Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
Prêt nébuleux de prés de 8 milliards: la Bank Of Africa exige son dû, Amadou Bâ et Pape Aly Guèye dans la nasse
Publié le : Mardi 27 Décembre 2016 - 10:00 - Source : Dakarmatin via jotay - Commentaires : 18 - Consulté : 2449 Imprimer
Laurent Robert Basque, ancien Directeur général de la filiale sénégalaise de la Bank of Africa (Boa) décédé, doit encore se retourner dans sa tombe. Le fameux prêt d’environ 8 milliards de nos francs qu’il avait accordé au richissime Pape Aly Guèye, suite à un coup de pouce de… Amadou Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, n’a toujours pas été honoré.

Et avec le deadline fixé au… 31 décembre prochain, son successeur «exige» le paiement du montant. Qui va payer : Pape Aly Guèye ou Amadou Bâ ? pour quel travail ce montant a-t-il été dégagé ? Où est parti l’argent ? Où cela a-t-il été dépensé ? Comment cela a été distribué ? «Les Echos» a depuis très longtemps déployé ses radars à la seule banque sénégalaise cotée en bourse, à la commission bancaire, au ministère et partout, pour connaître l’évolution de l’affaire.


 Encore un scandale financier objet de toutes les railleries, dans les endroits sélects où se rencontrent les banquiers. Et encore une fois, c’est le nom du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan qui est cité. Du «Bernard Madoff à la sauce sénégalaise». Dans un montage financier «ingénieux», Pape Aly Guèye, grâce au coup de pouce du ministre Amadou Bâ, parvient à obtenir un prêt de quelque 8 milliards de nos francs auprès de la Bank of Africa (Boa) alors dirigée par Laurent Robert Basque. 


Des échéanciers passent sans que la dette ne soit honorée. Entre-temps, des suites d’une crise cardiaque, le Directeur général Laurent Robert Basque rend l’âme. Il est remplacé par Mamadou Igor Diarra. Ce dernier, ancien ministre malien des Finances et banquier réputé (il a été Directeur général de la Banque internationale pour le Mali), maîtrise les rouages de l’administration et sent à mille lieues tout dossier nébuleux qui lui est présenté. Le deadline étant fixé au 31 décembre prochain, il demande que le prêt soit honoré. Nos sources au sein de la Boa indiquent même qu’il y est contraint.

D’autant qu’il va être obligé de le provisionner si le prêt n’est pas remboursé à date échue. Surtout que la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), à travers la commission bancaire, ne tolère aucun écart de ce genre. Le capital de la Boa étant de 12 milliards et l’institution financière étant cotée à la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), il est impensable de ne pas recouvrer un tel montant ; et le risque est grand de le provisionner dans le bilan annuel.

LES ECUEILS DES CONTRACTANTS ET LA RISEE DES CONCURRENTS

 Selon toujours nos sources au sein de la Boa, il y a beaucoup d’écueils. L’affaire est tellement grosse que leurs collègues des autres institutions bancaires la suivent de très près, en se demandant avec quelle acrobatie Amadou Bâ et Pape Aly Guèye peuvent s’en sortir.

Est-ce que Pape Aly Guèye va payer d’ici samedi la manne financière ? A défaut, le ministre Amadou Bâ va-t-il mettre la main à la poche. Le cas échéant, où va-t-il puiser un tel montant pour un fonctionnaire, si haut placé soit-il ? Va-t-on, comme cela a déjà été fait dans le passé, recourir à un Dépôt à terme (DAT).

De toute façon, «Les  Echos», qui est à l’affût depuis le début, continue de suivre cette affaire rocambolesque.

Nos informateurs se posent d’autres questions : à quoi a servi l’argent ? Quel projet a-t-il financé ? Qui en a bénéficié ? Comment cela a-t-il été dépensé ?

Des questions que tout le monde se pose et auxquelles personne n’a jusqu’ici trouvé la moindre réponse.

Cheikh Oumar NDAW
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (18)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bounkhatab - 27/12/2016 - 14h 08  
En quoi consiste le " coup de pouce" du ministre Amadou Ba ??? Comment une banque qui a un capital de 12 miliards peut octroyer un pret de 8 milliards a une personne sans garantie ? Qui est Pape Aly Gueye ? Moi , je vois ici une cabale contre A madou Ba, si sa responsabilite ( coup de pouce ) n'est pas eclairecie par l,auteur de cet article bidon...
Merde - 27/12/2016 - 15h 25  
lecontenu du texte ne reflete en rien l'implication de Amdou ba arretez sil vous plait
Confirmation - 27/12/2016 - 15h 31  
Bounkhatab je pense que tu ne t'ai pas relit quand tu demandes en quoi consiste le "coup de pouce" du ministre Amadou Ba et que tu te poses la question à savoir comment une banque qui a un capital de 12 milliards peut octroyer un prêt de 8 milliards a une personne sans garantie ?Moi je te réponds c'est le faite que Amadou BA c'est portant garant du nébuleux personnage Pape Aly Gueye que la Banque à jugé nécessaire de lui prêté une somme de 8 milliards de FCFA. Voila en quoi le "coup de pouce" du ministre Amadou BA consistait.
CONFIRMATION - 27/12/2016 - 15h 34  
Et Merde toi mome sois tu es aveugle ou intellect quand tu oses dire que le texte ne reflete en rien l'implication de Amadou BA !!! Laisse moi te rappeller l'adage de tes ancêtres wolof qui disent que "Kou bote boukki, khadj mbow là" et mieux même Xaritou sathia, sathia la !!!
CHRONIQUEUR - 27/12/2016 - 15h 38  
Bizarrement c'et le même mode opératoire que le scandale de AFREXIMBANK.d'ou il fait fit de traiter directement avec la dite banque et nomme LOCAFRIQUE comme un "conseiller" d'après ces propres dires, en le faisant signé un document portant mandat et commission du conseiller et afin de lui allouer pour «sa commission» un montant faramineux.
Satou Dieme - 27/12/2016 - 15h 46  
Voilà pour un milliard russe on déclenche la seconde guerre mondiale. Pour 8 milliards bien sénégalais on fait comme si de rien n'était. Voilà le moyen le plus habile pour consolider la pauvreté au Sénégal et pour enrichir des voleurs déjà riche pour nous avoir piquer la moitié des terres intéressantes du Sénégal. Il a acheté son poste de ministre avec 500 millions donnés à la première dame.
Lettre Ouverte au Président - 27/12/2016 - 15h 59  
C scandaleux, pendant que ce ministre des finances pompe l'argent du contribuable chez les simples citoyens, pendant que les simples citoyens paient des impôts très élevés de même que les propriétaires de maisons construites à l a sueur de leur front, les sociétés milliardaires qui font des bénéfices et fraudent le fisc bénéficient d'amnistie. Ce n'est pas juste, ce n'est pas normal. Nous comprenons tout, ces amnisties d'impôts ne sont pas gratuits: tu me donnes un milliard, je te pardonne 8 milliards. C de la corruption.Amadou BA pourquoi entaches tu la bonne gouvernance que nous avait promis son excellence monsieur Macky SALL: mêmes pratiques due sous le PS et Wade: marché gré à gré, sur facturation, promotion d'incompétents, récupération des de politiciens sans morale comme Djibo KA, notre autoroute à péage si cher...etc. Amadou BA tu me fends le cœur, rien que de te savoir être le talon d'Achille du président..... j'en pleure vraiment. Les gens n'ont voté ni pour ces truands, ni pour l'APR, mais pour toi vous son excellence monsieur le président Macky SALL. Je vous demande solennellement de mettre un terme ces pratiques malsaines occasionés par Amadou BA pour les sénégalais, car c'est eux qui décident en dernier ressort. Ces haineux et incompétente personne, on n'en veux pas.
Fatélikou Demb - 27/12/2016 - 16h 11  
Bounkhatab te rapélles tu de la plainte de ce citoyen lambda nommé Aliou DIALLO datant de 2008 et qui jusqu'à présent n'a donné aucune suite. Permet moi de te la narrer mon cher:Un sénégalais vivant en Belgique a contacté la rédaction de wabitimrew.net pour s’interroger sur la suite donnée à sa plainte contre le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et le Directeur général de Satrec Vitalait, Chaikou Haidouz. Ledit compatriote avait dénoncé les fraudes fiscales à coût de milliards de Fcfa de la Satrec en apportant tous les documents à la direction des Impôts et Domaines. A sa grande surprise l’Etat du Sénégal n’a pu bénéficier que de 850 millions sur ce dossier représentant des milliards. Raison pour laquelle Alioune Diallo puisque c’est de lui qu’il s’agit avait porté plainte en 2008 pour corruption contre Amadou BA alors tout puissant Directeur général des Impôts et des Domaines (DGID) à qui les documents ont été remis. Y compris contre le directeur de la Satrec Chawki Haidouss et le nommé Hassane EZZEDINE. La plainte introduite auprès de la Commission nationale de lutte contre la non transparence, la Corruption et la Concussion (CNLCC) devenu l’Ofnac portait sur une présumée vaste entreprise de fraude fiscale et de blanchiment. Et pourtant, depuis 8 ans le dossier est toujours en cours comme l’atteste la lettre N403PR/Cab/OFNAC/BP reçue de l’ancienne directrice Nafi NGOM du 24/10/2014. Aujourd’hui, Mr Diallo cherche à savoir pourquoi toutes ces années d’attente alors que tout est clair comme l’eau de roche dans ce dossier.
RIGOU RIGOU - 27/12/2016 - 16h 23  
Le ministre Amadou BA n’osera pas déclarer son patrimoine » car il a volé des milliard aux pauvres sénégalais les milliards d’Arcelor Mittal mis dans un compte outre que celui du trésor public, l’affaire des 14 milliards attribués à Adama Bictogo, ainsi que les biens immobiliers du ministre qui sont inestimables
RASS GUISS - 27/12/2016 - 16h 25  
Si on fait les mêmes investigations, je dis que l’actuel ministre de l’Economie et des Finances n’y échapperait pas. Tout le monde sait qu’il a plus d’argent que ce douanier-là. Et il a bien des ambitions présidentielles. Mais je ne crois pas jusqu’à la preuve du contraire que cet homme-là aura le courage un jour de s’adresser aux Sénégalais pour leur demander de le porter à la magistrature suprême. Parce que pour se présenter à la présidentielle, il faut déclarer son patrimoine, moi je ne vois pas Amadou BA faire une déclaration honnête de patrimoine», IL NE LE FERA JAMAIS PASK C UN VOLEUR
MEF - 27/12/2016 - 16h 28  
Sur les manœuvres frauduleuses je suis en total désaccord avec Sonko. La fraude en matière fiscale ne se présumé pas elle doit être démontrée. Des comptes dans les paradis ou le fait que la création de filles précède les mères ne signifie pas fraude. Je peux créer une Societe et demain apporter les titres a une nouvelle entité. Opération totalement régulière.En revanche sur les conséquences fiscales des opérations, je suis totalement en phase! L’exonération brandie par le ministre ne peut pas être liée à l’article 48. Seules les opérations pétrolières bénéficient d’exonération pour les soutraitant et entreprises associées. Je précise aussi que entreprise associée ne signifie pas actionnaire!C’est la première fois quand même que je vois la DGID qui souvent matraque les entreprises en réclamant même des impôts totalement indus, faire une sortie par le biais du ministère des finances pour expliquer qu’une entreprise ne doit pas payer des impôts!Il ya je crois un ancien MEF qui disait qu’un MEF ne doit pas entrer dans la politique. Or non seulement MR Ba est incompétent mais surtout il est politicien. Quelqu’un peut il me dire une réforme profonde de notre économie faite par ce ministre?
Bounkhatab - 27/12/2016 - 16h 45  
Que amadou ba ait pu commettre des malversations dans d'autres cas , je n'en sais foutre rien. Mais dans le cas precis cite dans l'article, il n,est nullement precise que amadou ba s'est porte garant.On parle de " coup de pouce", terme fourre tout.Et si on parle droit ( judiciaire ou financier ), c'est vachement leger comme garantie ou preuve d'une quelconque complicite dans une infraction.Et dans les commentaires, on sent une chasse a l'homme implacable..Il ne suffit pas de hurlere avec les loups..
Arrow - 27/12/2016 - 16h 49  
Il n'est pas apte à mener à bien la gestion de notre budget car il est sous l'influence des wadistes. Il s'agit en outre d'un ancien bras droit de Karim Wade, qui n'a pas hésité à retourner sa veste le moment venu. Ses intensions à l'égard du Président sont encore louches. Amadou Ba a toujours pris part à l'opposition donc le nommer Ministre des Finances, c'est tout simplement couper les vivres aux sénéglais. Il nous mène en bateau depuis le début, à nous faire croire à des croissances en nous mettant des chiffres à la figure. Le peuple n'a pas besoin de chiffre, on veut des preuves des éléments que vous avancez. Et pouquoi devons nous toujours contracter des emprunts alors nos caisses ont suffisamment de ressources capables de réaliser les projets en vues.
CONFIRMATION - 27/12/2016 - 17h 04  
C'est vrai que tu n'a que foutre des malversations de ce haineux personnage parce que cloitrer au 4 coins des mures de ton bureau et parlant sous l'effet de la climatisation. Mais sache que en jargon banquier un "coup de pouce" apporter à une tierce personne pour l'obtention d'un prêt veux simplement dire se porter garant pour cette tierce personne. Et tu parles de chasse à l'homme, je pense que il est du ressort de la ménagère d'avoir dans son panier une portion de sel, au père de famille le pain de miche pour le petit déjeuner alors très cher je pense que on est dans notre droit absolu de le traquer à tout va !!!
Magoum - 27/12/2016 - 18h 14  
Je pense qu'on a même pas besoin de chercher de midi à quatorze heures ou faire de hautes études pour comprendre le rôle d'un quarant pour une personne tiers qui souhaiterait bénéficier d'un prêt bancaire
Benkhatab - 28/12/2016 - 01h 56  
C'est Farba ngom qui a mis amadou ba dans cette situation il eT le protecteur de ale gueye
Assane - 29/12/2016 - 12h 23  
En quoi contracter un pret et rater des echeances constitue t il un vol ? Toutes les banques ont des dossiers pareils par dizaines. Mais puisqu'il y a le nom d'un ministre on veut en profiter pour augmenter le nombre de lecteurs. J n vois aucun vol ici. Seulement un pret avc echance le 31 decembre. Torchon brule!!!!
Brasco - 29/12/2016 - 16h 37  
Ne soyez choqué. Ceci était prévisible depuis le début. Amadou Ba endosse un costume qui n'est pas à sa taille. Il lui faudra beaucoup pour pouvoir nous convaincre de sa bonne gestion. Ca gestion à depuis toujours été douteuse et je doute fort de sa sincérité vis-à-vis du chef de l'Etat. On est jamais à l'abri des supprises avec un ancien wadiste. Gardons l'oeil ouvert!!
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Khalifa à l’ombre, Thimbo au soleil de la Cour des comptes…
Salaires, indemnités, bonus à Pétrosen… : le rapport de la Cour des comptes qui épingle Macky Sall (Intégralité du document)
Centif, OFNAC, Cour des comptes : et ces scandales "sous le coude" du chef de l'Etat ?
Convention avec l'ASER: un scandale sans fin, MYNA a empoché 24 milliards sans justificatifs, selon les auditeurs
Révélations sur le référendum de 2016 : comment la DAF a participé au triomphe du Oui
Lancement carte nationale d’identité et carte d’électeur biométriques : micmacs à la DAF
Spéculation foncière au Sénégal: plus de 270 000 ha entre les mains d’investisseurs étrangers, la France fortement représentée
Audit des marchés publics 2015: les anomalies de la SAPCO
Aser-Myna Distribution : Carnage financier autour de 71 milliards
Dépenses publiques d’électricité de l’État: 30 milliards par an pour un parc de 7000 abonnements
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 55973 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 45061 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 39920 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 36578 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 34241 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 22 mars 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 22 mars 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 22 mars 2017
AUTRES AUDIOS ...
Emission Grand Jury du 29 janvier 2017 avec Khalifa Sall
 
SCANDALES D'ETAT
   
Khalifa à l’ombre, Thimbo au soleil de la Cour des comptes…
14/03/2017 - 09:10
Salaires, indemnités, bonus à Pétrosen… : le rapport de la Cour des comptes ...
10/03/2017 - 12:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall prônait la restauration des valeurs et l'Etat de droit
15/03/2017 - 15:38
Yako wakhone : quand Yakham s’en prenait au régime de Macky Sall
07/02/2017 - 11:47
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Tohu-bohu politico-religieux !
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 22 mars 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Mon pays est-il une fausse vraie démocratie ou une vraie fausse république ?
20/03/2017 - 16:28
Monsieur le président, "que celui de vous qui n'a jamais pêché lui jette la p ...
20/03/2017 - 15:02
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça me dit mag du Samedi 11 Mars 2017 - 2STV
EMISSIONS PAPE
Le Ministre Aly Ngouille Ndiaye dans "Cartes sur Table" du Dimanche 12 Mars 2017 ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce du 15 Mars 2017- Invité : ABDOULAYE DIOUF SARR
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017