Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
LA PARITÉ AUSSI DANS LES INVESTITURES POUR LES LÉGISLATIVES.
Publié le : Jeudi 23 Mars 2017 - 08:48 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 436 Imprimer
Nous sommes des femmes, des mères, des filles, des sœurs, nous résumons la vie.

 La journée du 8 mars nous est consacrée et nous rappelle l'apport vital de la femme dans toute société qui aspire à l'émergence politique, sociale, économique, culturelle et environnementale. Cette journée est aussi l'occasion de mettre en évidence nos droits,  de faire le point sur les politiques étatiques entreprises pour l'amélioration de nos conditions de vie. Nous sommes au début et à la fin de l'élaboration d'une société progressiste et émancipatrice à tous les niveaux.   

À l'approche des législatives, toutes les questions relatives au rehaussement de cette nouvelle Assemblée nationale sont soulevées par les Sénégalais d'ici et d'ailleurs qui par leurs devoirs citoyens et civiques souhaitent être dignement représentés dans une Assemblée hautement et qualitativement paritaire. Depuis la consécration de la diaspora sénégalaise en circonscription électorale par voie référendaire, les femmes sénégalaises de la diaspora au delà de nos divergences politiques sont unanimement d'accord sur une seule chose : le respect et l'application de la parité qui est un droit inaliénable, par la loi n° 2010-11 du 28 mai 2010, instituant la parité absolue homme-femme dans toutes les institutions totalement ou partiellement électives au Sénégal.  

 Nous réclamons aux politiques de tout bord de tenir compte de l'aspect paritaire dans les investitures pour les législatives du 30 juillet 2017 au Sénégal et dans la diaspora. Que l'on s'aligne sur une liste unique ou pas.   

 En tant que femme politique, coordinatrice de Bok Gis-Gis -France, je plaide ici au nom de la femme sénégalaise pour que la parité soit respectée. Nous sommes des vectrices de développement, nous pourrons être des "porteuses" de lois qui pourront contribuer de manière significative à la résolution des problèmes qui constituent des goulots d'étranglement pour le Sénégal. Par conséquent nous réclamons l'effectivité de la parité lors des prochaines échéances ainsi que dans nos institutions républicaines n'en déplaise aux partisans de la régression.  

 Une chose est sûre Là où il y a des femmes en politique, la politique change et gagne en qualité.


Bougoul MBAYE

Coordinatrice de Bokk Gis Gis France

Responsable des femmes du FPDR France




Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Khl - 23/03/2017 - 15h 13  
demlene toggui reer
Ngor - 25/03/2017 - 12h 37  
Leur parité c'est le pousse toi que je m'y mette, les femmes politiciennes autant que les hommes sont tous à mettre dans un même panier ,celui des ambitions personnelles ,même chez vos maîtres à penser occidentaux ,la parité n'existe pas . ,çe n'est d'autre qu'une fumisterie politicienne que le pape du sopi nous â léguée pour soigner son image d'avant gardiste ,il faut toujours prendre les meilleurs profils à tous les postes sans tenir compte du sexe ,c'est çe dont on a besoin pour bâtir notre pays.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Législatives 2017: la cohabitation, pourquoi pas ?
Mensonges, reniements et trahisons
Y’en a marre et le nouveau printemps des libertés
Atermoiements d'un pouvoir : lignes de rupture
Panique dans le Macky ! (Par Abdoulaye THIAM)
Un citoyen sénégambien écrit au Président Macky Sall.
Lettre à mon ami Khalifa (par Boubacar SADIO, Commissaire Divisionnaire de Police de classe exceptionnelle à la Retraite, Ancien Directeur Général Adjoint de la Police Nationale)
Le 30 juillet 2017 et le dernier dimanche de février 2019, je serai un mauvais musulman ! Par Mody Niang
Haro au prétentieux transhumant Cissé Kane Ndao
LA PARITÉ AUSSI DANS LES INVESTITURES POUR LES LÉGISLATIVES.
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 57506 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 48567 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 41070 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 37866 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 35007 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017