OEIL DU CITOYEN
L’engagement citoyen !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 juillet 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Un ancien juge de la CREI valide l'Inscription et candidature de Karim Wade
17/07/2018 - 08:17
L’affaire Imam Ndao : dire le droit, rien que le droit.
16/07/2018 - 16:08
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 14 juillet 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 11 juillet 2018 avec Pape Alé Niang : Macky a-t-il réussi à an ...
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Marche du 13 juillet : L'opposition envahit la place de la nation
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017