ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
INTERNATIONAL
 
 
Congo Brazzaville: la rencontre «ratée» entre Sassou-Nguesso et Trump crée des remous
Publié le : Samedi 31 Décembre 2016 - 09:29 - Source : Dakarmatin via Rfi - Commentaires : 2 - Consulté : 708 Imprimer

Le président congolais Denis Sassou-Nguesso est de retour à Brazzaville. De sources concordantes, il semblerait donc que la rencontre avec le nouveau président américain, annoncée lundi 26 décembre dans un communiqué officiel puis démentie par l'entourage de Donald Trump, n'ait pas eu lieu. A Brazzaville, cet épisode suscite en tout cas de nombreuses questions et pas mal de critiques.

Mercredi soir encore, le ministre congolais des Affaires étrangères invitait à la patience. « Le temps de la diplomatie n'est pas celui des médias », expliquait Jean-Claude Gackosso depuis la Floride où il se trouvait en compagnie du président congolais.

Chacun s'interrogeait alors sur un hypothétique face à face avec Donald Trump. Depuis, aucune information officielle n'a filtré, et c'est en toute discrétion que Denis Sassou-Nguesso a regagné Brazzaville. De sources concordantes, la rencontre annoncée n'aurait donc finalement pas eu lieu.

Comment expliquer un tel « raté » ? s'interroge une source gouvernementale. Les suppositions vont bon train à Brazzaville, et les critiques aussi.

L'opposition monte au créneau

Sans attendre une possible explication, Paul-Marie Mpouélé, désormais à la tête du Parti des républicains, parle d'une « honte nationale », dénonce un « tourisme présidentiel » et demande que la totalité des frais liés à ce voyage soit reversée dans les caisses de l'Etat. « Comment, à ce niveau, peut-on être aussi amateur ? interroge Paul-Marie Mpouélé. Dans tous les cas, effectuer un déplacement pour aller juste consolider un pouvoir personnel, ce n’est pas ce que les Congolais attendent. En ces temps de crise, où beaucoup de situations sociales sont laissées en suspens, on ne peut pas accepter que le président de la République qui a plus de trente-deux ans de pouvoir, donc qui connaît à peu près comment fonctionne la diplomatie mondiale, puisse effectuer un déplacement de prestige de ce genre sans être certain de rencontrer son homologue américain ? Donc nous réclamons que l’argent public qui a servi à ce déplacement soit restitué en tout cas de manière intégrale au Trésor public ».

Même tonalité dans l'entourage de l'ex-candidat à la présidentielle, Guy-Brice Parfait Kolelas : « C'est un fiasco », s'insurge Vivien Manangou son porte-parole, qui qualifie l'affaire de « Trump gate ».

Vendredi, ils étaient peu nombreux au sein de la majorité à vouloir évoquer publiquement le sujet. Sur son compte Twitter, cependant, le ministre des Zones économiques spéciales, Alain Akouala, estime que « les responsabilités doivent être assumées ».
 
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Indigne - 31/12/2016 - 15h 47  
C'est à la fois triste parce qu'il représente le peuple Congolais et illustratif de l'amateurisme et de la médiocrité qui habitent une bonne partie de nos dirigeants Africains ,les peuples doivent s'investir et se battre pour buter hors du pouvoir ces dirigeants qui ternissent l'image de l'Afrique
Ptn - 31/12/2016 - 21h 19  
Dafa xessala xessal
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Gambie: La vice présidente, Isatou Njie Saidy, a démissionné
Mali : un attentat dans un camp militaire à Gao fait plusieurs dizaines de morts
Nigeria: 52 morts dans des frappes aériennes de l'armée dans un camp de déplacés
Yaya Jammeh décrète l’état d’urgence en Gambie (Document)
"Exil" de Barrow à Dakar: Jammeh agite la menace de le poursuivre pour «haute trahison» au cas où...
Jammeh perd encore trois ministres
Gambie- Que Yahay Jammeh plie bagages!
Crise en Gambie: Adama Barrow en route pour le sommet Afrique-France de Bamako
Gambie : pour Adama Barrow, il n’est « pas nécessaire » que Jammeh s’exile
Vice- présidence de la république : la bourde arbitraire d’Alassane Ouattara
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 53409 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 41143 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 37492 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 32920 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 32919 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
ACTUALITE - Interdiction des partis politiques , un préalable à l'émergence du Sénégal
ACTUALITE - Souvenir quand Souleymane Jules Diop nous parlait de Macky et les Marabouts
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014