Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
Le pouvoir du pourboire !
Publié le : Vendredi 8 Septembre 2017 - 09:18 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 2125 Imprimer
<< L’ESPOIR entretient la flamme du combattant, L’AUDACE aiguise sa DETERMINATION, la RAISON gère sa PASSION, sauf que L’ATTENTISME Et le FATALISME confortent L’INACTION. >> Bocar GUEYE (Demain une autre Afrique)

Au-delà des martyrs, l’Afrique a plus que jamais besoin de vainqueurs dans l’âme. La bataille est rude, le chemin sinueux ; seuls resteront debout les endurants, avec une foi inébranlable et une lucidité sans faille. Combattre l’injustice sur toutes les formes est synonyme de grandeur, l’apanage de tout être humain conscient de ses droits et devoirs. Loin d’une vision lunaire, une justice sociale et sociétale nous est bien accessible. Les grands discours n’ont jamais vraiment changé les choses, mais contribuent d’une certaine manière à la conscientisation des masses. Et un peuple conscient est un peuple debout, prêt à prendre les rênes de sa destinée. Alors, je suis convaincu que tout individu épris de justice et de bonne gouvernance, qui prend son bâton de pèlerinage, mérite d’être soutenu dans son noble combat ; même s’il est clair qu’on ne peut être totalement sur la même longueur d’onde. Car chaque esprit fertile vagabonde à sa guise, mais l’objectif reste le même : une Afrique unie, debout, libre et prospère. Sur cela, nous serons toujours en phase. On est censés se compléter, non se combattre, en tant qu’africains avant d’être sénégalais ou autre.

 Maintenant, comment appréhender ce défi titanesque, cette bataille générationnelle, sous le prisme de nos dogmes ?

Peut-être que notre peuple a été mis à l'écart de son propre combat inconsciemment, puisque les réunions, débats et communiqués politiques ou citoyens n'ont plus aucun échos sur lui. Il les zappe au profit de séries télévisées, d'émissions qui parlent de lutte, foot, musique, etc... et quand on lui fait la remarque, la réponse est presque toujours aussi cinglante : << niom nieuppeu yém >>, << politiciens tous pareils, tous pourris, alors mieux vaut chercher comment s'en sortir ou comment faire partie du partage du gâteau >>. Des chômeurs, des marchands ambulants, des étudiants, des transporteurs, des ouvriers, des enseignants, etc... Des citoyens mécontents mais chacun se sent esseulé dans son combat et dans sa quête de justice. Divisés, chacun subit, souffre, hurle et se débat en vain. Beaucoup ont perdu espoir, alors j’ose espérer que la foi qui anime un homme comme Kémi Séba puisse être salutaire à la jeunesse africaine. Il a été constant jusqu'ici et son sacrifice ne doit pas sombrer dans le néant. L'histoire politique africaine est jalonnée d'épisodes douloureux, et le moment est venu de se départir de ce sentimentalisme lourdaud, ces émotions temporaires, sélectives et passagères, où l'on s'apitoie sur le sort de quelqu'un sans vraiment le soutenir.

Il ne s’agit pas du fait d’avoir brûlé un billet de banque, un geste discutable. Il ne s’agit pas  non plus d’avoir tiré sur nos dirigeants, puisque nous le faisons presque tous. Mais le fait d’avoir posé le débat avec détermination, et surtout porté le combat sur le terrain. Jusque-là, nous vivions une série où chaque épisode, nous orientait vers un personnage principal pendant quelques semaines. Ensuite un nouvel acteur venait chambouler le scénario, et on se retrouvait sur un autre thème où la passion l’emportait toujours sur la raison. En passant, on est fatigués de la vacuité des << lives >> sur Facebook, avec des querelles de bornes fontaines qui viennent polluer notre fil d’actualité, ou des thérapies de groupe autour d’un buzz éphémère si ce n’est la promotion de la vulgarité et de l’indécence, par des leaders d’opinion autoproclamés, un mysticisme individualiste, porte-voix d’un peuple virtuel, incarnant au passage tous les vices de nos politiciens professionnels. C’est dit ! Tâchons de rester sur l’essentiel cette fois-ci, car le combat contre le franc CFA est une fenêtre de tir sur les oligarques. Même si l’on attend qu’il soit porté aussi par plus d’économistes africains, panafricanistes d’envergure ; avec toute l’expertise qu’il sied, afin d’assurer nos arrières.

Un compatriote m’a dit avoir honte d’être sénégalais par rapport à l’expulsion de Kémi Séba. Je lui ai répondu que c’était une injustice parmi tant d’autres, que la liste était longue et exhaustive depuis 2012. Mais à chaque fois, on passait à autre chose. Ce combat n’est pas celui d’un homme, ou d’un organisme quelconque face à l’impérialisme. Mais une responsabilité générationnelle, notre destin commun immuable ; en tant qu’africains meurtris par un système désuet, qu’il faut affronter avec courage et lucidité. Cependant, nous n’avons pas à baisser le regard face aux autres, à cause d’une décision de nos autorités étatiques, condamnable. Aucune raison d’avoir honte ; à chacun ses responsabilités face à l’histoire, et le problème est continental, donc énorme. Sauf qu’on n’a pas droit au chapitre, si on ne daigne même pas s’inscrire sur les listes électorales chez soi. Nombreux sont ces activistes virtuels ou débatteurs véhéments, qui n’ont jamais pris la peine d’aller voter. Les ramifications de leur irresponsabilité, viennent forcément déteindre sur les efforts des autres citoyens, qui ne cessent de se battre pour une véritable indépendance.

Enfin, l’opposition sort de son hibernation… pour un semblant de dialogue. 2019 pointe à l’horizon, alors il revient au peuple souverain de faire le bilan et de reprendre son destin en main !

 

Bocar GUEYE

 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Independance - 08/09/2017 - 09h 26  
MOI PERSONELLEMENT JE PENSE A LA LUTTE ARMEE. LA JEUNESSE DOIT POSER LES ACTES QUIL FAUT POUR SE LIBERER DU NEO COLONIALISME ET SE DEBARASSER DES POLITICIENS COMPLEXES ET NEO COLONISES. LA VIE SUR TERRE NE VAUT RIEN SI ELLE N EST PAS ENGAGER DANS UN PROCESSUS QUI TEND VERS LA DIGNITE ET LHONNEUR. MOURRIR N EST RIEN MOURRIR EN RESTANT COUCHE ET PIETINE ......
Juste - 08/09/2017 - 13h 02  
Bonjour. Moi je ne suis pas pour une lutte armée mais plutôt celle entamée depuis longtemps par nos anciens comme king, garvey, Louboumba, kouroumah chiekh anta diop, mouhamed sékou touré pour ne citer que ceux là. Mais arrêtons un peu de s'en prendre qu'aux voisins...
Assi - 08/09/2017 - 17h 19  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Badolo - 08/09/2017 - 22h 11  
C'est la seule opportunite qu'attend la demoníaque france pour revenir nous controler de façon definitif.L'objectif le plus urgent de la france c'est de creer une guerre civile dans notre pays, Comme du reste elle L'a reussi au Rwanda, en Cote d'ivoire au malí.Mais ce que ne savent pas CES cochons de français c'est que ici c'est la terre de bamba, de mawdo et d'elhadj Omar.macky a active la fibre ethnique pour diviser le pays, il fait sur ordre de la satanique france,sachant que c'est la voie la plus rapidez pour meterte un pays a feu et a Sang. C'est par ce même
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
Tarte républicaine !
<< Qui se sent morveux… se mouche ! >>
France à fric !
Esclave un jour, esclave pour toujours…
Re-manie-ment, la médiocrité dans la continuité !
Le pouvoir du pourboire !
Tabaski, une psychose pour l'extrême majorité des pères de famille sénégalaise
L’appel du démon de midi !
Halte à la xénophobie et à l'ethnocentrisme politicien !!!
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 73882 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 68032 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52797 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45126 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44061 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 11 mai 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 11 mai 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 mai 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro: les révélations fracassantes de Bara Tall sur le mon ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
COMMISSION DE 5 MILLIONS D'EUROS - Farba Ngom blanchi par Itoc Sa et son Présid ...
20/05/2018 - 00:05
Farba Ngom au coeur de plusieurs scandales financiers qui secouent la républiqu ...
15/05/2018 - 23:22
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
« Chronique Afrique Debout » La loi Asile et Immigration : indignation et ém ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 mai 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Résister, changer et transformer la politique : pourquoi ?
21/05/2018 - 12:53
MORT DE FALLOU SENE : LA FOLIE D’UN REGIME
21/05/2018 - 12:38
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro: les révélations fracassantes de Bara Tall sur le montage fin ...
AUTRES VIDEOS
2ème partie Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Aape Alé Niang - visite à la m ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017