Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Evénements de Touba lors des législatives: l’Affaire Assane Mbacké, l’arbre qui cache la forêt
Publié le : Vendredi 11 Août 2017 - 09:00 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 5 - Consulté : 944 Imprimer
 Le jeune guide religieux, Serigne Assane Mbacké, vient d’être mis sous mandat de dépôt quelques jours après le saccage d’un centre de vote à Touba, capitale du Mouridisme.

Une arrestation qui intervient dans un contexte où Touba a voté pour le parti libéral auquel appartient le marabout, le Parti démocratique sénégalais (Pds) qui, le même jour, avait tenu une conférence de presse pour tirer un bilan jugé alarmant des législatives.

La Justice vient ainsi de frapper dans le milieu politique et de surcroit religieux. L’opposant est un marabout. Cela, bien sûr, ne le dédouane nullement des poursuites judiciaires si jamais sa culpabilité est avérée et c’est justement là où il y a le problème.

Dans ce pays, les mandats de dépôt sont trop souvent décernés malgré l’affirmation constitutionnelle de l’existence de la présomption d’innocence. En attendant de voir aboutir l’enquête, le jeune marabout aurait dû bénéficier d’une liberté. Mais, non, ce serait trop demander.

Or, ceux qui mettent systématiquement les gens en prison savent  qu’ils les punissent avant la lettre. Les détentions préventives sont de vraies mesures de privation de liberté qui interviennent avant tout jugement prononcé par un tribunal. Par conséquent, elles doivent être exceptionnelles, discernées surtout contre des délinquants notoires, récidivistes dont la liberté serait attentatoire à la sécurité des citoyens.

Aujourd’hui, il n’existe plus de présomption d’innocence au Sénégal. Dans les faits, c’est la présomption de culpabilité qui prévaut.

Comme quoi, le placement de simples citoyens sous mandat de dépôt doit obéir à une nécessité absolue de garantie de représentativité et de préservation de la sécurité des citoyens.

Or, en l’espèce, à Touba, rien de tout cela n’a prévalu. On s’empresse de mettre en prison d’honorables citoyens, de surcroit des guides religieux respectés et surtout opposant à son régime.

Ce faisant, le Président Sall aggrave l’incompréhension avec certaines franges du Clergé mouride.

La problématique de l’engagement des chefs religieux en politique

Toutefois, cette situation pose la problématique de l’engagement des chefs religieux en politique. Ceux qui doivent être au-dessus de la mêlée doivent éviter d’être au milieu des huées. C’est ce que le Khalife général avait certainement voulu éviter en mettant en avant une fatwa d’interdiction de la politique à Touba, laquelle a été allégrement violée par tous.

Conséquence, ceux qui sont les arbitres se sont bousculés sur les listes pour être des acteurs. Or, si les soupapes de sûreté ne le sont plus du fait de leurs engagements partisans, bonjour les dégâts. Toutes les sociétés qui se sont embrasées, ont dû vivre cette situation où les régulateurs sociaux se sont mis à se ranger derrières des hommes et des femmes de camps. Ils sont pris ainsi la mauvaise option de s’aligner.

C’est ce qui s’est passé cette fois-ci à Touba. Chacun en a fait qu’à sa tête. Or, ceux qui désertent les nattes de prière et les chapelets, doivent s’attendre à recevoir des pierres.

Malheureusement, l’Etat ne saurait se muer en lanceur de pierres par le truchement de la justice.

La situation était tellement confuse dans la ville sainte lors des législatives que seule une enquête sérieuse, impartiale, pourra déterminer les responsabilités qui seront certainement en chaîne. Si des bureaux de vote n’ont pas ouvert, si des bulletins ont manqué, si l’ouverture s’est faite à parti de 14 heures, tout cela ne saurait être imputé à la pluie.

L’arrestation spectaculaire d’Assane Mbacké ne fera que prolonger la liste des opposants embastillés pour des motifs qui ne résistent pas à la politique.

Assane Samb/Rewmi quotidien
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
URUBE - 11/08/2017 - 11h 09  
MAIS NE VS TROMPE PAS , MACKY AVAIT DIT QUE LES MARABOUT SONT DE SIMPLE CITOYENS. C EST CA SA VERITE.MAIS EN DISANT CELA IL VISE MBACKE MBACKE.IL A MECONNU LA FORCE DE SERIGNE DE SERIGNE TOUBA
Aziz - 11/08/2017 - 13h 20  
Macky gouverne com Abdoul diouf ki,depuis son retoure o bled a endoctrine macky dns la facon PS de gerer le pays.macky n' a pa de vision
Aziz - 11/08/2017 - 13h 25  
1 procureur ki s'attaque k"aux "presumes innocent"alors ke y'a d tonnes de dossiers sous le coude de macky et dns son tirroire a lui.ns sommes sous la dicrature.person n'a le droit de s'exprimer ou d'agir librema
Xeme - 11/08/2017 - 18h 28  
L'une des premières mission de Macky Sall, c'est l'inversion des sens. Pour déshumaniser le sénégalais, pour les besoins de règne du légionnaire, Macky Sall, il fallait cette inversion des sens. La présomption de culpabilité a ainsi remplacé la présomption d'innocence. La mise en prison systématique de tout opposant est devenu la règle. Il faut bien que Macky terrorise pour régner.
MAQUIS - 12/08/2017 - 09h 17  
Posez la grille ethnique et vous lirez Maky facilement. Maky a délibérémment saboté les élections à Touba en milieu wolof, mouride et dans les zones non favorables . Aucun problème dans les régions toucouleur ou de sa belle famille du Sine . Maky manipule la Constitution pour empecher à wade de se présenter à une élection présidentielle. Il n y a que les wolofs qui sont emprisonnés dont les candidats sérieux que sont karim wade et khalifa.. Cissé Lo avait déjà théorisé la coalition toucouleur et sérére . Senghor couplé à Mamadou Dia et Diouf avec son dauphin Tanor ont initié cette coalition ethnique depuis 1960 . Maky la perpétue avec Dione depuis 2012. 52 milliards investis sur des cartes pour voler les élections .Maky avait 5 ans pour préparer les élections. Il organise la fraude industrielle en confisquant la voix du peuple comme avec son wakh wakhééte sur un mandat de 5 ans. En plus de la toucoulorisation de la republique, maky veut bruler ce pays où la coexistence des peuples et religions était incontestable. La justice récite une dictée sous controle de maky. Attention maky est dangereux !
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Grand yoff coupé du reste de Dakar
Manquements dans l’organisation des Législatives: comme Abdoulaye Daouda Diallo, Thiendella Fall aussi refuse de démissionner
Disparition de l’avion de Senegal Air: Retour sur les véritables raisons d’un crash
Vidéo-Etats-Unis : Assane Diouf serait arrêté comme terroriste
Liens de bon voisinage: des pêcheurs sénégalais trichent avec la Mauritani
DECES DE L’ANCIEN CEMGA, GENERAL JOSEPH-LOUIS TAVARES DA SOUZA: Un bienfaiteur social, le dernier mohican de la race des militaires dans l’âme
Les ex-travailleurs de la Sotrac réclament 750 millions de FCFA à l’Etat du Sénégal
BNDE : Yérim Sow réclame 12 milliards Fcfa à Macky
Affaire Wari-Tigo-Yérim Sow : Abou Abel Thiam de l'Artp très nuancé sur le décret du chef de l'Etat
Mamadou Diallo : "Comment le Conseil constitutionnel contribue à l'affaissement du capital social
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 63718 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 56014 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 45467 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 40613 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 38208 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 14 août 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 14 Août 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 Août 2017
AUTRES AUDIOS ...
Audio-Idy pilonne le manque d’unité de l’opposition
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaires Bictogo, Petro-Tim, BDK Aliou Sall, Ndèye Katy Fall...: l'OFNAC, le ci ...
14/08/2017 - 16:12
Scandale de la SAR : 15 millions de dollars mis en cause
14/08/2017 - 11:15
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Il y a 2 mois, Aminata Lô Dieng comparait Macky à Djimbory, aujourd’hui, ell ...
22/07/2017 - 10:07
Audio-Quand Macky Sall dénonçait la rétention des cartes et les achats de con ...
19/07/2017 - 09:50
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Comment passer aux choses sérieuses si nous devons défendre des choses vitales ...
L'OEIL DU CITOYEN
Halte à la xénophobie et à l'ethnocentrisme politicien !!!
WAX DEUG
Législatives 2017-Le bétisier n°11: Paix définitive en Casamance ou mirage?
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 Août 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La pudeur des tartuffes et la Justice des injustes
18/08/2017 - 10:45
L’intégralité de la question posée au Conseil Constitutionnel, méconnue du ...
18/08/2017 - 09:23
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 05 août 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Spécial plateau législatives 2017 : bilan des élections avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce - Invité : Bamba Fall - 16 Aout 2017
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017