Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
WAX DEUG
 
 
Macky Sall et son discours: entre reniements et autoglorification
Publié le : Jeudi 5 Janvier 2017 - 09:08 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 750 Imprimer
Le peuple sénégalais qui attendait le discours annuel du Président Macky Sall a été servi.

Après les querelles politiques et les inaugurations sur fond de raillerie dont l’avant-dernière, l’échangeur de la Patte d’oie, enregistrait un mort tragique le jour même du lancement des travaux du fameux train express régional, notre Président était attendu, en ce contexte où les questions électorales restent en suspens, faute d’un dialogue constructif entre l’opposition représentative et son régime.

Le peuple sénégalais est resté sur sa faim, concernant les questions électorales, et les réponses espérées aux lancinantes interrogations sur l’impuissance de l’Etat à solutionner leurs problèmes de survie.

En effet, jusqu’à présent, la capitale sénégalaise est soumise à une soif structurelle, et les problèmes d’assainissement continuent de menacer la santé des braves populations, si ce ne sont ceux environnementaux qui causent la disparition tragique de villages, de quartiers et d’écoles à Saint louis. Dans un contexte où l’huile et le sucre en attendant les autres  denrées de première nécessité sont en quasi rupture, nul doute que l’inflation galopante avec son corollaire l’explosion des prix sera bientôt une réalité chez nous.

Ne parlons pas par ailleurs du monde rural, qui trime dur et survit mal, laissé en rade par un Etat aux abois qui cache la misère de sa population majoritaire pour se convaincre qu’elle n’existe pas, et que finalement tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles : le Sénégal sous Macky Sall.

En effet, qui oserait dire le contraire ? Nos projets aux montants faramineux signent une rupture historique d’avec le passé, nous plongent en pleine modernité et tirent une croissance phénoménale qui culmine à plus de 6%, laissant augurer de lendemains meilleurs.

Tout le discours du Président Macky Sall se conjugue ainsi au présent immédiat. C’est une parole instituante qui le transforme en véritable dieu, dont le verbe est action.

Il me semble à entendre le Président Macky Sall parler que la portion congrue de Diamniadio est une terre miraculeuse qui va changer la vie de nos concitoyens en la transformant d’un coup de  chantier magistral, à mesure que ce patelin  deviendra la nouvelle  banlieue de Dakar, une nouvelle cité dortoir plus éloignée encore du centre névralgique où son Excellence pourra davantage farnienter en s’adonnant à la pêche !

De la pagaille dans les commissions pour l’obtention de la carte d’identité nationale, il n’en était pas question. Des questions liées au processus électoral, itou. Nous venons de comprendre pourquoi : en effet, son excellence vient de faire passer unilatéralement et en extrême urgence son projet de loi portant modification du code électoral, comme pour dire à l’opposition d’aller se faire cuire un œuf, en décidant de porter le nombre de députés à 165 !

Après le HCCT, voilà la nouvelle configuration de notre représentation nationale.

La question du pétrole aussi a été enterrée, le devenir de l’école résumé à une question de rappels de salaires et de mises  en solde, comme si cela suffisait pour régler le problème de l’Ecole sénégalaise. Les conclusions des assises de l’Education sont désormais rangées aux oubliettes. L’industrialisation du Sénégal aussi attendra. C’est plus facile de signer des contrats de partenariat public privé sans transfert de technologie que d’impulser la mise en place d’une véritable industrie portée par e  expertise locale avec des capitaux sénégalais, afin  que la croissance tant galvaudée par le Président Macky Sall et son régime soit endogène, au lieu d’être le résultat d’une économie totalement extravertie qui enrichit l’étranger et appauvrit notre pays, car elle est financée aussi par nos impôts qui servent à rembourser les prêts contractés par le régime pour réaliser les investissements dont la mise en œuvre est prise en charge par les entreprises étrangères.

Que l’on ne nous rétorque surtout pas que leurs filiales sont de droit sénégalais. Petrotim Sénégal créé par Aliou Sall pour siphonner notre pétrole est de droit sénégalais aussi. Cela n’a pas empêché que  90% de notre pétrole atterrisse entre des mains étrangères, avec une chaine de retro commissions qui a rendu milliardaires tous les acteurs de cette forfaiture.

La gouvernance sobre et vertueuse a pour ainsi dire été rangée aux oubliettes.

Et pendant que notre Macky national chaque jour pose les actes de sa mainmise totale sur l’appareil d’Etat, ses acolytes qui lui sont rageusement fidèles règlent leurs comptes à leurs adversaires potentiels à l’intérieur de leurs partis politiques respectifs, avec le bras armé séculier de tout régime banania : la Justice.

Après le défilé à la DIC de tous les ténors du PS opposés au camp d’Ousmane Tanor Dieng, c’est l’heure des emprisonnements. En attendant…

WAKH DEUG

 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
ANONYME - 05/01/2017 - 12h 20  
Notre jeune peuple le mettra a la retraite anticipée. On l'attend au tournant inchala.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
Les dérives autocratiques de Macky Jammeh
Le Sénégal: un pauvre pays à la dérive!
Le génie Yakham Mbaye: une lumière pour le Sénégal
Nawetisation : le style de management à la Matar Ba
Macky Sall et son émergence, le Sénégal et ses priorités
A quelle sauce bouffer Yaya Jammeh?
La triste fin sans gloire d'Ousmane Tanor Dieng
Macky Sall et son discours: entre reniements et autoglorification
Serigne Mbaye Thiam, Cheikh Seck et les postes d'intendants des lycées de Diourbel
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 57747 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 49210 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 41347 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 38047 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 35160 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 28 avril 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 28 avril 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 26 Avril 2017
AUTRES AUDIOS ...
AUDIO - YOON WI - invité : Ousmane Sonko - 06 Avril 2017
 
SCANDALES D'ETAT
   
Scandale à La Poste: un dossier sous les coudes
25/04/2017 - 08:47
Qui protège Luc Nicolaï ?
24/04/2017 - 16:59
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Video: Quand Souleymane Ndéné Ndiaye jurait de ne jamais rejoindre Macky Sall
26/04/2017 - 13:13
Quand Macky Sall saluait l'engagement citoyen de Y'en a marre
06/04/2017 - 09:57
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Impertinence, incompétence ou inconscience ?
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 26 Avril 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Ndéné-le-maquignon
28/04/2017 - 09:06
M. le Président, beaucoup de salaires de l’administration dépassent 5 millio ...
26/04/2017 - 17:40
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 Avril 2017 avec Talla Sylla
EMISSIONS PAPE
"Décryptage" sur le thème la justice sénégalaise est-elle indépendante ? - ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Exploitation du zircon : Pape Alé Niang “Ce que m’a dit cette autorité sur ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017