Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
Entre foot, putsch, et esclavage...
Publié le : Lundi 13 Février 2017 - 11:15 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1159 Imprimer

<< Il n'y a aucun mal à être NATIONALISTE de circonstance, PATRIOTE comme presque tout bon CITOYEN. C'est le NATIONALISME CHRONIQUE qui est une tare. S'enfermer dans une bulle atypique ne peut que renforcer l'IGNORANCE… >> Bocar GUEYE (Demain...une autre Afrique)

 L’actualité a été riche et dès fois palpitante ces dernières semaines, entre ce fort sentiment de patriotisme que seul le sport peut procurer, et cette préoccupation suscitée par l'entêtement d’un seul individu que 22 ans de règne sans partage n’ont pas suffi à diminuer l’envie pressante de profiter encore et encore des délices du pouvoir éphémère. Et quoi dire sur ce sujet brûlant et incroyable en 2017 qu’est l'esclavage en Mauritanie ?!

 Là où certains pensent que la religion est l’opium du peuple, d’autres sont carrément des férus ou << addicts >> au sport. Mais ce qui est sûr, c’est que les sénégalais semblaient tous unis derrière leur équipe nationale de football qui participait à sa énième CAN. Pour une fois, la critique n’avait pas sa place, les pessimistes ont dû ravaler leur langue et taire leurs remarques, même objectives. Patriotisme ou fatalisme ? Surtout qu’avec un staff sénégalais, une première victoire finale à la CAN aurait était le graal. Nous en avons tellement bavé, chaque génération de supporters a eu sa dose de déprime, ses moments de tristesse, mais hélas... Entre malchance, nonchalance, mauvaise gestion, mauvais choix tactique ou manque d’ambition, le football sénégalais n’a pas  fini d'écrire son histoire sur les pages blanches de l’espoir. La nouveauté, c’est que beaucoup par résignation, donnent l’impression de se complaire dans la défaite. Et sous les coups de l'émotion et de la compassion, on a tellement félicité l'équipe au point d’oublier que nous étions favoris et que l’objectif devait être de revenir avec la coupe d’Afrique ou au moins d’arriver en finale.

Certes nous nous devons de rester dignes dans la défaite,  mais quand même conscients du chantier titanesque pour prétendre parader un jour sur le toit de l'Afrique. Un proverbe sénégalais dit : << qui vit d’espoir ne mourra pas de fait >>. C’est tout sauf sérieux de parler de mental, parce que le Sénégal a été plusieurs fois champion d’Afrique de basket-ball, de beach soccer…, Lutte, Judo, Karaté, Taekwondo… Champions du monde, Athlétisme, Scrabble, Ju jitsu ( mélange judo-karaté )… Bref, dans des sports moins reconnus et beaucoup moins soutenus. Un clin d’oeil à la génération de 2000 corollaire de l'épopée de 2002. Je pense que le football sénégalais souffre uniquement de sa gestion, depuis plusieurs années maintenant. Quand on n’arrive pas à faire de résultats, il faut à un moment donné, penser à passer le témoin. C’est aussi synonyme de sagesse et de grandeur. On ne force pas le destin au prix de prendre tout le monde en otage, il y a plusieurs formes de dictature. Chaque génération doit penser à écrire sa propre histoire et non réécrire l'histoire. Même si nous sommes bien conscients que gagner un titre continental ne guérira certainement pas tous nos maux, chaque domaine doit être géré convenablement pour aspirer à une transformation salutaire. L’Egypte et le Cameroun en sont des preuves concrètes. Après l’euphorie et l’ivresse procurées par la victoire, on est obligé de revenir à notre triste réalité quotidienne, politique, économique, nationale.

 L’avenir nous éclairera certainement sur les conditions du départ de Yaya Jammeh, mais après son putsch ou coup de force raté, l’actualité a évolué vers un nouveau sujet : l’esclavage en Mauritanie. Des épisodes qui ont mis à la lumière nos divergences idéologiques, mais aussi nos contradictions : combattre la dictature, et en même temps soutenir un dictateur; tirer à boulet rouge au jour le jour sur l’oligarchie et le lobbying tout en le cautionnant chez d’autres. Alors je me suis rappelé ceci, lu quelque part : << si vous voulez détruire un pays, inutile de lui faire une guerre sanglante qui pourrait durer des décennies et coûter cher en vies humaines. Il suffit de détruire son système d'éducation et d’y généraliser la corruption. Ensuite, il faut attendre 20 ans et vous aurez un pays constitué d’ignorants et dirigé par des voleurs. Il vous sera très facile de les vaincre >>. Des mots émanant d’un sage, sûrement vicieux; des propos à la fois réalistes et cruels, qui m’ont mis mal à l’aise en pensant au continent africain et à tous ces combats sans issus, parce que nous refusons simplement de commencer par le commencement : une éducation basée sur notre richesse culturelle diversifiée, l’enseignement de nos propres valeurs morales et l’ouverture, en ne copiant que le meilleur chez les autres. La peur de l’autre nous prive souvent de découvrir des choses extraordinaires et de partager ou d'éclore le bien en nous, souvent insoupçonné.

Ainsi notre combat pour tirer l’Afrique vers le haut doit être mené sans complexe. Malcolm X disait : << paix et liberté ne peuvent être séparées, car personne ne peut être en paix tant qu’il n’est pas libre >>. Ce qui se passe en Mauritanie est inadmissible, mais dans la division on est toujours faibles face à un ennemi organisé, tenant à maintenir son joug sur vous. Quand on voit le déséquilibre entre la population majoritaire et les tenants du pouvoir, il est légitime de se poser la question à savoir si cela relève de la passivité, d’un fatalisme criminel et complice, d’un manque de courage ou simplement de l’inconscience ? Dans un reportage télévisé, on voit un homme engagé dans la lutte contre l'esclavage se faire rabrouer comme un malpropre par sa propre sœur. Lui, disait que cette dernière était maintenue comme esclave dans une famille, qu’elle travaillait sans salaire, etc… Mais elle, ne voulait rien entendre et défendait mordicus ses << maîtres >>, parce que son frère avait débarqué avec des journalistes et tout le tralala. Elle avait donc peur des conséquences, peur de représailles, d'où la nécessité de commencer par la conscientisation. Car chaque individu conscient de son sort est le mieux placé pour défendre ses propres intérêts, << un homme averti en vaut deux >>. Mamadou Sy Tounkara n’a fait que paraphraser Thomas Sankara : << l’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère…>>

Et Malcolm X de conclure : << personne ne peut vous donner la liberté. Personne ne peut vous donner l'égalité ou la justice. Si vous êtes un homme, c’est à vous de la prendre… Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n’importe quoi… Si vous n'êtes pas prêt à mourir pour elle, sortez le mot LIBERTÉ de votre vocabulaire ! >>

 Bocar GUEYE

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lecteur avise - 13/02/2017 - 12h 59  
Sachez sénégalais que la RIM a depenalise le delit de pressedepuis longtempslongtemps ce que vs n'avait pas encore...Sachez aussi que chaque jours il y a des manifestations ou des setings ou des points de presse en Mie,ce qui vs manques.Sachez que l'ex président de l'Assemblée national et fondateur D'EL Hor avait dit que dans la RIM n'est esclave que celui qui veut l'etre et savez-vs ce qui a change entretemps?Rupture des relations avec Israël...Et jevs souhaite d'échapper a la colère d'Israël...Voyez comment TAYA se la coule douce au Qatar...Sur le million d'esclaves presumes vs ne pouviez montrer une image convaicante...Et les centaines de milliers d'étrangers ici n'ont rien filmes ne serait ce que pour un beuz...Si Messaoud prônent la lute pacifique pour obtenir plus de droit je crois que ce n'est pas un extrémiste saoulard et délinquant recividiste qui a des lecons a donner..
Rama - 13/02/2017 - 13h 48  
Excellente analyse, c'est tellement vrai ce que vous dites. Merci pour l'éclairage.
A lecteur avise - 13/02/2017 - 14h 26  
boulgnou sonal il ya l'esclavage en mauritanie lolou meunoko dindi dokhal fowi
Seneporno.com = site-espion - 14/02/2017 - 16h 30  
seneporno.com = site espion qui collecte vos données photos vidéos mails sms contacts localisation attention attention
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Restons sur l’essentiel !
Le mépris citoyen !
Impertinence, incompétence ou inconscience ?
Entre accidents, incendies, incidents...criminels !
In-dépendance…
Tohu-bohu politico-religieux !
La xénophobie sud africaine…et notre diaspora !
Justice pour tous !
Entre foot, putsch, et esclavage...
Politique politicienne...
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 59120 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 51014 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 42664 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 38825 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 35874 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 19 mai 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 19 mai 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 mai 2017
AUTRES AUDIOS ...
Émission grand jury avec Hélène Tine (MANKO TAXAWU SENEGAAL)
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le rapport de l'IGE qui confirme les révélations de Baba Aidara suite à l'af ...
24/05/2017 - 08:40
Enquête-L’incroyable bamboula au FAISE
19/05/2017 - 11:14
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Video: Quand Souleymane Ndéné Ndiaye jurait de ne jamais rejoindre Macky Sall
26/04/2017 - 13:13
Quand Macky Sall saluait l'engagement citoyen de Y'en a marre
06/04/2017 - 09:57
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Restons sur l’essentiel !
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 mai 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La purification spirituelle du Sénégal
23/05/2017 - 08:14
Il est urgent de dépolitiser la question du gaz et du pétrole au Sénégal
16/05/2017 - 11:37
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
ÇA ME DIT MAG avec Pape Alé Niang à Keur Moussa du 20 mai 2017
EMISSIONS PAPE
Décryptage : y a-t-il des risques dans la cohabitation? - avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
LE GRAND RENDEZ-VOUS DU 19 MAI 2017 1ère Partie Guy Marius Sagna
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017