Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
Justice pour tous !
Publié le : Vendredi 24 Février 2017 - 12:46 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 7 - Consulté : 1556 Imprimer

<< La valeur de celui qui ne pense qu’à remplir son ventre n’a d’égale que ce qui en ressort ! >> Imam Gazhâli

L’espoir de vivre des lendemains meilleurs nous galvanise, mais ne nous fera point vivre mieux. Le mal est beaucoup plus profond. Nous pointons du doigt l’oligarchie, le népotisme, le clientélisme, le clanisme, etc… Mais le tout passe quand un peuple souverain reste complice, en fermant les yeux, en croisant les doigts, en abdiquant face au déséquilibre social et à l’injustice. A un moment donné il faut taper sur la table; si s’offusquer est un devoir, se rebiffer devient un acte citoyen. Le seul et unique intérêt à défendre doit être celui du Sénégal, notre destin commun, avant n’importe quel individu ou conglomérat de politiciens professionnels. Les défis sont énormes, et nous nous devons de rompre avec le << je ne suis pas le seul, dou man kessè >>.

 Un responsable politique doit incarner la transparence, la compétence et la pertinence. Toutes ces caisses noires, fonds politiques et leur corollaire doivent disparaître. Même les pays supposés riches ne peuvent pas se permettre certaines largesses hérétiques, c’est juste aberrant ! Il est plus que temps de combattre ces dérives sectaires, de vieilles habitudes délétères qui nous ont ferrés au bas fond de l'immoralité. Ces vices de politiciens véreux qui se singent au sens propre comme au sens figuré, dans les méandres vertigineux de la décadence. Imiter et perpétuer le mal, légaliser le vol, la corruption et la concussion. La générosité d’un homme politique ne devrait pas se mesurer sur sa capacité à dilapider des biens publics ou l’argent du contribuable sénégalais. Mais depuis maintenant plusieurs décennies, c’est presque devenu anodin.

 Pour rappel, depuis plusieurs mois, L’État et la mairie de Dakar se disputaient la réfection de la place de l'indépendance, pendant qu’une partie de la population souffrait des inondations, pendant que le chômage, l'insalubrité et l'insécurité ne cessaient de croître, pendant que l’eau et l'électricité devenaient un luxe, pendant que la santé et l'éducation sombraient dans le chaos… On attendait de l’État, des projets pour développer l'industrialisation, l’autosuffisance alimentaire, etc… Et de la mairie de Dakar d'arrêter de brader des centaines de millions pour des feux d’artifices à chaque nouvel an, l’illustration d’une passion pour le bling bling et de rêves de grandeur. Une vision plus réaliste que des pavés et la chasse aux marchands ambulants.

 << Il n’y a pas de détournement, il n’y a pas d’escroquerie, nous n’avons fait que continuer une pratique, une modalité de gestion…>> dixit le maire de Dakar. Les mots ont leur sens, et l’erreur serait de politiser un débat qui nous concerne tous. Chaque citoyen qui gère des deniers publics devrait rendre des comptes pendant et après son mandat, mais sans parti pris. Une justice indépendante, une presse libre, des citoyens assez lucides pour s’acquitter de leur devoir et exiger leur droit. Ne nous leurrons pas, aucun pays ne s’est développé dans la fourberie, la félonie et la flagornerie. Nombreux sont ces sénégalais consciencieux, intègres, mais complètement déboussolés et dépités de la politique. Ils sont presque tous devenus fatalistes. Alors que le juste combat pour le bien-être dans la demeure familiale concerne tous les enfants; et dans une même famille on se doit d'être engagés, vrais, authentiques, pour l'intérêt commun, au nom de nos propres valeurs culturelles et morales.

 Une gestion sobre et vertueuse ? Ce n’est pas utopique, mais nous y arriverons quand la Justice sera là pour chaque citoyen, du guide spirituel au célèbre chanteur, de l’opposant politique au membre du parti au pouvoir ou frère du président de la République. On a l’impression que gouvernants, opposants et opportunistes, jouent avec le thermostat de la situation politique et sociale de notre pays. Alors notre démocratie accoutumée à une léthargie quasi éthylique, inexorablement, s’enfonce dans la décrépitude. Il est incohérent de nous rabâcher du << patriotisme >> à longueur de semaines, et venir nous demander de cautionner parallèlement des actes que nous combattons sur d’autres fronts.

 Tout individu qui gère des deniers publics devrait être heureux et fier de venir rendre des comptes, a fortiori lorsque l’on nourrit des ambitions présidentielles. Une occasion de démontrer sa bonne foi et son intégrité, tout en exigeant la même chose pour les autres, loin de se morfondre dans la victimisation. Mais surtout Non à une justice à plusieurs vitesses. Cependant, si nous devons changer pour la même chose, les mêmes habitudes, les mêmes attitudes, les mêmes causes et les mêmes effets, à quoi bon ? Nous nous devons d'être intransigeants avec nos dirigeants ainsi qu’aux potentiels candidats à la gestion des affaires de la cité. Au cœur de nos revendications, l’exemplarité, la transparence, le courage politique, la foi patriotique, une lucidité sans faille… La raison citoyenne, loin du suivisme aveugle dicté par l'émotion et la passion.

 Bocar GUEYE 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
BienDit - 24/02/2017 - 13h 02  
Toutes ces caisses noires, fonds politiques et leur corollaire doivent disparaître.
El duce - 24/02/2017 - 20h 56  
c bon les caisses
Vrais enjeux - 26/02/2017 - 08h 41  
Si le Président Wade pouvait quelque chose pour Khalifa, il serait encore lui-même à la tête de l'Etat, son fils ne serait pas en résidence surveillée au Qatar.Si le Président Wade pouvait quelque chose contre Macky Sall ce dernier ne serait devenu PR en le battant à plate couture.Que pourraient Wade, le PDS, les "Karimistes" si ça veut dire quelque chose, qu'ils n'ont pu pour eux-mêmes?Ce Monsieur La Secrétaire de Direction, dont les frustrations se payent d'antagonismes créés, exacerbés, exploités comme un filon, avec l'imaginaire démoniaque d'un serviteur du Malin, entretient chaque jour, les naïvetés qui s'y prêtent, d'illusions et de montages à la une de seneweb ou de ses sites-poubelles.Les vrais enjeux sont ailleurs: dans la résolution de nos problèmes de développement; à l'école, à l'université, à l'hôpital, dans l'habitat, dans l'agriculture, l'industrie, l'emploi. Pas dans la récréation animée à dessein de gens qui jonglent sur et avec des milliards et dont l'unique objectif reste la conquête d'un pouvoir dont le pétrole et le gaz ont augmenté l'attrait et justifie la danse du scalpe de toutes les mafias et lobbies. Ne nous y trompons pas!!!!!
Attention: seneporno.com=site-poubelle - 26/02/2017 - 21h 18  
c'est un site poubelle qui pompe vos données personnelles vidéos, sms, photos, contacts, mails...
@ Abdou Salam et seneweb - 03/03/2017 - 08h 47  
Abdou Salam, Un homme, occupé le jour à faire la femme et la nuit à revêtir les habits du démon ne peut rien apporter à ton site. Ce propriétaire des sites-poubelles sanslimites, leral, Dakarmatin, Xibaaru, jotay, Senego, Senepeople et hélas seneporno, Cisse kane ndao ici, bocar gueye là-bas, françoise hélène gueye parfois, Osez, Tah, Mame D, Adama La Conne, ou encore Peuls selon, Satan toujours, a transformé, des années durant, seneweb et le web sénégalais en plateforme de la vulgarité crasse, de la médisance, de la dénonciation calomnieuse. Alhamdoulillah, avec l’aide de Dieu, SWT, par un combat sans concession, nous avons réussi à le confiner dans ses derniers retranchements, à faire cesser les injures contre Le Prophète, SWS, contre La Très Sainte Vierge Immaculée, contre les Communautés Chrétienne, Musulmane, confrériques, contre les hommes et femmes publics, civils comme militaires. Son militantisme enjoué et décomplexé du contre-nature et du contre-culture, identifié, dénoncé, a perdu de sa superbe. Mais, demeure son instinct naturel, son inclination culturelle à servir le mal par des articles tendancieux suivis de posts frénétiques tous occupés à saper l’honorabilité des gens avec la coquetterie de toujours vouloir signer ses crimes du nom de pauvres innocents. Mais Son venin est de plus en plus reconnaissable et d'autant moins redoutable qu'on y a trouvé un antidote. Alors Abdou Salam, trouve pour ton site, notre site seneweb, un homme ou une femme, un humain ou une bête mais pas un croisé de tout cela à la fois, occupé à jeter en pâture à longueur d'articles, de blogs et de posts des hommes et surtout des femmes. Franchement dou gaure dou jiggen dou gorr dou sakh nit té bayima yi sakh weuthiou nagnou ko. Reprend en main ton site et ne te laisse pas attendrir par une interview de courtisan de son site-poubelle leral.net.
Sites-pro contre sites-porno - 05/03/2017 - 11h 08  
Vous avez des sites de journalistes pro comme azactu.net de Maïmouna Nour Faye, Dakaractu de Yerim, enqueteplus.com de Mamadou Wone, igfm.sn de Mamadou Ibra Kane. Pourquoi vous embarrasser de visiter des sites-poubelles destinés à faire oublier de grands bandits qui se terrent pour se faire oublier et des protocoles de rebeuss qui ont besoin de faux scandales pour se faire oublier?
Les salopards - 05/03/2017 - 11h 09  
Donc ils ont créé des sites juste pour faire oublier les grands bandits et créer de faux scandales pour faire oublier les protocoles de rebeuss et autre partage de butin?
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Tohu-bohu politico-religieux !
La xénophobie sud africaine…et notre diaspora !
Justice pour tous !
Entre foot, putsch, et esclavage...
Politique politicienne...
Le président sénégalais, la France, les opposants...
Face au dilemme Jammeh...
La violence n’est jamais gratuite !
Le festin des Hyènes !
Les naufragés...
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 56014 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 45131 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 39954 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 36631 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 34279 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 mars 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 23 mars 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 22 mars 2017
AUTRES AUDIOS ...
Emission Grand Jury du 29 janvier 2017 avec Khalifa Sall
 
SCANDALES D'ETAT
   
Khalifa à l’ombre, Thimbo au soleil de la Cour des comptes…
14/03/2017 - 09:10
Salaires, indemnités, bonus à Pétrosen… : le rapport de la Cour des comptes ...
10/03/2017 - 12:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall prônait la restauration des valeurs et l'Etat de droit
15/03/2017 - 15:38
Yako wakhone : quand Yakham s’en prenait au régime de Macky Sall
07/02/2017 - 11:47
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Tohu-bohu politico-religieux !
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 22 mars 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
LA PARITÉ AUSSI DANS LES INVESTITURES POUR LES LÉGISLATIVES.
23/03/2017 - 08:48
Mon pays est-il une fausse vraie démocratie ou une vraie fausse république ?
20/03/2017 - 16:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça me dit mag du Samedi 11 Mars 2017 - 2STV
EMISSIONS PAPE
"Décryptage" du 22 Mars 2017: impact des 15 points du référendum, un an aprè ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce - Invité : Babacar Gaye - 22 Mars 2017
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017