Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Macky remet les pendules à l'heure: «Je ne peux pas gérer tous les jours les préoccupations des Sénégalais et… »
Publié le : Lundi 19 Juin 2017 - 11:06 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 1567 Imprimer

Le Président Macky Sall a abordé l’organisation des élections législatives lors d’une rencontre avec des caciques de son régime tenue en milieu de semaine dernière. Il en a profité pour dire ses vérités à l’opposition mais surtout à certains membres ou alliés de son parti qui ont fait des listes parallèles. D'un ton posé mais ferme, Macky en a profité pour remettre les pendules à l’heure.

Le président a d’abord précisé à l’endroit de ses détracteurs de l’opposition qu'il "a jamais eu peur de faire face. Et à chaque fois qu’il a fallu faire face, (il l'a) fait". "Mais il faut que l’on soit clair: je n’utiliserai jamais le Pouvoir que Dieu et les sénégalais m’ont donné pour écraser un adversaire politique. Je ferai toujours face mais dans le respect des règles», a-t-il lancé.  

"Le plus important pour (lui), étant de gérer les préoccupations des sénégalais où qu’ils se trouvent", selon ces propres termes. "C’est la seule bataille qui vaille. Les sénégalais m’ont élu et je dois leur soumettre un bilan. Je me bats nuit et jour pour satisfaire leurs doléances. S’ils m’accordent encore cette confiance qu’ils m’ont donné lors des pro-chaines échéances, tant mieux. Le jour où je n’aurai plus cette confiance, je respecterai leur décision», a-t-il soutenu.  

L’occasion était ainsi trouvée par le chef de l’Etat pour aborder le limogeage d’Abdou Nguette puis de deux (2) de ses collaborateurs à la Présidence et du Secrétaire exécutif à la sécurité alimentaire qui ont confectionné des listes parallèles alors qu’ils sont membres de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY). 

 « Je ne peux pas gérer tous les jours les préoccupations des sénégalais et accepter de perdre du temps sur des détails. Je me considère comme un père de famille dans le parti, c’est-à-dire que je privilégie avant tout la conciliation. Mais j’ai l’impression que certains confondent esprit de conciliation et faiblesse. Je ne tolérerais plus certains comportements. On ne peut pas dire qu’on est dans la coalition de la majorité et avoir un comportement fractionniste. Ceux qui ne sont pas contents et qui font des listes parallèles n’ont qu’à être logique avec eux-mêmes et rejoindre l’opposition. En ce moment, nous ferons face encore», a-t-il poursuivi dans les colonnes de « Libération ». 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Xeme - 19/06/2017 - 11h 17  
Que de mensonges !!!!D'une seule phrase Macky croit pouvoir effacer ce que nous avons vu et vécu, de sa main propre, depuis 2012.Il y a surtout que je pense que la nullité des plumitifs de Macky Sall est telle qu'ils ne comprennent pas la notion d'information factuelle. Sinon il faudra m'expliquer qu'est ce qui les pousse à s'échiner à combattre des faits. Ils ne pourront y gagner que le ridicule. Vous avez vu l'exemple de la tentative d'effacer le nom d'Aliou Sall des archives de l'APIX. Un coup de gomme et le nom d'Aliou Sall disparaît. Ils le font alors que, peut être, un million de personnes l'avait déjà archivé et gardé. De pareils combats contre des faits prouvent juste la carence intellectuelle de ceux qui s'y adonnent. Le résultat est qu'ils ont fini par remettre le nom. Et toujours, peut être, un million de personne a archivé quand ils ont effacé et quand ils ont remis. Les plumitifs de Macky n'en tirent aucune leçon. Ils poursuivent la méthode dépassé qu'ils ont apprise à l'école. Ils ont beau comprendre qu'elle ne marche plus, mais ils n'ont pas autre chose. On ne peut communiquer contre des faits. C'est une vérité à retenir.Je connais une personne de Dakar (le genre que j'appelle un idiot de mackyiste) qui, en 2012-2013, avait un large poster de Macky qu'il avait collé sur la façade de son bâtiment. Le poster était visible depuis la rue. Et en 2012-2013, il n'était pas question pour les habitants du quartier de tenter d'avoir un débat avec une personne aussi lavé du cerveau. Aucune réflexion. Des stéréotypes encastrés dans le cerveau et qu'il hurlait à longueur de journée. Je retrouve cette personne en Avril 2017, dans la même maison. Elle ose me dire que quand Macky Sall apparaît à la télévision, elle zappe. Il dit qu'il ne suit plus Macky, ses ministres et ses journalistes, qu'ils sont tous de fieffés menteurs. Et je sais que ce gars est un exemple d'entre des milliers. Savoir communiquer, c'est comprendre de pareilles conséquences de ses méthodes communicationnelles et savoir changer. Mais s'entêter dans la même recette de répétition de faux, en pensant forcer les gens à accepter, par la quantité déversée, c'est être carent.
FALL OU FOLLI - 20/06/2017 - 10h 24  
PRÉSIDENT C'EST VOUS QUI AVIEZ ÉTÉ ÉLU ET NOUS VOUS AVONS MIS DANS D'EXCELLENTE CONDITIONS POUR GOUVERNER ET NOUS ATTENDONS DES RÉSULTATSPRÉSIDENT ON NE GOUVERNE PAS AVEC DES "TANT MIEUX OU TANT PIS"C'EST DOMMAGE PRÉSIDENT VOUS AVIEZ UN TRÈS BON DÉPART
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Ndongo Samba Sylla " Conviction républicaine , c'est de la propagande politique..."
Ousmane Sonko à Macky Sall "Seuls les peureux aiment à claironner partout qu’ils n’ont pas peur...."
Affaire Idrissa Seck: Thierno Bocoum témoigne
Khalifa Sall investi à l’élection présidentielle de 2019
Audit des bourses: La balle est désormais dans le camp de Macky Sall
Macky répond à Idy: « Je n’ai pas peur d’adversaires »
Macky Sall : «La Charte des Assises nationales n’est ni la Bible ni le Coran»
Audience au Palais: Macky demande à Mary Teuw Niane et Amadou Bâ de cesser leurs “petites” querelles
Idy, "touché" mais pas coulé
Opération séduction aux étudiants: Macky agite la carotte
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 74062 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 68309 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52905 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45210 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44145 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 25 mai 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 25 mai 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 23 mai 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro : " Les sénégalais doivent se battre pour arrêter cett ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Un scandale de 150 milliards F à Air Sénégal SA
25/05/2018 - 13:02
Evasion fiscale autour de 49 milliards: Les WestAfricaleaks indexent Gco au Sén ...
23/05/2018 - 18:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
« Chronique Afrique Debout » La loi Asile et Immigration : indignation et ém ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 23 mai 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
ISMAELA MADIOR FALL : L’HOMME AUX MILLE VISAGES
27/05/2018 - 23:55
LE DESSERT COLONIAL OU LA BOURDE INDIGENE DE MR. MACKY SALL
27/05/2018 - 22:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro : " Les sénégalais doivent se battre pour arrêter cette spira ...
AUTRES VIDEOS
2ème partie Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Aape Alé Niang - visite à la m ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017