Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
Dépenses publiques d’électricité de l’État: 30 milliards par an pour un parc de 7000 abonnements
Publié le : Mercredi 1 Février 2017 - 09:08 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 908 Imprimer
L’Agence pour la maîtrise et l’économie d’énergie veut faire baisser la facture d’électricité de l’Etat qui est estimée à 30 milliards de F Cfa par an. Pour y arriver, l’Aeme veut mettre fin à toutes les niches de gaspillage.

L’Etat est le plus grand consommateur d’électricité. Il reste le premier client de la Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec). Ses dépenses publiques dans ce domaine sont estimées à 30 milliards de F Cfa. Ce qui représente 10% du chiffre d’affaires de la Senelec. Une manne financière jugée très élevée, si l’on sait que les services publics ne comptent que 7000 polices, soit en valeur relative 0,6% de la clientèle de Senelec. L’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’énergie (Aeme), qui a fait ce constat à travers une étude qu’elle a partagée hier au cours d’un Comité régional de développement (Crd), voit mal comment moins de 1% du parc d’abonnés peut générer 10% du chiffre d’affaires de la Senelec qui compte plus d’un million d’abonnés. Mais la réponse est très vite trouvée par le gouverneur de la région de la Dakar. Mohamed Fall, qui a présidé ce Crd, explique que cette forte consommation d’électricité par les services publics est liée à un certain nombre d’anomalies dont les ‘’occupations illégales et irrégulières’’, les ‘’branchements non conformes’’… La région de Dakar totalise, à elle seule, 1 669 abonnements soit 24% du total des polices de l’État. Rien que pour la capitale sénégalaise, les structures publiques payent 17 milliards de F Cfa, c’est-à-dire 59% des dépenses publiques d’électricité.

En effet, le directeur technique de l’Aeme, Daouda Gassama, qui a fait la présentation sur les dépenses publiques d’électricité de l’Etat, renseigne que parmi les manquements qui font grimper la facture de l’Etat, il y a des locaux administratifs occupés par des tiers au frais du contribuable, des fraudes d’électricité par des bénéficiaires non ayants droit, surtout dans les écoles publiques, les postes de santé… En 2014, informe toujours M. Gassama, l’Etat a payé 19 millions de F Cfa de factures pour 26 polices non utilisées. Cela s’explique, dit-il, par le fait que des services de l’Etat quittent des lieux sans pour autant résilier les contrats.

 Niches de gaspillage

En outre, parmi les niches de gaspillage, il y a l’éclairage public dans les collectivités locales. D’après le directeur technique de l’Agence pour l’économie et la maîtrise de l’électricité (Aeme), dans beaucoup de communes, des lampes sont allumées en plein jour, alors qu’il suffit juste de disposer d’une horloge astronomique qui ne coûte pas plus de 50 000 F Cfa pour que les lampes s’allument chaque jour à partir de 19h et s’éteignent automatiquement à 7h. Mais, il y a une autre donne qui explique que, dans beaucoup de collectivités locales, les lampes publiques soient allumées en plein jour. Selon le maire de Pikine Nord, Amadou Diarra qui a participé à ce Crd, il y a un vol récurrent du petit matériel installé dans les postes de courant. Ainsi, il demande à l’Etat d’aider les communes dans ce sens.

Ainsi, l’Aeme dont la principale mission est de ‘’faire la promotion de l’utilisation rationnelle de l’énergie dans l’administration, les ménages, les industries’’, veut faire baisser la facture d’électricité de l’Etat. D’après son directeur général, Birame Faye, son objectif est de faire baisser de 15% cette facture qui se chiffre à 30 milliards de F Cfa par an dont 22 milliards sont consommés par la seule administration centrale. C’est dans ce cadre, dit-il, que l’Aeme a lancé le programme Sar-Del (Analyse, suivi et réduction des dépenses d’électricité du secteur public). Grâce à ce projet, les agents de l’Aeme ont su découvrir des erreurs de facturation, des consommations estimées par la Senelec et qui sont, pour la plupart, en défaveur du client. Autre manquement constaté par l’Aeme, le building administratif qui est en construction depuis 2014 continuait à payer une facture mensuelle de 12 millions de F Cfa, alors que l’entrepreneur qui avait en charge les travaux avait pris son propre abonnement. Un écart que l’Aeme impute à la Senelec.

Enquête 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Usager - 01/02/2017 - 19h 41  
Et pendant ce temps les demandeurs de compteurs woyafal sont rackettés pour se faire raccorder au réseau par les chefs d'agences de la banlieue en mettant à contribution leurs bénévoles
Mory touré - 01/02/2017 - 20h 49  
L'etat doit verifier si le montant des factures correspondent aux appareils utilisés dans les services déconcentrés .A kaolack 80% des chefs de services qui ont des logement administratifs utilisent frauduleusement l'electricité de même que l'eau et ceci est peut être valable pour les autres regions
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Toute la vérité sur la nature du Contrat du Directeur de l’Automatisation des fichiers (Daf), Ibrahima Diallo
Sénégal: Le géant immobilier marocain Addoha s’ensable dans la Cité de l’Émergence
Le scandale des phosphates de Matam ……
Paris : Farba Ngom arrêté en possession d'une forte somme d'argent
Rapport RSE 2016 : La SGO fait un gain de près de 25 milliards en 2016 mais n’a créé que 177 nouveaux emplois.
Quand l'Etat oublie allégrement 103 milliards dans l'air!
Gestion du port : silence, les chiffres parlent !
Endettement : le Sénégal frôle les 60 %, le Fmi inquiet
Gestion de Cheikh Kanté au Port : et les 17 milliards de FCFA empruntés à ECOBANK !
Port de Dakar : Avec les 459 milliards à la clé, la stratégie Cheikh Kanté était bien lancée pour ruiner notre outil économique!
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 67696 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 60363 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 48163 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 42140 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 40508 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 novembre 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 23 novembre 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 22 novembre 2017
AUTRES AUDIOS ...
"AUTOUR DU MICRO" : Aminata Touré face à Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Toute la vérité sur la nature du Contrat du Directeur de l’Automatisation de ...
21/11/2017 - 17:40
Sénégal: Le géant immobilier marocain Addoha s’ensable dans la Cité de l ...
16/11/2017 - 11:39
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall disait ...
01/11/2017 - 08:02
Quand Macky Sall défiait les force de l'ordre vidéo
03/10/2017 - 10:03
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Bercy à l'image du PSE
L'OEIL DU CITOYEN
Esclave un jour, esclave pour toujours…
WAX DEUG
Affaire Khalifa Sall : après avoir terrassé l'immunité parlementaire, place ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 22 novembre 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La célébration du Maouloud, la compilation du Saint Coran et le « Salatout Ta ...
22/11/2017 - 08:22
Esclavage en Libye: "Un Autre avenir" condamne
21/11/2017 - 18:04
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 18 novembre 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage avec Pape Alé Niang : Contrats pétroliers : enjeux et défis pour ...
AUTOUR DU MICRO
"AUTOUR DU MICRO" : Aminata Touré face à Pape Alé Niang
AUTRES VIDEOS
Reportage exclusif sur la vente des Noirs en Libye
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017