Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Plus de 282 morts en moins de 8 mois
Publié le : Jeudi 10 Août 2017 - 14:36 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 544 Imprimer
Depuis le début de l’année 2017, plusieurs dizaines voire centaine de personnes ont perdu la vie dans des accidents de la circulation au Sénégal. Au total, plus de 272 individus sont morts dans des accidents de la route en six mois (de janvier à juin).

Pis, après une sorte d’accalmie notée suite à l’effectivité des 10 mesures du Conseil interministériel de mars dernier, le fléau semble reprendre. Rien qu’après les élections législatives du 30 juillet, plus de 10 Sénégalais ont perdu la vie sur les routes nationales, portant à plus de 282, le nombre de victimes. Suffisant pour que le directeur des Transports routiers, Cheikhou Oumar Gaye, annonce la reprise des opérations coup de poing. Il signale qu’elles ont été allégées pour les besoins de la campagne électorale.
 

ROUTES NATIOANLES N°1 ET 2 : Plus d’une dizaine de victimes en quelques jours 

Plusieurs morts ont été enregistrés sur les routes du Sénégal ces derniers jours. Depuis la fin des élections législatives, de nombreux accidents ont coûté la vie à beaucoup d’individus sur les routes nationales. En atteste, le 1er août, un accident qui a eu lieu à Gathié, un petit village dans la région de Kaffrine, a fait 5 morts, tous des étudiants ressortissants de Sédhiou. Ils avaient quitté les campus universitaires pour aller voter dans leur localité d’origine. Sur le chemin du retour, le chauffeur du bus (qui les transportait) qui tentait de doubler un camion citerne n’a pu réussir sa manœuvre. Le même jour, deux vies ont été emportées à Mbour. Des maçons, après une journée de travail, sont morts sur le chemin de retour. Ils ont été percutés par un camion transportant du sable.

Quelques jours plus tôt, 4 personnes ont trouvé la mort et 49 autres blessées dans un accident de la circulation, à hauteur de Keur Babou, un village du département de Mbirkilane, dans la région de Kaffrine. Un car de transport en commun s’est renversé après avoir dérapé. Le bus qui venait de Dakar, ralliait le village de Mandiguane, dans le département de Bignona. Il transportait des passagers en partance pour les besoins de la cérémonie traditionnelle d’initiation appelée «bukut», en Diola.

Avant-hier, mardi 8 août, un autre accident survenu à Ndoucoura, village située entre Ngaye Mékhé et Pire, dans la région de Thiès, a fait 3 morts et 38 blessés. Un bus qui avait quitté Ngaye Mékhé pour se rendre à Dakar, a perdu un de ses pneus en essayant de doubler un autre bus. Il s’agit d’une élève en classe de terminale et soutien de famille qui vendait des chaussures communément appelées «dalla Ngaye», de l’un des apprentis qui a sauté du bus suite à l’éclatement du pneu et d’un passager.

CHEIKHOU OUMAR GAYE, DIRECTEUR DES TRANSPORTS ROUTIERS : «Reprendre les brigades mixtes, sous forme d’opérations coup de poing» 

Le directeur des Transports routiers, Cheikhou Oumar Gaye, interrogé hier, mercredi 9 août, sur la recrudescence des accidents ces derniers jours, a annoncé que les opérations coup de poing, une des 9 mesures prises lors du Conseil interministériel sur les accidents tenu en mars dernier, seront reprises. «Pour le trimestre en cours, de juillet à maintenant, ces derniers jours ou après les élections, on a noté des accidents à des intervalles vraiment très réduits. Les mesures qui étaient prises sur le durcissement des points de contrôle au niveau de la visite technique restent toujours de mise. Au niveau de la délivrance des permis aussi, la tolérance zéro demandée par le chef de l’Etat est toujours appliquée. Tous les points concernant les 10 mesures sont toujours appliqués».

Selon Cheikhou Oumar Gaye, le contrôle sur les routes était allégé à cause de la campagne électorale. «On va reprendre les brigades mixtes, sous forme d’opérations coup de poing. Il y avait un ralenti avec la campagne pour ne pas gêner les différentes parties en compétition. Maintenant, on va redéployer tous les moyens pour lutter contre les accidents», a-t-il dit.  La rigueur sur les route est nécessaire car, estime le directeur des Transports routiers, une amélioration a été ressentie après le Conseil interministériel du mois de mars instaurant les 10 mesures. «Nous avons senti une amélioration parce que le premier trimestre de l’année 2017, nous avions enregistré 186 décès en janvier, février et mars. Après le Conseil ministériel de février, avec la prise des 10 mesures au mois de mars, on a senti une nette amélioration au second trimestre, c’est-à-dire entre avril, mai et juin où on a enregistré 86 décès. On a réduit donc, presque plus de la moitié du nombre de décès connu au du premier trimestre».

LES PERMIS A POINT EN PHASE D’APPROBATION

L’autre mesure phare pour circonscrire le mal des accidents de la circulation, le projet d’instauration des permis à point et la numérisation des titres de transports est en phase d’approbation au niveau du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, a soutenu le directeur des Transports routiers. «Le permis à point entre dans le projet de numérisation et de sécurisation des transports. Et le programme est, en ce moment, en cours. Le contrat est déjà signé, il reste au ministère des Finance de valider l’approbation», a-t-il expliqué.

Lutter contre les accidents, c’est aussi avoir des routes praticables. «La solution durable, sur le plan international, c’est d’investir pour des aménagements routiers à deux voies, surtout sur les corridors routiers, par exemple Dakar-Bamako. Et, concernant les routes nationales, en zone d’agglomération comme à Dakar, il y avait déjà un arrêté du gouverneur sur la circulation de gros transporteurs. Alors, il ne reste plus qu’à l’appliquer pour permettre aux acteurs économiques et aux citoyens de circuler en toute sécurité», a-t-il jugé.

ASSAINISSEMENT

Le privé cherche à s’impliquer dans le secteur

Les acteurs du privé intervenant dans le domaine de l’assainissement dont le directeur général de Delvic sanitation initiative, Bécaye Sidy Diop, comptent mettre en synergie leurs efforts pour acquérir un omniprocessor. Cette machine utilisée dans le domaine de l’assainissement permettra à partir des boues de vidange de produire de l’électricité, de l’eau distillée et des cendres qui peuvent être utilisés dans l’agriculture. La présidente de Janicki Bioenergy, Sara Van Tassel, trouve que l’acquisition de cette machine pourra permettre au secteur de l’assainissement d’être beaucoup plus rentable. «Notre vision est que cette machine peut amener l’assainissement à être beaucoup rentable avec la création de sous produit de l’assainissement.» Le directeur de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), Alioune Badara Diop, a quant à lui, fait état du soutien de sa structure pour appuyer l’engagement des privés dans le secteur de l’assainissement.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Le Patriote - 10/08/2017 - 17h 29  
Sénégalais yii réveillaient vous avant qu'il ne soit trop tard , Serigne Cheikh ak Serigne Moustapha Sy l'ont déjà dit, c'est maquis sale qui est à l'origine de tous ces morts. Il a pactisé avec le diable raison pour laquelle beaucoup de sang va coulé encore d'ici 2019
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Le mandat de Aminata Tall et Cie au Cese expiré
Un panafricaniste jugé aujourd’hui aux Etats-unis Gadio face à son destin
Me Ousmane Sèye dément El Hadji Diouf : «l’Ige a demandé l’ouverture d’une information judiciaire contre Khalifa Sall»
Centenaire de Notre Dame des Victoires de Diourbel endeuillé : 3 fidèles mortellement fauchés par un car
Mame Mbaye Niang à Saly: ‘’Il ne sert à rien de construire un hôtel cinq étoiles dans une ville trois étoiles’’
"La CEDEAO aura sa propre monnaie en 2020", selon le président Burkinabè Roch Kaboré
La Cour des comptes fouille Alioune Ndoye
Imam Oumar Diène est enfin libre !
Nioro-Non-confirmation de Souleymane Diarrisso à la tête de l’IEF: haro sur les nominations politiques au Ministère de l’Education
Audio-un voyageur raconte le calvaire qu'il a vécu à l'AIBD
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 68569 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 61458 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 48838 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 42604 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 41106 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 16 décembre 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 16 décembre 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 décembre 2017
AUTRES AUDIOS ...
Caisse d'avance-Fracassantes révélations de Bamba Fall : "Macky Sall, ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Scandale de corruption en Allemagne: 8 dirigeants de Fraport arrêtés pour avoi ...
14/12/2017 - 09:19
Pôle urbain de Diamniadio: le scandale des VRD
13/12/2017 - 11:38
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall disait ...
01/11/2017 - 08:02
Quand Macky Sall défiait les force de l'ordre vidéo
03/10/2017 - 10:03
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Bercy à l'image du PSE
L'OEIL DU CITOYEN
France à fric !
WAX DEUG
Affaire Khalifa Sall : après avoir terrassé l'immunité parlementaire, place ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 décembre 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Sénégal : les symptômes d’un État en faillite
18/12/2017 - 08:35
Le grand absent de la cérémonie d’inauguration de l’Aéroport Blaise Diagn ...
14/12/2017 - 11:39
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 09 décembre 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 06 décembre 2017 avec Pape Alé Niang : l'endettement du Sénég ...
AUTOUR DU MICRO
Caisse d'avance-Fracassantes révélations de Bamba Fall : "Macky Sall, Ousmane ...
AUTRES VIDEOS
Visite du Président Abdoulaye Wade à l’aéroport de DIASS
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017