Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CARTE BLANCHE
 
 
On en a « marre-à-bout » de ces marchands d’illusions
Publié le : Lundi 26 Septembre 2016 - 11:10 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 39 - Consulté : 3516 Imprimer
Que de similitudes entre Serigne Moustapha Sy, Serigne Modou Kara et Cheikh Béthio Thioune ! Ils restent tous les trois scotchés au carrefour de la religion et de la politique. Connus pour être des guides religieux, ils flirtent constamment avec la politique. Serigne Moustapha Sy et Cheikh Modou Kara ayant même franchi le Rubicon en créant leur propre formation politique : le  Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) et le Parti pour la vérité et le développement (PVD). Certes, Cheikh Béthio n’est pas allé aussi loin. Mais l’on présume que le MPS/Faxaas créé par son fils Khadim Thioune a eu sa bénédiction et dispose d’un réservoir de militants chez ses talibés thiantacounes.

Bref, ils ont tous les trois la propension à user, ou plutôt à abuser de leur posture de marabout pour prétendre influer sur le jeu politique. Et le dernier exemple en date est celui du responsable moral du mouvement Moustachidines Wal Moustachidades, Serigne Moustapha Sy.. À ses disciples réunis à l’occasion d’une conférence publique tenue récemment à Colobane, il a demandé formellement de soutenir le Maire socialiste de la capitale, Khalifa Sall. Et ce, en perspective de la Présidentielle 2019 où sa candidature est de plus en plus agitée. « Parce que le soutenir, argue-t-il, c’est un farata (une obligation) ». Et le guide des Moustachidines de révéler devant Khalifa Sall, présent à cette conférence publique, que son soutien est juste un retour d’ascenseur. Car, confesse-t-il,  «une fois mon ami Mansour Sarr est venu me dire que Khalifa Sall lui a dit que s’il ne tenait qu’à lui, tous ceux qui ont pour guide Serigne Babacar Sy devraient aider et soutenir Serigne Moustapha Sy parce que sa posture est une sorte de paravent de protection pour tout l’héritage de Serigne Babacar Sy».

Passons sur le fait que pour un choix aussi important que celui du président de la République, ce soutien ne soit motivé, de l’aveu même du marabout, que par un échange de bons précédés. La vraie question, par contre, est de savoir ce que vaut rééllement ce ndiguël dans un  contexte marqué par l’éveil d’une nouvelle conscience citoyenne avec des électeurs de plus en plus réfractaires à toute consigne de vote. Et d’où qu’elle vienne.

Pis, c’est comme si le responsable moral des Moustachidines et tous ces guides religieux qui croient disposer d’un « bétail électoral », n’ont rien appris de leurs erreurs passées. Encore moins de leurs grosses désillusions. Car de 1993 à 2012, chaque élection présidentielle a été marquée par un cinglant désaveu infligé à un guide religieux qui pensait pouvoir influer sur le cours des choses.

En 1993 déjà, c’est Serigne Moustapha Sy qui passa à la trappe. Son soutien à Wade ne compta que pour du beurre face à un Abdou Diouf qui fut brillamment réélu. Dans ses Mémoires, ce dernier revient d’ailleurs sur cet épisode en détail et avec certainement l’envie de solder ses comptes avec le guide des Moustachidines qui a rarement été tendre à son endroit. Diouf y raconte en effet comment il était devenu sa cible dès lors que son père Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum l’avait "lâché" après avoir pourtant créé un mouvement de soutien en sa faveur. « A l'occasion de l'élection présidentielle de 1988, écrit-il dans son livre-mémoire, Serigne Cheikh avait créé ce mouvement de soutien à ma candidature, le MSRA (Mouvement de soutien pour la réélection d'Abdou Diouf). Je le recevais en audience tous les mois, non pas dans mon bureau, mais dans mes appartements, dans mon salon, et nous passions notre temps à parler de tout : philosophie, astronomie, métaphysique, tradition, culture. (..) Nous avions une audience prévue en décembre 1992, mais j'ai eu un empêchement car je devais aller en Arabie Saoudite pour une visite inopinée, et l'audience a été reportée au mois de janvier. Mais à mon retour de Ryad, quand on a voulu fixer l'audience, Cheikh a refusé les dates qu'on lui proposait, prétextant un emploi du temps trop chargé. 

La campagne électorale qui commençait en janvier fut donc lancée sans que j'aie la moindre nouvelle de lui. Mais une nuit, alors que j'étais à Saint-Louis, je me suis réveillé vers 4 heures du matin, et mon épouse aussi. Je lui ai dit alors: «Élisabeth, je sens que Cheikh Tidiane Sy m'a quitté parce que son silence m'inquiète. Dans mon sommeil, une chose m'a traversé l'esprit: je crois qu'il m'a lâché. » Et ça n'a pas raté. 

En effet, un ou deux jours après, son fils Moustapha Sy a entamé une série de conférences pour me traîner dans la boue et m'insulter; c'était la manœuvre. Et lui a attendu le dernier moment pour faire des cassettes où il demandait à tous les tidianes de voter pour Abdoulaye Wade
».

Mais heureusement pour Diouf que Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine refusa d’obtempérer et d’aller dans la même direction que son grand frère. Il lança même un appel en faveur du grand rival de Wade, contribuant ainsi à l’échec retentissant de Serigne Moustapha Sy à la présidentielle 93.

Sept ans plus tard, ce fut au tour de Serigne Modou Kara de voir son appel à voter Diouf virer au camouflet. Résolument engagé pour sa réélection, sa prétendue popularité ne lui  sera finalement d’aucun secours. Elle sera au contraire mise à nue par les résultats sortis des urnes le 19 mars 2000. Un scénario si traumatisant pour le leader du Mouvement mondial pour l’unicité de Dieu (MMUD) qu’il se gardera de la moindre consigne de vote en 2012 malgré la demande pressante de Wade qui avait requis son soutien. « On m’a révélé le nom de celui qui prendra les rênes du pouvoir après le Président Wade. Celui-là sera l’homme de mon choix », s’était-il borné à dire lors d’un point de presse à Touba, Refusant d’apporter plus de détails dans ses propos et se gardant surtout de tout  soutien à un quelconque candidat. « Mon statut de régulateur social ne me permet pas de soutenir un candidat, mais n’empêche je participerai à ma manière », avait même  justifié Cheikh Modou Kara.  Tiens, tiens ! Il n’était pas donc un « régulateur social » lorsqu’il soutenait Diouf en 2000.

 En 2007, ce fut à nouveau au tour de Serigne Moustapha Sy de se planter complètement dans son soutien à Idrissa Seck. Puis, rebuté par les rumeurs selon lesquelles il aurait monnayé son soutien à l’ancien Maire de Thiès, il n’éhisita pas à salir la victoire de Wade lors de son traditionnel discours du Maouloud. « Dieu ne pardonne pas que l'on vole les suffrages des citoyens », avait-il martelé. Avant de révéler le stratagème qui lui aurait permis, selon ses dires, de découvrir l’étendue de la fraude. « On a infiltré le Pds, avait-il confié,  et nos militants ont pu recevoir, pour certains, quatre cartes d'électeur. Je leur ai donné l'instruction de ne voter qu'une seule fois et de garder les autres cartes pour nos archives ». Vrai ou faux ?  Toujours est-il que son appel à voter Idy avait fait chou blanc.

 Il en sera de même pour le guide des thiantacounes cinq ans plus tard, en 2012. Prétendant disposer d’un « bétail électoral » de plusieurs millions de talibés, il s’engagea lui aussi à les mobiliser en faveur de Wade au second tour de la présidentielle 2012 pour, disait-il, avoir reçu la consigne de son défunt marabout et Khalife général des mourides, Serigne Saliou Mbacké.  « J’ai reçu cette consigne à 21heures 45. J’ai parlé à Serigne Saliou. Je demande à mes disciples, à tous les Sénégalais quelle que soit leur appartenance, de voter pour Abdoulaye Wade », disait un  Cheikh Béthio Thioune sûr de son fait devant ses talibés. Son appel, hélas, ne sera pas suivi d’effet. Au contraire, beaucoup pensent qu’il a eu plutôt le don de braquer nombre de talibés mourides contre la candidature de Wade. Pis, d’aucuns attribuent même les déboires que connaît le guide des thantacounes à cette tentative bien maladroite d’invoquer le vénéré Serigne Saliou dans ses manœuvres politiciennes.

 En tout cas, malgré ces échecs à répétition, Serigne Moustapha Sy n’hésite pas à s’exposer à nouveau à une énième déconvenue électorale. A moins que d’échec en échec, il ait fini par banaliser ses nombreux revers comme en témoigne cette sortie pour le moins surprenante. « N'avez-vous pas remarqué que, depuis 1993, à chaque fois qu'on soutient un candidat, il perd ? », demanda-t-il en effet un jour à ses disciples présents à une de ses conférences de presse, Et d’expliquer que son père lui aurait révélé que quand il a créé son parti, certains membres pressés avaient formé leur gouvernement dans ce parti tout en l'écartant, lui qui en était fondateur. Alors, « c'est ainsi que son père s'était retiré pour implorer Dieu afin que le parti ait une défaite lors des élections ». Reste à savoir si Khalifa Sall est vraiment heureux d’avoir le soutien d’un éternel looser, qui a en plus le cran de le reconnaître et de l’avouer. Décidément, au Sénégal, le ridicule ne tue pas. Et même pas les marabouts ou si vous préférez, les « marre-à-bout »..

 
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (39)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lion-DTK - 26/09/2016 - 12h 16  
bel article et bcp de courage
Lytlle - 26/09/2016 - 14h 54  
Au moins un article qui a le merite d'etre lu.
Okine - 26/09/2016 - 15h 25  
T as oublié beaucoup de marabouts
Angliciste - 26/09/2016 - 15h 33  
J'éprouve toujours beaucoup de plaisir à lire M. Diongue. Grand spécialiste en analyse politique s'il en est, il offre à nos regards une race de journaliste sénégalais en voie de disparition. Bon courage!
Goorjoom - 26/09/2016 - 15h 34  
nékhoul dégg deh wayé nos marabouts, kou léne rek séne baye yétakh mais ils nous en ont fait voir de toutes leus couleurs
Ndoye - 26/09/2016 - 20h 50  
C'est quoi ce torchon.
Papis - 26/09/2016 - 22h 16  
l'auteur de cet article est un menteur...l'histoire de 1993 est faux il a tir
Moi - 26/09/2016 - 22h 25  
Momar Diongue, encore une chauve souris que sa pisse dérange...un batard corromu prêt à tout pour se faire des sous on sait ki est ki dans ce milieu de la presse.il faut vraiment faire la différence entre liberté d'expression, ouverture d'esprit et manque d'éducation. vous êtes juste mal élevé. Mais jusqu'à l'extinction du soleil la bave du crapaud n'atteindra jamais la blanche colombe. continuez sur cette lancée
Anonyme - 26/09/2016 - 22h 41  
Je vous ai toujours admiré mais là momar je n'arrive à savoir pourquoi vous vous aventurez à écrire ces genres de papier. On a l'habitude de parler de l'information sensible en indiquant Léa affaires policières, de gendarmerie, etc mais j'estime que c'est l'information sensible. Momar , ce n'est pas la matière qui manque. De grâce, évite ces sujets qui ne rapportent rien du tout. Simples conseils
Tos - 26/09/2016 - 22h 45  
Le monde est devenu un grand village planétaire et grâce aux nouvelles technogies et à la fibre optique ,la lumière est en train de s'étendre un peu plus faisant reculer l'obscurité Nos politiciens qui continuent à courtiser les marabouts croyant que ces derniers continuent à disposer d'un bétail électoral qui fonctionne au NDigueul ,semblent ignorer la nouvelle conscience citoyenne qui est en train de naître sur une bonne partie des Senegalais Courtiser le peuple Senegalais et prendre en charge leurs préoccupations sont plus bénéfiques pour le pouvoir que de prioriser l'intérêt des marabouts ,c'est le peuple qui aura toujours le dernier mot
Mademba - 27/09/2016 - 10h 18  
Monsieur Diongue votre analyse est pertinente malgré qu'il y a des choses qui vous échappe,mais les sénégalais n'aiment pas les sérieux débat ,il préfèrent les insultes.Je vous encourage du courageMERCI
Habib Ndiaye - 27/09/2016 - 10h 36  
Momar vous êtes de la generation des corrompus de journaliste, mal elevé et inconscient. Essayer d'abord d'arreter la cigarette ke tu fumes avantde pretendre donner des leçons. Ne passez tu pas chez moi pour avoir de koi ecrire à N H.
@ Le Pèlerin du Désert - 27/09/2016 - 10h 36  
Momar Diongue, encore une chauve-souris que l'odeur de sa pisse dérange. Si vous voulez changer d’air, alors changez de posture en cessant d’adopter celle de la chauve-souris.Lecteurs et Lectrices, ne vous en faites pas s’il vous dit que vous sentez l’odeur du "marre-à-bout" car il ne sait pas que c’est son "anal-lyse" qui pue.
Habib Ndiaye - 27/09/2016 - 10h 47  
http://xalimasn.com/lettre-ouverte-a-momar-ndiongue-crise-dinterpretation/
Guereo Na Leer - 27/09/2016 - 11h 53  
Une Réponse de prete-nom.Ne vous trompez pas. C'est la sortie de Serigne Moustapha par rapport à l'affaire de Hadaratoul jouma que beaucoup n'a pu digérer. Ce type a fait référence à trois marabout mais sa cible c'est vraiment Serigne Moustapha. Mais si l'education de base est ratée on n'est surpis de voir la personne insulter son père. Point barre
Le visionnaire - 27/09/2016 - 14h 26  
Vous avez vraiment touché là ou ça fait mal.bravo Mr ndiongue pour votre courage
Le SERVITEUR - 27/09/2016 - 14h 42  
Momar diongue si pauvre que la seule chose tu as c'est des insultés déguisees car fondées sur un manque de clairvoyance des analyses malhonnete ni sincere. vu ta façon d'exercer le journalisme vous etes l'horreur de ce metier si noble.On pouvait bien vous repondre par des insultes mais heureusement que ce fameux marabout que j'appelle le responsable moral a bien reussi sa mission en creant le DMWM qui a pour rôle de former des perfectionnistes dans un monde ou tout perfection semble dérisoire je peux donner l'exemple de ta personne qui n'est là que pour l'horreur mediatique au detriment de l'honneur mediatique. je vous suggere d'aller interroger l'histoire et vous saurez que s'il y'a bien un guide religieux légitime pour parler la politique se sera bel et bien S.M.SY Momar je vous dit que le peu de charme que vous aviez vienne d'être rompu et l'histoire sera le temoin.
Dioufy - 27/09/2016 - 15h 07  
C 'est quoi ce torchon. Keske tu viens foutre dans une déclaration qu'un guide a adresse à ses disciples. Le guide n'a pas demandé au peuple sénégalais de soutenir khalifa. Il est dans ses droits s'il le demande à ses disciples. Et ses disciples sont plus éveillés et plus conscients que toi. Tu ne fais que lecher les politiques qui t'ont paye pour cet article nul.Respectez les guides des gens c mieux. Et rien de ce qui s'est passé durant cette conférence ne te regarde...lecheur de cul
Baueur - 27/09/2016 - 16h 26  
Pas besoin de vous fatiguer à commenter il est insensible à vos commentaires. Je conais la méthode qui le fera taire à vie. Wait and see
Ndiayefaye3 - 27/09/2016 - 16h 41  
Yaw xamo sah ligay wax
KEITA - 27/09/2016 - 21h 47  
il suffit d'etre indispliné pour vouloir faire passé son mais toi momar prend garde car c devenu une obligation d te oter la vie
Anta - 27/09/2016 - 22h 40  
Tu es qui pour interpréter le discours de Serigne Moustapha Sy tu n arrivera jamais au cheville d'un de ces cadet waxoumala Moome, il ne suffit pas seulement d avoir des diplômes pour interpréter les paroles d un tel sage mais il faut être à la source pour savoir ce qui passe et malheureusement ce source tu ne connaîtra jamais , tu n'aura jamais cette chance . Tu n es qu' un jaloux , un mechant un imbécile vraiment je trouve pas de mots pour te qualifier. Xamenani sa salaire doniou tu es payé pour ça mais tu pouvais venir niou dioxla ligua soxla mo guene gua yaxou adouna ak alaxira ak léépe Lou book si Yaw
Doylou - 27/09/2016 - 23h 07  
walay khaliss ak beug siw,diaroul li.....Adounangui sissa kanam...gnimou yar doyolene sa galah ndikou....
Assumel - 27/09/2016 - 23h 10  
lou way def bopam...yakh sa dounde ndah khaliss
Der - 27/09/2016 - 23h 29  
Remarque : Serigne Moustapha A de la classe j'ai remarqué qu'il n'accorde aucun interview , qu'il ne fait pas de conférences en dehors du mouvement des moustarchidines , il ne rend pas visite a des politiciens , il ne réclame pas de Adiya . Il est raffiné, il a du gout dans sa façon de s’habiller, il donne de l'argent à tous ceux qui lui rendent visite. Malgré qu'il a soutenu beaucoup de politiciens, il n'a jamais demandé de poste ni pour lui ni pour ses talibés .
Ya Ibrahim - 28/09/2016 - 00h 04  
Momar diongue . Vous n'avez pas vu le résultats des autres qui le fesaient . Malheureusement le fameux SATAN t'a déjà gagné. Il est trop tard pour toi. Attend plutôt votre paiement . SARAX SAX MANA LOULA DARA.
Hallaj - 28/09/2016 - 16h 04  
C'est nous lecteur qui devront s'estimer heureux du fait que le ridicule ne tue pas. C'est vraiment honteux de voire un pretendu analyste politique livré une analyse aussi superficielle que cet article. C'est une honte pour le metier.
DIOUGUAL - 28/09/2016 - 16h 40  
Je n'ai pas besoin de faire des phrases. J'écris pour tirer au clair certaines circonstances.je pense qu'il n'a pas de conseille ,N'AS TU PAS RETENU LA LECON DE YERIM SECK??? DIONGUAL NE T'ES TU PAS POSE DES QUESTIONS A TES PREDECESSEURS AVANT ME PRENDRE TA PLUME ????. Ô la nuit ne t’as pas porté chance car chez des sujets fragiles, déséquilibrés ou prépsychotiques, la drogue peut déclencher un raptus anxieux suicidaire, favoriser le passage à l'acte
Milk - 28/09/2016 - 18h 50  
Momar tu n est qu un imbecil
Alpha - 28/09/2016 - 20h 33  
Au détour d'un article traitant de faits politiques, on ne peut qu’être sidéré du niveau calamiteux de traitement de l'information dans notre cher pays. Entre bassesses verbales, manque de connaissance du sujet traité, inculture notoire et autres procès d'intention, vous avez le choix de votre analyste faussaire.Momar Diongue, ou les frasques d'un « intello » du dimanche qui semble avoir un problème pathologique à saisir les frontières qui encadrent l'aspect politique du domaine religieux. Ce pantin, marotte « analyste » laisse présupposer, je le cite, « des guides religieux » qui « flirtent constamment avec la politique » par le biais dit-il d'un « bétail électoral ». C'est donc par cette terminologie outrancière que Mr Diongue exhibe sa pleine jouissance de sa masturbation verbale. C'est par une analyse se résumant à une piètre approche binaire « gagnant-perdant » des consignes de vote que notre spécialiste semble déblatérer ce qu'il a de mieux de son expertise.La politique, un domaine exclusif et réservé ? Sachez-le, La Constitution de la République vous contredit, l'Histoire des prophètes vous contredit. L'islam ne se cantonne pas au simple dogme faisant abstraction du fait socio-politique. Souleymane était roi et prophète, Youssouf était prophète et garant des affaires financières du royaume et notre noble prophète (PSL) a confié le service militaire et la sécurité aux musulmans de son époque. Il a établi un pacte de paix permettant aux pratiquants d'autres religions un vivre ensemble moyennant une taxe qui ne s'imposait ni aux enfants et aux femmes, ni aux nécessiteux et aux invalides. Dès lors, ce rappel historique du fait religieux mêlant à la fois politique économique et politique sociale devient nécessaire à tout esprit mal averti qui ignore les mécanismes garants du temporel et du spirituel.Les consignes de vote, une aberration politique ? Les consignes ou « ndigueul », diraient nos confrères mourides, sont des méthodes aussi factuelles dans les démocraties occidentales que vous magnifiez. Si elles sont sous forme de vote dans notre pays, elles sont, par le biais de lobbys et de groupes de pression, de nature à orienter les politiques des dirigeants occidentaux.Mr Diongue, le pacte citoyen a une portée symbolique et spirituelle que vous ignorez sans doute. En la personne de Khalifa Sall, Serigne Moustapha Sy voit l'humain avant le politique. L'enjeu de la probable victoire ou défaite à des élections est à des lustres de ses priorités et ne peut sortir que d'un argumentaire inepte et ignare des réalités essentielles qu'il incarne.Mr Diongue, Serigne Moustapha Sy n'est pas un marabout, il est un guide spirituel. Il ne rentre pas dans votre malsaine analogie, il est, par la grâce du TOUT PUISSANT, l'éducateur de toutes ces âmes éprises de piété. Il n'est pas mu par la politique politicienne, il est l’instigateur des Universités du Ramadan, de la chaîne des valeurs, de la Dahiratoul Moustarchidina Wal Moustarchidaty, pour ne citer que cela.Votre monologue interactif qui vous a servi d'analyse et d'article passera dans les méandres de la collection des torchons de presse. De jeunes citoyens intègres arrivent, vous et ceux qui vous ressemblent, faites de l'air et préparez-vous à libérer l'espace public.
IP PA Ahmadou Diop - 28/09/2016 - 23h 53  
L'aveugle ne peux nullement contempler la lumière du soleil Vous voulez arracher cet homme dans nos cœurs ??? C’est pour quoi vous vous baser sur le mensonge lucratif? Bon je peux vous assurez qu’Il est plus facile de relier l’Amérique et l’Afrique que d’arracher cet Homme dans nos cœurs
Ladianecheikh - 29/09/2016 - 01h 24  
L'espérance est une vertu héroïque. On croit qu'il est facile d'espérer. Mais n'espèrent que ceux qui ont eu le courage de désespérer des illusions et des mensonges où ils trouvaient une sécurité qu'ils prennent faussement pour de l'espérance.il faut chercher la vérité avant de dire .doullllll rekkkkkk
Roméo - 29/09/2016 - 01h 48  
Un tocquard; c'est tout ce tu es petit momar! Tu n'as même pas un bon français! Ce marabout, au moins a su eduquer ses adeptes! Il a beaucoup de merites! Quant à toi, t'est'es qu'un MEDIOCRE!
DIAW'S - 30/09/2016 - 21h 10  
l impopularité du doulnaliste en dit long danga beug siw todio feneee
Thian - 03/10/2016 - 07h 21  
n'oubliez pas qu'on peut
Lamda - 06/10/2016 - 09h 28  
Juste pour chercher le buzz quand on s'attaque à un saint homme du niveau spirituel de Seid M. Moustapha Sy, c'est vouloir mourrir tôt. J'ose esperer que t'as fumé du join à la place de ta cigarette raison pour laquelle t'es devenu pathétique, ridicule. Vieux soulard
Mamady fa - 08/10/2016 - 15h 56  
Avant de parler dans le sphere de la camparaison ilbte faut de netoyer ta bouche yaw hamo lou hewww
Soukrane - 20/10/2016 - 12h 02  
http://senejournal.com/momar-diongue-lincarnation-de-la-mediocrite-mediatique/
@ journaliste - 28/10/2016 - 08h 09  
MR Diongue votre article est Clair et bien ecrit. Votre analyse est pertinente et revele un homme de courage qui a pour dessein d ouvrir les yeux a des concitoyens. Mais votre tache est difficile pour dire le moins. En effet ce betail electoral dont vous faites allusion est, malheureusement constitue d homme et de femmes incultes qui vouent un respect inexplicable et imcomprehensible a des hommes sans culture et mus par des interets personnels souvent bassement materiels.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
En a-t-on vraiment fini avec Jammeh ?
Vive la démocratie!
Oui, Mme l’Envoyée spéciale, Macky Sall sait comment gagner les élections
D’un magistrat impuissant, on ne salue que la robe
En finir avec la démocrature
Ousmane Ngom, Djibo ou la valse des mercenaires
Macky, l’Apr et le cas Aliou Sall
On en a « marre-à-bout » de ces marchands d’illusions
Pitié, les socialistes vivent un vrai drame !
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 57747 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 49210 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 41347 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 38047 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 35160 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 28 avril 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 28 avril 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 26 Avril 2017
AUTRES AUDIOS ...
AUDIO - YOON WI - invité : Ousmane Sonko - 06 Avril 2017
 
SCANDALES D'ETAT
   
Scandale à La Poste: un dossier sous les coudes
25/04/2017 - 08:47
Qui protège Luc Nicolaï ?
24/04/2017 - 16:59
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Video: Quand Souleymane Ndéné Ndiaye jurait de ne jamais rejoindre Macky Sall
26/04/2017 - 13:13
Quand Macky Sall saluait l'engagement citoyen de Y'en a marre
06/04/2017 - 09:57
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky est-il en avance sur l’opposition ?
L'OEIL DU CITOYEN
Impertinence, incompétence ou inconscience ?
WAX DEUG
Sénégal: l'urgence d'un contre pouvoir à Macky Sall
AUTRES ...
Voici la chronique du 26 Avril 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Ndéné-le-maquignon
28/04/2017 - 09:06
M. le Président, beaucoup de salaires de l’administration dépassent 5 millio ...
26/04/2017 - 17:40
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 Avril 2017 avec Talla Sylla
EMISSIONS PAPE
"Décryptage" sur le thème la justice sénégalaise est-elle indépendante ? - ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Exploitation du zircon : Pape Alé Niang “Ce que m’a dit cette autorité sur ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017