Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
Le festin des Hyènes !
Publié le : Mercredi 16 Novembre 2016 - 17:45 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 10 - Consulté : 2159 Imprimer

"Il n’est point de crédulité plus ardente et plus aveugle que celle née de la cupidité, qui, par ses dimensions universelles, donne la mesure de la détresse morale et de l’indigence intellectuelle de l’humanité." Joseph Conrad

Les retombées économiques de l’autoroute à péage qui suscitent dernièrement un débat animé mais sans issue, ne vient que s’ajouter à la longue liste de nos maux, après les gestions lugubres du réseau téléphonique, de l’or, du pétrole, du fer, etc… Les ramifications d’une vision politicienne étriquée, sectaire et criminelle. Cette absence de rationalité politique; l’algorithme susceptible de nous faire voler au-dessus des règles claniques et obsolètes loin d’une gestion sobre et vertueuse, utopie qu’on nous a tant vendue. Avons-nous été floués dans la signature de nos contrats, parce que mal représentés par des individus limités intellectuellement ? Ou sommes-nous simplement victimes de représentants cupides, animés par le seul désir de gagner à titre personnel sur les transactions ?

Le contrat de concession de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio signé avec Eiffage le 02 juillet 2009 jusqu’en 2039 ( conception, construction, financement, exploitation et entretien ). Le 19 février 2014, le même concessionnaire s’est vu confier la construction et l’exploitation de l’extension du tronçon Diamniadio Aéroport International Blaise Diagne.

 Dans ce fameux contrat, l’Etat du Sénégal ne devrait commencer à recouvrer d’impôt sur les bénéfices qu’au bout de quinze années d’exploitation, seuil de rentabilité prévu par les études de l’époque. Des études qui prévoyaient aussi une faible fréquentation de l’autoroute à péage, justifiant au passage ce contrat à long terme, afin de permettre au concessionnaire de rentrer dans ses fonds. Apparemment l’Etat s’était engagé à ne pas refaire le tronçon de la Route nationale 1 ( Route de Rufisque ), le laissant se dégrader  afin de pousser les usagers à utiliser l’autoroute à péage. Et pourtant de nombreuses questions liées à la sécurité devraient nous interpeller, au-delà des tarifs exorbitants; à propos de l'éclairage sur l’autoroute, du contrôle de gabarit, d’un pont qui s’effondre parce que heurté par un camion, de l’assistance en cas de panne…

 Agir à temps au lieu de réagir, pour éviter de sombrer dans la contestation réactionnaire qui nous embrigade dans l’émotion révolutionnaire selon l’actualité. Exiger la transparence dans la gestion au plus haut niveau, jusqu’au bas de l'échelle. Vivement des femmes et des hommes d’Etat consciencieux et susceptibles de faire la différence entre l’intérêt national et les intérêts particuliers. Des patriotes dont l’objectif premier sera de toujours faire prévaloir la raison d’Etat en s’inscrivant en permanence dans l’action, loin des calculs politiciens. La solution viendra de l’engagement de tous ces enfants du Sénégal épris de bonne gouvernance, de justice et de démocratie autour d’un véritable projet de libération politique, économique et socioculturel. Ils sont là pourtant, bien présents mais dispersés dans leur noble combat. Oui l’unité ne se décrète pas mais elle se crée à travers une idéologie porteuse d’espoir.

 Loin d’être utopique, il est tout à fait possible d’avoir un programme capable de satisfaire un tant soit peu les aspirations légitimes du peuple, ceci de manière idoine, incarné par des patriotes. Un pays pauvre est en principe, un pays sans ressources naturelles et intellectuelles. Car un peuple debout, s'évertue à  chercher et à trouver des solutions pour s’en sortir, en devenant acteur et non spectateur de son destin. Un pays comme le Sénégal avec ses ressources et sa position géographique ne peut pas se contenter de sa place actuelle sur l’échiquier mondial. Nous faisons partie des plus grands consommateurs au monde, avec un potentiel énorme de production non exploité. C’est là où nos politiques ont failli, en reniant au fibre patriotique, accentuant un manque criard de vision politique de développement, ceci depuis plusieurs décennies. Obnubilés pour la majorité par cette déplorable politique du ventre, source de gabegie, clientélisme et leur corollaire. Il est impératif de revenir à nos propres valeurs sur les différentes qualités, autant morales que techniques et intellectuelles.

 Bocar GUEYE

 

 

 

 

 

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (10)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Joop - 16/11/2016 - 21h 00  
Cela est tout siplement une tare sénégalaise, nos dirigeants n'aiment pas leur pays.Au gré des regime certains de nos dirigeants ont signé des contrats qui allaient à l'encontre de l'interet national et cela a atteint tous les sommets avec l'arrivée de Wade au pouvoir et perpetué par celui de Macky Sall
Dans le fond ça se comprend! - 17/11/2016 - 01h 40  
"Le festin des hyènes" raconté par un chien!1- Au moins le débat, et débat il y a tu l'admets, tourne autour du pétrole, de l'or, de l'autoroute à péage, de son extension, et de la ligne ferroviaire expresse régionale. Excusez du peu mais au-delà du débat et quels qu'en soit les termes, remarquez qu'il sous-tend des réalisations.2-Rappelez-vous juste que des protocoles de Rebeuss, des CD N°1 dit "des grands Bandits", plus 80 milliards milliards de fonds politiques détournés, des chantiers commandés jamais livrés, des célébrations de la fête de l'indépendance budgétisées mais jamais commémorées, ont tenu en haleine ce pays, par le génie destructeur d'un père et de son fils. 3-Ceux qui soutenaient ce "festins des chiens" en aboyant fort réjouis, ne peuvent que confondre les lions aux commandes avec leurs canidés! Comparaison n'est pas raison Monsieur Françoise Hélène Gueye alias Cisse Kane Ndao alias Bocar Gueye alias...
Suxali - 17/11/2016 - 01h 52  
Mais Cisse kane ndao pourquoi cet acharnement sur notre président .demande lui une audience et dis lui ta conception de la chose publique au lieu de s'épancher dans la presse sous forme de défouloir .Au finish on sent que vous êtes aigri.Pourtant Macky est très humain , c'est un vrai militant de gauche. Sans racune
Quantité négligeable - 17/11/2016 - 02h 06  
Il en sera de Cissé Kane Ndao comme de ses nombreux autres pseudos (Sininké, Peuls, Xeme, Adama La Folle, Mame Diarra, Tiedo, Osez le Clitoris, etc) et de ce sites comme de ses jumeaux utérins (Leral, Xibaaru, Jotay.). Et comme je le disais à des amis, attendez la campagne. Ce n'est pas encore le moment de frapper.
Non mais... - 17/11/2016 - 06h 33  
Alors comme ça Monsieur Françoise Hélène Gueye a disparu et pris ses jambes à son cou?!!!!! Paul ramène la way yaw tam!
Leral - 17/11/2016 - 19h 58  
Nous voulons voir Macky et son frere a la cour d assise pour nous expliquer comment son frere journaliste est devenu consultant en petrole et quel sont les conditions des contrats qui entourent le petrole et le gaz. Nous voulons aussi que la cour d assise nous eclaire sur les 2500 milliards D acelor Mittal.
T - 18/11/2016 - 10h 14  
Ils sont trop nases ces pauvres aperistes qui parlent de Idy sur des contrats sign
T - 18/11/2016 - 10h 31  
Contrats sign
Retracez archivez - 21/11/2016 - 17h 09  
La technologie est fidèle à la science. Dans ce domaine comme dans bien d'autres hélas, certains ont une expertise capable de prodiges surtout face aux imposteurs.
Thiaf - 28/11/2016 - 13h 21  
excellent vraiment excellent
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Restons sur l’essentiel !
Le mépris citoyen !
Impertinence, incompétence ou inconscience ?
Entre accidents, incendies, incidents...criminels !
In-dépendance…
Tohu-bohu politico-religieux !
La xénophobie sud africaine…et notre diaspora !
Justice pour tous !
Entre foot, putsch, et esclavage...
Politique politicienne...
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 59120 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 51014 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 42664 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 38825 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 35874 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 19 mai 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 19 mai 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 mai 2017
AUTRES AUDIOS ...
Émission grand jury avec Hélène Tine (MANKO TAXAWU SENEGAAL)
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le rapport de l'IGE qui confirme les révélations de Baba Aidara suite à l'af ...
24/05/2017 - 08:40
Enquête-L’incroyable bamboula au FAISE
19/05/2017 - 11:14
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Video: Quand Souleymane Ndéné Ndiaye jurait de ne jamais rejoindre Macky Sall
26/04/2017 - 13:13
Quand Macky Sall saluait l'engagement citoyen de Y'en a marre
06/04/2017 - 09:57
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Restons sur l’essentiel !
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 mai 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La purification spirituelle du Sénégal
23/05/2017 - 08:14
Il est urgent de dépolitiser la question du gaz et du pétrole au Sénégal
16/05/2017 - 11:37
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
ÇA ME DIT MAG avec Pape Alé Niang à Keur Moussa du 20 mai 2017
EMISSIONS PAPE
Décryptage : y a-t-il des risques dans la cohabitation? - avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
LE GRAND RENDEZ-VOUS DU 19 MAI 2017 1ère Partie Guy Marius Sagna
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017