ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
SCANDALES D'ETAT
 
 
Véhicules des Gouverneurs, Préfets et sous-Préfets : Adama Bictogo, parti avec dispositifs de géolocalisation, pare-chocs, baguettes… à coup de millions F Cfa
Publié le : Vendredi 30 Décembre 2016 - 16:55 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 2261 Imprimer
Il n’y a pas de doute : l’homme d’affaires ivoirien aura laissé, au Sénégal, des marques indélébiles contre l’oubli.

En effet, en plus du fameux contrat de 12 milliards F Cfa signé par le ministre de l’Intérieur d’alors Mbaye Ndiaye et qui dispensait Adama Bictogo du versement de 50% pour chaque visa biométrique et visa d’entrée au Sénégal délivrés,  l’Ivoirien a pu se «tailler» avec plusieurs autres millions de F Cfa, dans le cadre des véhicules de l’Administration territoriale, dont il avait raflé le marché par entente directe.

Pour ce faire, la Société Snedaï d’Adama Bictogo devrait, après avoir convoyé, à Dakar, les 182 véhicules alloués aux 14 Gouverneurs, aux 45 Préfets et à l’ensemble des sous-préfets du Sénégal, les doter de tous les accessoires nécessaires. Dont des pare-chocs, des baguettes pour porte-bagages, des dispositifs de la géolocalisation des véhicules, entre autres.

En d’autres termes, selon les termes du contrat, il revenait à l’homme d’affaires ivoirien d’équiper les véhicules de tous les accessoires adéquats. Selon toujours ses mêmes sources, que l’homme d’affaires ivoirien n’a pas finalement équipé, jusqu’ici, les véhicules en question de tous ces accessoires.

Ce qui constitue, à n’en point douter, une manne financière digne du nom pour le contribuable sénégalais. D’ailleurs, certains représentants de l’Etat ont été contraints à saigner pour se doter de tout ce matos, notamment du dispositif de la géolocalisation.

Lequel dispositif est d’une utilité capitale, notamment pour les représentants de l’Exécutif en service dans la partie Sud du Sénégal. Où, parfois, il est très facile pour un Préfet ou un sous-préfet de se perdre dans la brousse ou de finir sa course sur un bastion contrôlé par des éléments du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance.

Autres fonctions du dispositif de la géolocalisation : permettre aux représentants de l’Administration territoriale de recueillir, quasiment en temps réel, des données sur la position de leurs véhicules, mais également sur la durée des trajets, les secteurs d’activité. Surtout lorsque les voitures sont conduites par leurs chauffeurs personnels.

 Le même dispositif contribue à la sûreté ou la sécurité du conducteur, lui-même ou du véhicule dont il a la charge, en particulier la lutte contre le vol de celui-ci.

On se souvient que le Gouvernement avait invoqué, dans le partenariat signé avec la Société Snedaï, que c’est au regard de la situation d’insécurité sous-régionale caractérisée surtout par l’action de nombreux mouvements djihadistes dans la bande du Sahel, que l’Etat du Sénégal avait initié un important projet de modernisation et d’équipement des services de sécurité et de l’administration territoriale.

A cet effet, il avait conclu, le 25 mars 2014, un contrat de partenariat avec la société Snedai, concessionnaire de services publics pour la production de visas biométriques.

Pour rappel, le 7 juin 2016,  c’est le ministre de l’Intérieur d’alors, Mbaye Ndiaye qui avait signé le fameux contrat avec Adama Bictogo. Et que, l’ancien maire des Parcelles assainies avait vite fait de passer à table. Non sans tenter, à sa manière, le Premier ministre d’ alors Abdoul Mbaye.

« Je l' avais signé, au nom de l’Etat« , dit-il. A son avis, « le Sénégal devait se féliciter de la signature de ce contrat car il visait à se prémunir contre le terrorisme, c’était pour des raisons de sécurité... » a-t-il tenté de se justifier.

Refusant de « tomber » tout seul, l’actuel ministre d’Etat embraie en ces termes : « Si j’ai signé le contrat, c’est parce que j’agissais au nom et pour le compte de l’Etat. Donc, l’ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, ne peut pas fuir ses responsabilités« .

Actusen
 
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
BUDGETIVOR - 13/01/2017 - 12h 31  
MAIS QUI EST CET HOMME QUI A MON AVIS GAGNE TROP FACILEMENT FACE A L ETAT SÉNÉGALAIS . LE SÉNÉGAL AIS A TOUJOURS ÉTÉ DEVANT PAR RAPPORT PLUSIEURS NATIONALITÉS SURTOUT AFRICAINES MONSIEUR AMADOU BA C EST VOUS LE MINISTRE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN FAUDRA PLUS LAISSER PROSPÉRER CES PERTES ...QUAND MÊME
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Révélations sur le référendum de 2016 : comment la DAF a participé au triomphe du Oui
Lancement carte nationale d’identité et carte d’électeur biométriques : micmacs à la DAF
Spéculation foncière au Sénégal: plus de 270 000 ha entre les mains d’investisseurs étrangers, la France fortement représentée
Audit des marchés publics 2015: les anomalies de la SAPCO
Aser-Myna Distribution : Carnage financier autour de 71 milliards
Dépenses publiques d’électricité de l’État: 30 milliards par an pour un parc de 7000 abonnements
Blocus à l'aéroport LSS: Iberia repart sans passagers (photos)
Contrats litigieux autour des marchés du Train Express Régional
Rapport d'audit de l'ARMP: la mafia des ordures cernée
Attributaire du marché des cartes d'identité numérisées: Iris épinglée pour corruption en Guinée, le dg adjoint arrêté en Malaisie
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 54654 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 43639 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 38749 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 33530 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 33499 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Idriss Déby prend le contrepied de Macky et dénonce le franc CFA: « un frein au développement de nos pays »
ACTUALITE - Lettre ouverte au Président de la République sur la situation des sénégalais du Brésil, injustement privés de passeport.
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014