Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Défection du ministre gambien de la communication: Jammeh perd sa voix
Publié le : Mardi 10 Janvier 2017 - 09:41 - Source : Dakarmatin via Enquête - Commentaires : 0 - Consulté : 1251 Imprimer
Le monde semble s’écrouler autour du président sortant gambien Yahya Jammeh. Ses collaborateurs les plus proches n’attendent plus que la pirogue chavire avant de rejoindre la rive à la nage. Ce lundi, c’est Sheriff Bojang, son ministre de la Communication, qui a fui le pays pour se réfugier au Sénégal. Pour ceux qui ne le connaissent pas, sheriff Bojang est un jeune brillant journaliste qui a rejoint Yahya Jammeh depuis deux ans. C’est lui qui a lu à la télévision d’Etat gambienne (GRTS) le retrait de son pays de la CPI, arguant que cette instance n’a pas jugé bon d’instruire la plainte contre les pays d’Europe pour génocide commis sur les jeunes Africains. Une requête introduite auprès de la procureure Fatou Bom Bensouda par l’Etat gambien. Mais Sheriff Bojang, c’est aussi l’homme par qui les instructions ont passé pour couper la Gambie du reste du monde la veille de la présidentielle du 1er décembre dernier, quand Yahya Jammeh ordonna l’interruption des appels internationaux entrants et sortants ainsi que l’arrêt de la bande passante internet de tous les opérateurs de télécommunication en Gambie.

Dans une déclaration publique publiée lundi soir, l’ancien ministre gambien de la communication déclare : “C’est mon avis et ma position que les résultats de l’élection du 1er décembre représentent fidèlement la volonté souveraine du peuple gambien. Les tentatives actuelles, bien qu’elles semblent constitutionnalistes, sont en fait une tentative de subvertir la volonté expresse de l’électorat gambien. Le peuple a parlé et il ne pouvait parler plus fort et plus clair. Les Gambiens veulent le changement.” Le ministre démissionnaire va plus loin et appelle ses collègues à abandonner Yahya Jammeh. “J’en appelle par la présente à mes collègues du Cabinet, parmi lesquels d’honorables dames et messieurs de premier ordre et, bien entendu, Son Excellence le Président Jammeh, à faire un examen de conscience et à prendre la bonne décision dans les délais les plus raisonnables pour le présent et l’avenir de notre vulnérable petite Gambie”, lance Sheriff Bojang. Originaire de Brikama, ce jeune Mandingue était la cible de l’opposition qui ne comprenait plus son compagnonnage avec le président sortant gambien. Ce dernier s’est fendu d’un communiqué hier soir à la télévision nationale annonçant le limogeage de Sheriff Bojang et son remplacement par le député Seedy Njie qui porte l’étiquette de ministre de l’Information, de la communication et de la propagande d’Etat chargé des affaires parlementaires.
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Absence de dialogue avec le secteur privé : le chef de l’Etat recadre le secteur privé
Le Sénégal a retrouvé sa compétitivité économique, selon le Président Macky Sall
Adhésion du Maroc à la CEDEAO: Un danger économique.....
Loi de finances initiale 2018 : quand le ministre Amadou Ba traficote les chiffres de la masse salariale
Conseil d’Administration de la SAR: l’offre technique de Locafrique examinée
Le poids de la dette s’alourdit
Sénégal : l’huilier Sonacos prépare sa deuxième privatisation
« L’endettement prend en otage les générations futures », Dr Abdourahmane Diouf
Vers une hausse du carburant
Rapport Doing Business 2018 : le Sénégal rate son pari
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 67696 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 60363 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 48163 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 42140 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 40508 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 23 novembre 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 23 novembre 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 22 novembre 2017
AUTRES AUDIOS ...
"AUTOUR DU MICRO" : Aminata Touré face à Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Toute la vérité sur la nature du Contrat du Directeur de l’Automatisation de ...
21/11/2017 - 17:40
Sénégal: Le géant immobilier marocain Addoha s’ensable dans la Cité de l ...
16/11/2017 - 11:39
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall disait ...
01/11/2017 - 08:02
Quand Macky Sall défiait les force de l'ordre vidéo
03/10/2017 - 10:03
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Bercy à l'image du PSE
L'OEIL DU CITOYEN
Esclave un jour, esclave pour toujours…
WAX DEUG
Affaire Khalifa Sall : après avoir terrassé l'immunité parlementaire, place ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 22 novembre 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La célébration du Maouloud, la compilation du Saint Coran et le « Salatout Ta ...
22/11/2017 - 08:22
Esclavage en Libye: "Un Autre avenir" condamne
21/11/2017 - 18:04
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 18 novembre 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage avec Pape Alé Niang : Contrats pétroliers : enjeux et défis pour ...
AUTOUR DU MICRO
"AUTOUR DU MICRO" : Aminata Touré face à Pape Alé Niang
AUTRES VIDEOS
Reportage exclusif sur la vente des Noirs en Libye
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017