ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
SOCIETE
 
 
Comité national de dialogue: SENELEC veut être plus proche de sa clientète
Publié le : Dimanche 8 Janvier 2017 - 20:48 - Source : pressafrik - Commentaires : 1 - Consulté : 286 Imprimer

 «Nous, notre PSE, c’est ça, l’électricité partout et pour tous», tel est le slogan lancé par le Directeur général de la SENELEC. , Mouhamadou Makhtar Cissé l’a souligné lors de la Cérémonie d’Installation du Comité National de Dialogue avec la clientèle de SENELEC, tenue ce samedi.

«La SENELEC a eu l’idée de mettre en place un comité national de dialogue avec la clientèle. En nous inspirant de la journée nationale du Dialogue que le Président de la République a lancée au mois de mai dernier, nous nous sommes dit que chaque secteur d’activité de la ville  devrait avoir un dialogue localisé», a expliqué Mouhamadou Makhtar Cissé.  
Selon lui, «un pays ne peut pas se développer en ramant à compte courant de ses valeurs. Tout le monde est convaincu que le Sénégal est un pays de dialogue». «Nous sommes un pays de convivialité, d’échange, de respect et de cohabitation mutuel entre toutes les communautés. C’est cela qui fait la marque de fabrique de notre pays. C’est cela qui garantie la cohésion social de notre pays depuis toujours», a-t-il par ailleurs souligné.   
A l'en croire, la  Société National d'Éléctricité du Sénégal veut se rattraper compte tenu de son passé avec sa clientèle, 
Et Mouhamadou Makhtar Cissé d'ajouter: «Si vous suivez les débats, c’est un manque de compréhension, de part et d’autre. Mais surtout de notre côté, parce qu’il ne m’appartient pas de critiquer le comportement des clients, mais surtout de m’arrêter sur les insuffisances de la SENELEC en terme d’approche clientèle». 
«Les débats d’aujourd’hui permettrons d’avoir une structure, c’est une périodicité de rencontre pour échanger autour des différent points : accès à l’énergie, à la qualité de service, le coût de l’électricité au Sénégal. Je crois  que c’est un paramètre à surveiller si nous voulons avoir une base saine de dialogue», a-t-il rassuré. 
Pour le Président de l’Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), «la grande difficulté qu’on avait, c’était de parler avec SENELEC (qui est) une entreprise que nous voyons à travers les releveurs, coupeurs, encaisseurs, payeurs... ».  
C’est la raison pour laquelle Momar Ndao a salué «le choix de la direction de la SENELEC qui a pris conscience de l’importance des échanges avec la clientèle». 
L’autre point étant pour le président de l'ASCOSEN: «C’est quant il y avait des difficultés, des problèmes des réclamations, le niveau d’écoute n’était pas suffisant». 
«Nous avions l’impression que nous étions soumis à une toute puissance que SENELEC faisait ce qu’il voulait. Et donc en instaurant ce dialogue national avec la clientèle, nous allons avoir des relations plus dynamiques et plus compréhensible avec SENELEC», s'est-il félicité. 
 
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
POSITIF MAN - 16/01/2017 - 12h 02  
AH !SI LES FACTURES ÉTAIENT REVUES A LA BAISSE VRAIMENT DE MANIÈRE DÉFINITIVE OH QUELLE OCCASION INESPÉRÉE POUR LE PRÉSIDENT MACKY SALL
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Urgent-Gambie: démarrage des opérations militaires de la CEDEAO
Le Sénégal cède un de «ses» villages depuis 70 ans à la Guinée
Etat d’urgence en Gambie : Adama Barrow s’insurge
Ces deux Moustapha d’une Législature catastrophique
Grand Théâtre: les artistes réclament le départ de l'administrateur Kessy Bousso
Etat d'urgence, bateau nigérian vers la Gambie: la guerre est imminente
Ces milliardaires oubliés par la CREI
Vente CSS, Grands moulins de Dakar et Abidjan: Mimran va passer la main à Forafric
Vidéo-à Dakar, Barrow jure de prêter serment dans son pays et lance un appel à l’armée…
Arrestation de ses proches, menaces et résolutions de Barrow : La tension monte d’un cran en Gambie
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 53410 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 41144 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 37493 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 32921 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 32920 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
ACTUALITE - Interdiction des partis politiques , un préalable à l'émergence du Sénégal
ACTUALITE - Souvenir quand Souleymane Jules Diop nous parlait de Macky et les Marabouts
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014