ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
INTERNATIONAL
 
 
Gambie: la Cour Suprême fait faux bond à Jammeh
Publié le : Mercredi 11 Janvier 2017 - 07:17 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 801 Imprimer

Le Président de la Cour suprême de Gambie, le Nigérian Emmanuel Fagbenle, a déclaré, hier, que « sa » juridiction était dans l’impossibilité de statuer sur le recours de l’APRC, le parti de Yahya Jammeh, déposé le 13 décembre dernier aux fins d’annulation des résultats du scrutin.

La haute juridiction gambienne a fait savoir qu’elle ne pourra siéger que si elle est au complet. Or, il se trouve qu’il n’y a actuellement qu’un juge sur sept. Les cinq Nigérians attendus et le Sierra-léonais ont prétexté un problème de calendrier pour ne pas se présenter.

Le Président de la Cour suprême alors attendu pendant deux heures avant de signifier à l’avocat de Jammeh, Edward Gomez, le fait que le recours ne pourra être examiné qu’au mois de mai. L’avocat lui a fait part du fait que Jammeh maintenait sa plainte jusque-là. Une situation insolite qui en ajoute à la confusion dans ce pays.

Le président gambien a évité de mettre en place une Cour Suprême digne de ce nom, il en paie aujourd’hui les conséquences.

La Gambie ne disposant pas de juges assez expérimentés en la matière, le président Jammeh a pensé devoir « se ravitailler » au Nigéria et en Sierra Léone.

Mais, il n’existe pas entre ces pays et la Gambie un accord judiciaire qui aurait obligé les juges à se présenter à Banjul. Alors, compte tenu du contexte, ils ont préféré ne pas mettre les pieds dans un pays à haute tension.

Mieux, la Cedeao aurait demandé à ces magistrats d’éviter de s’ingérer dans cette affaire interne à la Gambie.

L’organisation sous régionale a ainsi coupé l’herbe sous les pieds de Jammeh afin de lui éviter de se prévaloir d’une quelconque légitimité tirée de la haute juridiction gambienne.

Ainsi, le président gambien n’aura même pas, comme Gbagbo, le prétexte d’une décision juridictionnelle pour se maintenir à la tête de son pays.

La Cour suprême argue qu’elle ne pourra pas statuer sur le recours avant plusieurs mois, ce qui, en soiest une fin de non-recevoir et un camouflet pour un Président qui avait misé sur une décision de justice favorable.

A n’en pas douter, la Cedeao vient ainsi de remporter une bataille décisive contre Jammeh. Il fallait lui empêcher, vaille que vaille de tirer la couverture du droit de son côté et c’est réussi.

Reste maintenant à savoir quelle sera la nouvelle réaction du président battu. Va-t-il considérer qu’il va attendre le verdict prochain de la Cour suprême, pensant tenir là un moyen de ne pas abdiquer ? Va-t-il céder à la pression diplomatique en laissant le pouvoir sous certaines conditions, notamment de garantie d’immunité ? Va-t-il enfin, comme tout le monde le craint, continuer à confisquer le pouvoir au-delà du 18 janvier date de la fin de son mandat ?

C’est là l’équation gambienne pour laquelle personne n’a pour le moment de solution. Les Chefs d’Etats de la Cedeao continuent néanmoins les consultations pour une solution diplomatique à une épineuse question qui interpelle le monde entier.

En tout état de cause, l’appel lancé par le président de la Cour suprême, Emmanuel Fagbenle, semble être la solution de sagesse. Il a ainsi appelé « les parties au litige à le résoudre pacifiquement avant que la transition ne s’achève ».

Assane Samb
 
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Gambie : un nouveau président nommé à la cour suprême
Mugabe tance Macky et Cie: « il y’a trop de liens entre eux et leurs anciens colons »
Décès d'Etienne Tshisekedi à l'âge de 84 ans
Gambie: Adama Barrow libère l’ancien patron de Gamcel
Idriss Déby prend le contrepied de Macky et dénonce le franc CFA: « un frein au développement de nos pays »
États-Unis : Obama sort de sa réserve pour dénoncer le décret anti-immigration de Donald Trump
Pourquoi l'Arabie saoudite n'est pas visée par le décret anti-immigration de Trump ?
Le président guinéen, Alpha Condé, élu à la tête de l’Union africaine
Présidence de la commission de l’union africaine: le Tchadien Moussa Faki passe, le Sénégal et le Pr Abdoulaye Bathily calent
Présidence de la Commission de l’Ua 5 candidats pour un fauteuil
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 54393 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 43408 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 38509 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 33432 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 33409 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Idriss Déby prend le contrepied de Macky et dénonce le franc CFA: « un frein au développement de nos pays »
ACTUALITE - Lettre ouverte au Président de la République sur la situation des sénégalais du Brésil, injustement privés de passeport.
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014