Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
WAX DEUG
 
 
Les dérives autocratiques de Macky Jammeh
Publié le : Jeudi 23 Février 2017 - 15:31 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 5 - Consulté : 1171 Imprimer
« Défions-nous des prodigues d'honneur et de probité alors qu'ils parlent ; il ne leur en reste plus quand ils agissent » a dit fort à propos John Petit-Senn.

Ces propos forts à propos campent admirablement la situation socio-politique de notre pauvre pays, pris dans une spirale de scandales aux antipodes de la déclaration d’intention qui marquait l’entrée en fonction du Président Macky Sall. En effet, il avait clairement fait le procès de tous les travers qui caractérisaient la gestion gabégique et patrimonialiste du régime libéral qu’il ne connaissait que trop bien, pour l’avoir servi pendant huit ans.

C’est donc dire que le peuple sénégalais qui s’était pris d’affection pour lui avait sanctionné définitivement une mode de gouvernance  qu’il souhaitait enterrer ad vitam aeternam, et il était le héros élu qui devait en conséquence procéder au nettoyage des écuries d’Augias.

Cinq ans après, pourrions dire que le Sénégal est mieux géré ? Pourrions-nous dire qu’il y a plus de justice dans notre pays ? Pourrions-nous dire que le Président Macky Sall ne protège véritablement personne, et que la reddition des comptes est devenue un principe de bonne gouvernance en application dans notre pays ? Assurément NON ! Car nous sommes passés de la célèbre assertion du « je ne protégerai personne » à celle du  « vos dossiers sont sous mon coude sinon vous seriez en prison ».

Cela signifie que Macky Sall a rompu ses engagements auprès du peuple sénégalais. Il a montré sa véritable nature, en revêtant les habits d’un démagogue prêt à tout pour le pouvoir. En effet, ne dit-on pas que « La démagogie s'introduit quand, faute de commune mesure, le principe d'égalité s'abâtardit en principe d'identité ? »

Aujourd’hui, il y a des sénégalais de première et de seconde zone. Ceux qui sont de la famille de Macky Sall, bénéficiaires des contrats pétroliers, des marchés de l’Etat pour des centaines de milliards, ils s’appellent Aliou Sall, Adoulaye Sylla, Fada Guéne et j’en passe. Ces sénégalais de première catégorie sont extraits des rigueurs de la justice et baignent dans l’impunité la plus totale malgré la gravité de leurs prévarications qui sont étalées à longueur de rapports que Macky Sall a mis sous son coude présidentiel. Il en est ainsi des pilleurs de deniers publics qui ont transformé les biens de l’état en propriétés privées, et paradent partout au Sénégal étaler leur impopularité et essayer de gagner une légitimité politique par la force des gros bras qui les escortent, et des millions volés qu’ils distribuent en veux-tu en voilà. Ils ont pour noms Cheikh Kanté, Cheikh Oumar Hann, Mamour Diallo, Moustapha Diop khalé khaliss…la liste est loin d’être exhaustive.

Pour se perpétuer au pouvoir, vaincre sans péril et triompher sans gloire car il n’a aucun bilan de nature à fonder le peuple sénégalais à lui accorder un second mandat, Macky Sall vient de décider d’éliminer ses adversaires politiques, par l’usage de son bras armé en la circonstance, la justice.

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice », avertissait  Montesquieu. Le Président Macky Sall n’en a cure. Il a perdu jusqu’au respect qu’il devrait avoir pour lui-même, tant il est vrai que « l'imprudent, qui ravit l'honneur d'un citoyen, en expiation y laisse aussi le sien » absolument.

Au Sénégal donc, « la loi [qui] est censée être le bras séculier de la justice (…) la prothèse du pouvoir », sur laquelle à l’exemple d’un Yaya Jammeh emprisonnant ses adversaires politiques  pour gagner les élections, Macky Sall compte pour rempiler sans honneur.

Le peuple sénégalais ne laissera pas passer cette forfaiture ; L’opinion s’est faite une raison sur Macky Sall, et a décidé en conséquence de se rebiffer. Macky Sall sent le vent tourner et c’est d’ailleurs pourquoi il en est réduit aux pires extrémités, avec la complicité de vieillards pouvoiristes qui sont si accrochés à la vie qu’ils en ont oublié Dieu et ses préceptes.

Ils ont oublié de se rappeler de la fameuse devise du samouraï : « l’honneur ou le déshonneur ne sont pas dans l’épée, mais dans la main qui l’empoigne ». Leurs mains complices sont au dessus de celles de Macky qui en tient le manche et a décidé de trancher toute tête susceptible de l’évincer du pouvoir.

Il en oublie vraiment Dieu. L’histoire de Moïse et le Pharaon devrait pourtant inspirer tout apprenti tyran qui tente de confisquer le pouvoir et croit pouvoir s’entourer de toutes les garanties pour l’usurper durablement !

Khalifa Sall, Idrissa Seck Cheikh Bamba Dieye Bamba Fall et toutes les prochaines victimes de notre justice aux ordres ainsi que les défenseurs de notre démocratie aux côtés du peuple sénégalais freineront ces velléités de prise en otage de notre démocratie.

Il est temps que les dérives autocratiques de Macky Sall soient freinées !
 

WAKH DEUG
 
 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Misti - 23/02/2017 - 16h 08  
Kabila Sall,ressaisis toi.
Makh - 23/02/2017 - 22h 26  
IL EST EN EFFET TEMPS....LE PIRE C EST QU IL LE FAIT AVEC UN SIDIKI KABA DEPOURVU DE VERGOGNE ET DE DIGNITE.MAKY DOIT AVOIR UNE MEDIOCRE IDEE DE SES COMPATRIOTES
Thiey Monsieur Marie-Claire - 24/02/2017 - 03h 37  
Mme Marie-Jo Diallo sera maintenue à son poste. Et toi au tien Monsieur L'Assistante de Direction
Maky degage - 24/02/2017 - 07h 07  
halte aux petrotimbo faye sall
Wakh Fègne - 24/02/2017 - 07h 44  
Mme Marie-Joséphine Diallo a été maintenue et confirmée à son poste de SG de l'Assemblée Nationale et toi au tien de Monsieur La Secrétaire de Direction dans la même Assemblée Nationale. Si ta haine éructée en campagne de presse calomnieuse contre Mme Marie-Joséphine Diallo n'a pas pu la faire démettre de son poste, penses-tu que tes sites-poubelles, tes blogs orduriers, tes pseudos injurieux, peuvent déstabiliser le Chef de l'Etat, le Président de l'Assemblée Nationale, le Président du HCCT et autres personnalités? Essaie le bien, le mal n'a d'autre avenir que l'enfer après le supplice des masques arrachés!
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
Les dérives autocratiques de Macky Jammeh
Le Sénégal: un pauvre pays à la dérive!
Le génie Yakham Mbaye: une lumière pour le Sénégal
Nawetisation : le style de management à la Matar Ba
Macky Sall et son émergence, le Sénégal et ses priorités
A quelle sauce bouffer Yaya Jammeh?
La triste fin sans gloire d'Ousmane Tanor Dieng
Macky Sall et son discours: entre reniements et autoglorification
Serigne Mbaye Thiam, Cheikh Seck et les postes d'intendants des lycées de Diourbel
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 56014 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 45131 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 39954 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 36631 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 34279 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 mars 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 23 mars 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 22 mars 2017
AUTRES AUDIOS ...
Emission Grand Jury du 29 janvier 2017 avec Khalifa Sall
 
SCANDALES D'ETAT
   
Khalifa à l’ombre, Thimbo au soleil de la Cour des comptes…
14/03/2017 - 09:10
Salaires, indemnités, bonus à Pétrosen… : le rapport de la Cour des comptes ...
10/03/2017 - 12:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall prônait la restauration des valeurs et l'Etat de droit
15/03/2017 - 15:38
Yako wakhone : quand Yakham s’en prenait au régime de Macky Sall
07/02/2017 - 11:47
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Tohu-bohu politico-religieux !
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 22 mars 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
LA PARITÉ AUSSI DANS LES INVESTITURES POUR LES LÉGISLATIVES.
23/03/2017 - 08:48
Mon pays est-il une fausse vraie démocratie ou une vraie fausse république ?
20/03/2017 - 16:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça me dit mag du Samedi 11 Mars 2017 - 2STV
EMISSIONS PAPE
"Décryptage" du 22 Mars 2017: impact des 15 points du référendum, un an aprè ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce - Invité : Babacar Gaye - 22 Mars 2017
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017