Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
Publié le : Mercredi 23 Novembre 2016 - 11:19 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 16 - Consulté : 3222 Imprimer
Comme tout être normal, je suis attristé, indigné et révolté par la recrudescence des meurtres aux motifs cupides dans notre cher pays le Sénégal dont le dernier en date est  le meurtre barbare d'une conseillère économique et sociale par son chauffeur d'après le procureur de la république. Nous adressons nos sincères condoléances à ses proches mais passées l'émotion et l'indignation, de sérieuses questions doivent être posées à nos femmes et hommes politiques. 

Comment se fait il que beaucoup parmi eux disposent chez eux d'un coffre fort rempli en millions si ce n'est en milliards de F CFA? D'où viennent cet argent? A quoi servent les banques? Pourquoi garder de si importantes sommes d'argent chez soi lorsque l'on est dans un pays où pilulent les banques ? Ces sommes d'argent sont elles déclarées au fisc? Leurs origines sont elles licites ? A quoi sont elles destinées ? Enrichissement personnels ou corruption des militants ?Beaucoup parmi nos hommes et femmes politiques ne sont pas des modèles mais de vulgaires et dangereux imposteurs en plus d'être des voleurs.

 Dans un pays où les voleurs au col blanc ont carte blanche puisqu'ils savent qu'ils ne risquent rien, qu'ils sont au dessus des lois, qu'ils ne s'expliqueront pas sur l'origine licite de leurs biens, nombreux sont les autorités, politiciens ou fonctionnaires bien placés, à disposer de coffres forts et même dans certains cas de vulgaires sacs remplis d'argent aux origines douteuses. Une fois arrivés au pouvoir, ils se lancent dans des magouilles pour bien remplir leurs coffres forts. 


Il ne faudra pas s'étonner que de proches collaborateurs mal payés, et même de façon récurrente, nous l'avons vu des fils de politiciens, dérobent à leurs employeurs ou parents  des millions de F CFA. Les marchés de gré à gré, les faux appels d'offres déguisés, les surfacturations, les rétro commissions, les caisses noires sont autant de moyens de gagner en toute illégalité des millions de F CFA sans faire couler la moindre goutte de sueur par le travail.

 A chaque maux son remède. Avant de parler de peine de mort, parlons d'abord de justice sociale. Dans un pays aussi pauvre que le Sénégal, la grande majorité des citoyens brassent les vents de la misère depuis leur naissance qui les mènent vers des horizons peu reluisants pendant qu'une minorité de personnes, par des magouilles, vivent dans une opulence indécente. Le président Abdoulaye Wade a une très grande part de responsabilité dans ce phénomène. Il déclara si fièrement avoir « créé des milliardaires » qui n'ont jamais créé d'entreprises.

 Les politiciens en commençant par ce dernier ont encouragé la médiocrité. A défaut de faire de la politique, il faut être un as de la lutte et dans une certaine mesure de la musique pour se hisser sur le haut du podium financièrement parlant. N'est ce pas que dans notre pays des lutteurs peuvent gagner jusqu'à 100 millions par  combat pour ensuite être reçus avec les honneurs par le président de la république ? Quel message envoie t' on aux plus jeunes qui voient leur aînés bardés de diplômes au chômage depuis des années ?

 Soyons clair, nous sommes entrain de récolter ce que nous avons semé : l'injustice. Qui sème le vent, récolte la tempête dit on. Le Sénégal est un pays injuste où le faible est écrasé, humilié, le travailleur plus que mal payé, il est méprisé alors que le fort, le célèbre, et très souvent le riche voleur qu'il soit marabout, politicien, homme d'affaires défendu quelque soit la gravité de son crime.

 Dans notre cher Sénégal, la pression sociale est telle qu'un jeune soucieux de réussir se rend vite bien comptent que le travail rapporte peu. Les salaires sont ridicules, et plus grave, certains jeunes triment au service d'une autorité sans contrat de travail donc pas de protection sociale . Ce pauvre chauffeur meurtrier présumé avait il un contrat de travail ? Combien était il payé ? La pression sociale se traduisant dans certaines familles par le mépris du fils qui n'a pas réussi au profit de celui qui peut consoler ses parents par quelques billets de banque peu importe leurs origines, poussent certains jeunes à la facilité mais ce qu'ils ignorent est que, s'il est vrai que les bandits aux cols blancs sont protégés, eux n'auront comme réponse que la répression d'une justice à deux vitesses devenue une machine à broyer, un instrument de torture qui envoie dans des prisons qui ressemblent, de plus en plus, à des camps de concentration, de pauvres victimes d'un système dont l'injustice est le principal pilier.   

 Peu importe, l'origine de vos biens, de votre argent, vous serez bien reçu partout avec les honneurs. Nous détestons le travail mais aimons l'argent facile : xaliss kène dou ko liguèye dagnou koy lidianti. Les valeurs de ngor, soutoureu, doylou ont toutes disparues pour laisser place à l'arrogance, la cupidité, la malhonnêteté, etc. De nos grands hommes comme Matar Ndoumbé Diop, Khary Amar Fall, Sakhoré Fatma, Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadji Oumar Foutihou Tall, Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh, nous n'avons rien hérité, rien retenu, rien suivi pour de vrai.

 Nous pensons simplement qu'il suffit d'être fanatique, de déclarer son amour pour un être un fervent talibé au lieu de suivre leurs pas dans la droiture. Nous ignorons tout de leurs enseignements et ne suivons rien de toutes les façons. Toutes les turpitudes qu'ils ont combattues,aujourd'hui nous les encourageons. Nous préférons suivre le modèle occidental au lieu de nous inspirer de leurs enseignements et de nos croyances, de notre si belle et riche histoire.

 Il ne faut pas s'étonner que la bombe sociale longtemps ignorée commence à exploser et si rien est fait, le pire est à venir. Rétablir la peine de mort n'est point la solution, rétablissons d'abord les valeurs et la justice sociale avant de songer à rétablir une peine de mort qui, à coup sûr,  sera à géométrie variable puisque le fils du pauvre sera guillotiné tandis celui du riche sera protégé et donc sa vie injustement préservée.

 Serigne Mbacké FALL
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (16)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bounkhatab - 22/11/2016 - 11h 27  
vrai !!!! vrai
Macky degage - 22/11/2016 - 12h 02  
Serigne Mbacké FALL a tout a fait raison je valide cette contribution la vérité est dur a entendre
Moussa - 22/11/2016 - 12h 09  
La vérité est que les gens veule vivre dans le luxe vivre au dessus de leur moyens
Citoyens. - 22/11/2016 - 12h 24  
Nous partageons.
Diogo - 22/11/2016 - 12h 54  
je valide!
Be! - 22/11/2016 - 14h 58  
Merci d'exprimer ce que beaucoup pensent.
Bass - 22/11/2016 - 15h 31  
VERITE ABSOLUE , ABDOULAYE WADE EST AU DEBUT DE TOUS NOS MAUX
Papis - 22/11/2016 - 21h 08  
Ce phénomène de tuerie s'explique par le chômage, le manque de considération des politiques a l'endroit des couches vulnérables. Ils manipulent des milliards au vue et au su de tout le monde et a la limite avec une insolence extraordinaire. La population souffre et ne mange pas à sa faim.conséquences violences et ça crescendo
Laissez Wade Tranquille (LWT) - 22/11/2016 - 21h 23  
Le président Abdoulaye Wade a mal agit et a été foutu dehors. Jus-qu´a on va continuer a se référer a ses bêtises et autres manquements. Le Président Macky Sall nous avait promis la rupture totale avec la corruption, avec l´injustice et avec l´impunité. Jamais des magouilles de toutes sortes n´ont connu un niveau aussi stratosphérique. toutes les violences; toutes les insécurités proviennent des magouilles d´état et des reniements de nos dirigeants. Aucun des slogans qui ont fait élire Macky Sall n´a été respecte; aucun, aucun. Cette tromperie sur la marchandise est la plus grosse violence subit par le peuple sénégalais.
Line - 22/11/2016 - 23h 31  
aucun peuple au monde ne s'est éduqué tout seul. les valeurs des peuples sont toujours issues d'une volonté politique. Donc admettons que c'est le résultat des tâtonnements du gouvernement.
Diémémoussa - 23/11/2016 - 07h 51  
lé gens n croi plus en rien nos référence so devenu nos malheur Macky en est une parfaite illustration avec ces mensonge et ces wax waxett waxatt
Mariama - 28/11/2016 - 23h 11  
Vous voulez devenir mystiquement riche avec une fortune incommensurable.J'ai fait la connaissance d"un riche marabout d'Afrique spécialisé dans les rituels de grosse fortune et de désenvoûtement. Le contacter par mail pour tous ceux qui sont intéressés sur dahtofa@gmail.com.
Yvettes - 02/12/2016 - 23h 04  
Vous aviez besoin de prêts d'argent entre particuliers pour faire face aux difficultés financières que vous avez pour enfin sortir de l'impasse que provoquent les banques, par le rejet de vos dossiers de demande de crédits .Je suis un particulier en mesure de vous faire un prêt au montant dont vous avez besoin et avec des conditions très abordables qui vous faciliteront la vie. Voici les domaines dans lesquels je peux vous aider: * Financier * Prêt immobilier * Prêt à l'investissement * Dette de consolidation * Marge de crédit * Deuxième hypothèque * Rachat de crédit * Prêt personnel Vous êtes fichés, interdits bancaires et vous n'avez pas la faveur des banques ou mieux vous avez un projet et besoin de financement, un mauvais dossier de crédit ou besoin d'argent pour payer des factures, loyer,fonds à investir sur les entreprises. Alors si vous avez besoin de prêt d'argent n'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus sur mes conditions bien favorable. Avec mon prêt vous avez la solution à vos problèmes financiers et une garantie bien étudiée. Pour plus d'informations je reste à votre disposition. NB /Merci de me contacter par mail: yvettespuel@gmail.com
Amina SY - 11/12/2016 - 19h 25  
Les navires de croisières innovent à l'occasion des fêtes de fin d'année avec un voyage le long des côtes africaines , européennes. Ceux qui étaient avec nous l'année dernière savent déjà comment cela se passe.Pour les nouveaux, je passe par ce canal pour vous faire part de la grande croisière organisée par le géant des côtes européennes MSC LIRICA. Le navire MSC LIRICA quittera l'Italie, passera respectivement par l'île Maurice, Afrique du sud, Gabon, Côte d'ivoire, Sénegal, Maroc, Portugal et France.Rejoignez nous par mail sur ignaciodinatalelirica@gmail.com
Sarafina - 18/01/2017 - 02h 48  
Mr Fall merci nous validons vos propos.il est grand temps que les jeunes de ce pays mettent ses vieux dinosaures qui sont la depuis le temps de alboury ndiye jusqu'a nos jours à la porte.surtout,de les traduires devant la crei.
A - 07/02/2017 - 11h 33  
trés belle contribution je valide.retour à nos valeurs
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
La célébration du Maouloud, la compilation du Saint Coran et le « Salatout Tarawih » sont-ils des innovations
Esclavage en Libye: "Un Autre avenir" condamne
Au-delà de l’indignation, la responsabilisation
Pape Samba Mboup a des troubles de la personnalité (par Moïse Rampino)
La spirale de la dette : la forme exaltée d’un esclavage impitoyable
Quatrième forum de Dakar sur paix et sécurité : leçons d’une rencontre (par Fatou Sow Sarr, Docteur en Anthropologie et Sociologie politique)
La Méthode du dialogue politique : (Une contribution à l’élaboration des Termes de Référence)
L’art de mouliner dans le vent!
Le coup de gueule de Bougane : « Sommes-nous maudits nous les Africains ? »
Un Président qui incite sa population à la violence est un Président médiocre
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 67582 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 60262 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 48088 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 42101 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 40446 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 21 novembre 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 21 novembre 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 15 novembre 2017
AUTRES AUDIOS ...
"AUTOUR DU MICRO" reçoit Aminata Touré, envoyée spéciale du Président ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Toute la vérité sur la nature du Contrat du Directeur de l’Automatisation de ...
21/11/2017 - 17:40
Sénégal: Le géant immobilier marocain Addoha s’ensable dans la Cité de l ...
16/11/2017 - 11:39
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall disait ...
01/11/2017 - 08:02
Quand Macky Sall défiait les force de l'ordre vidéo
03/10/2017 - 10:03
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Bercy à l'image du PSE
L'OEIL DU CITOYEN
Esclave un jour, esclave pour toujours…
WAX DEUG
Affaire Khalifa Sall : après avoir terrassé l'immunité parlementaire, place ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 15 novembre 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La célébration du Maouloud, la compilation du Saint Coran et le « Salatout Ta ...
22/11/2017 - 08:22
Esclavage en Libye: "Un Autre avenir" condamne
21/11/2017 - 18:04
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 18 novembre 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Spécial plateau législatives 2017 : bilan des élections avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
"AUTOUR DU MICRO" reçoit Aminata Touré, envoyée spéciale du Président Macky ...
AUTRES VIDEOS
Reportage exclusif sur la vente des Noirs en Libye
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017