Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Air Sénégal: Comment le management de Bohn a plombé la compagnie
Publié le : Lundi 22 Avril 2019 - 14:48 - Source : senenquete - Commentaires : 4 - Consulté : 713 Imprimer

Ce vendredi 19 avril, lorsque nous avons appris « le départ » de Philippe Bohn, désormais ancien DG de la compagnie Air Sénégal SA, tous nos projets d’enquête ont été mis au frigo. Bohn, quel os ! Mais notre élan a été très vite mis à rude épreuve.  La team com. de l’ancien photo-reporter n’a voulu rien comprendre. Toutes nos tentatives pour interviewer le français ont été vaines. SenEnquête n’a pas pour autant lâché le morceau. Nous avons retrouvé « les boites noires » après le ‘’crash Bohn’’. Les détails.

Lors de son premier vol commercial, un aller-retour Dakar-Ziguinchor, le 14 mai 2018, les espoirs pour Air Sénégal SA étaient grands. grands comme une compagnie aérienne nationale. Et, lorsqu’en janvier dernier la compagnie a acquis son premier A330-900 issu de la chaîne de production d’Airbus à Toulouse (France) qui assure la desserte Dakar-Paris, les espoirs étaient encore plus grands. Il faut dire que dire Philipe Bohn, un français nommé directeur général de notre tout nouveau transporteur se tordait d’impatience pour écrire « une success-story du ciel africain ».Oui, c’est cet espoir qu’on avait du successeur de Mamadou Lamine Sow promu à la présidence du conseil d’administration. Alors imaginez notre « déception » lorsqu’on a appris que le sieur Bohn ne voulait plus piloter notre compagnie nationale.  

Mais alors surprise, le départ du français est en réalité une bonne nouvelle ! C’est du moins l’avis de certains des plus brillants pilotes de notre pays, les commandants Ahmed Seck et Malick Tall. Quand on sait que Philipe Bohn a été désigné récemment membre du conseil d’administration de la compagnie Air Sénégal SA ? Oui, l’ancien photo-reporter est toujours à bord.  Seulement le commandant est tenace, semble-t-il. Senenquête a fouillé le dossier de la compagnie avec ses anciens collaborateurs. Des confessions qui viennent montrer le mauvais choix des autorités en  recrutant au  prix fort  un ancien…..photographe.

Pas de décollage à cause d’un casting hasardeux

À la nomination du français Philippe Bohn, ce fut une surprise pour les professionnels sénégalais de l’aviation civile. Bien entendu, après avoir écarquillé les yeux. C’est le cas du Commandant Malick Tall, ancien directeur des opérations aériennes à Air Sénégal, responsable des certifications de la compagnie. Celui qui occupait le système de bord embarqué a piloté une bonne partie du projet avant l’arrivée de Bohn. Cet ancien chef pilote d’Air Afrique n’est pas surpris de la tournure de cette situation car il avait senti cette impasse. 

La méthode Bohn étant solitaire mais axée sur du pilotage à vue. « Le mode de gestion de Bohn est incompréhensible. Quand il est arrivé. Il a trouvé un business plan qui avait été élaboré par l’équipe projet cabinet londonien Sibérie. Ce business plan avait été validé par les hautes autorités de la République du Sénégal. Il a mis ce business plan à la poubelle. Mais il n’a jamais sorti un véritable autre business plan en guise de remplacement. Sa feuille de route n’était pas claire. ». Dès le début, le rapport de confiance s’est rompu avec ses collaborateurs. Ses options hasardeuses ont causé un atterrissage forcé pour certains. Commandant Tall et d’autres ont quitté le pavillon. Il ajoute qu’« Il avait un style de management qui ne correspondait pas à ce qu’on attendait. Il a voulu m’orienter dans une direction que je ne voulais pas et je suis parti ».  Ces terribles frustrations ont commencé à plomber la compagnie. La compagnie connait en interne des moments de fortes turbulences. Le commandant Ahmed Seck confirme et parle d’un très mauvais casting : « Notre pays regorge de ressources humaines très qualifiées dans tous les secteurs du transport aérien, largement capables de faire beaucoup mieux que ce français prétentieux et vaniteux, traité de « combinard » par Sarkozy, plus connu comme aventurier de la françafrique, photographe ou amateur de yoga que comme spécialiste du transport aérien. Le fait d’être vendeur d’avion à Airbus (et donc fin connaisseur du système lié aux commissions) n’en fera jamais un spécialiste du transport aérien. Ce sont deux métiers complètement différents ! ». Ainsi, les axes stratégiques développés pour mettre en place la compagnie ont été abandonnés dès le départ. 

Quid de l’expertise sénégalaise ?

Les ressources humaines nationales, qui devraient être le fer de lance de la compagnie, sont presque ignorées. L’on se demande alors comment nos autorités ont pu se tromper ou ont été abusées pour mettre un tel pilote pour diriger notre compagnie nationale. « Ce qui fait mal aux experts sénégalais, c’est l’arrogance du DG français d’Air Sénégal, parachuté sous nos cieux par un incroyable concours de circonstances et une regrettable erreur de casting… Ce n’est pas l’homme qu’il nous faut à la tête d’Air Sénégal. Nous n’avons besoin ni de lui, ni de son bras droit français encore pire que lui à tous points de vue ! Nous sommes formés et diplômés des plus grandes écoles d’aviation, ils le savent, et nous ne pouvons pas laisser cette situation perdurer sans réagir et sans alerter nos autorités que ces étrangers trompent et induisent erreur en permanence en engageant notre pays et notre compagnie nationale sur des choix douteux », s’éructe de rage M. Seck que   nous avons contacté pour les besoins de ce dossier.

L’expertise   nationale   ferait- elle défaut ? Réponse du commandant Seck. « Il n’y a pas d’appel à candidatures. Les nominations tombent du ciel, ce qui explique toutes les éternelles erreurs de casting que nous subissons dans le choix des dirigeants de nos compagnies nationales successives ». Pour le recrutement de Bohn, nos pilotes pensent que c’est un concours de circonstances selon Ahmd Seck crédité d’une grande expérience dans le monde l’aviation. C’est pour cela qu’il  suggère  la création d’un Conseil Consultatif, regroupant des experts sénégalais de l’aviation civile, chargé de conseiller au préalable les autorités sur tous les projets relatifs au transport aérien et sur les meilleures options, tant dans les modèles économiques à mettre en place que dans les profils et choix des dirigeants. M. Seck le pilote au long cours avec 16000 heures de vol sur différents types d’avions commerciaux de type Boeing, Airbus, Douglas, Fokker,  dresse  un portrait  peu  avantageux. « Il ne correspond à aucune de nos valeurs ».

Optimisme pour la flotte d’Air Sénégal  

Abdou Diouf a lancé sa compagnie qui n’a pas décollé. Même destin pour celle lancée par Abdoulaye Wade. Cette nouvelle tentative du Président Macky Sall suscite beaucoup d’espoir. Raison pour laquelle le Commandant Tall demande à ce qu’on soit derrière le nouveau boss, Ibrahima Kane. Pour lui, le Sénégal n’a plus droit à l’erreur. Il estime que : « On n’a pas le choix. Ce serait catastrophique que le Sénégal rate cette troisième création d’une compagnie aérienne, parce que le Sénégal aura perdu beaucoup de milliards. 

Le Sénégal aura perdu beaucoup de crédibilité dans l’industrie du transport aérien. On sera la risée de la sous-région. La Mauritanie a sa compagnie aérienne. Le Burkina a sa compagnie aérienne. De même que le Togo ». Pour qu’Air Sénégal SA décolle une bonne fois, il est nécessaire, selon les experts de l’aviation, de faire un audit de gestion.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Meissa Ndiack - 22/04/2019 - 16h 04  
Le Sénégal a bien les moyens de sa politique de Transport aérien. Je souhaite une union sacrée, de toutes les bonnes volontés, autour de notre pavillon national, pour la réussite de la mission de ce jeune Directeur général qui a déjà prouvé ses compétences ici et ailleurs. Le redressement rapide de la Compagnie est à sa portée. Faire confiance au patriotisme économique de ses jeunes collaborateurs à qui il faudrait donner de réelles ouvertures. L'expertise avérée des vétérans, combinée au dynamisme de cette jeunesse, serait un atout pour asseoir définitivement une Compagnie aérienne nationale de grande envergure viable et pérenne. Félicitations et encouragements à M. Ibrahima Kane.
Lemzo - 22/04/2019 - 18h 23  
Arrêtez d'accabler l'ancien directeur Bohn pour le seul fait qu'il est français ! C'est injuste et stupide ! S'il est viré pour des faits de mauvais managment, c'est normal. Mais ne nous vendez pas hypocritement « l'expertise locale ». Qui a coulé Air Afrique ? Qui a coulé Air Sénégal International ? Qui a coulé Sénégal Airlines ? Toutes ces compagnies regorgeaient de cadres sénégalais, tous hautement diplômés et expérimentés. Et pourtant... Le problème ce n'est pas le fait d'être diplômé ou d'être un national, c'est d'abord l’honnêteté et la transparence dans la gestion. On a connu ici des responsables sénégalais de ces compagnies qui faisaient voyager presque gratuitement des parents, des marabouts, des amis, etc. Avec un simple coup de fil, on faisait diminuer le prix du billet de tel ou tel passager et ce sont pas les étrangers qui le font mais bien des sénégalais ! Dans le transport aérien comme dans les secteurs de l'eau, l'énergie, les mines, les routes, etc nous reproduisons les mêmes défaillances. C'est facile d'accabler Bohn sans faire la critique interne...
Mariam - 22/04/2019 - 18h 37  
Témoignage: je me nomme Mariam je suis algérienne d'origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d'une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu'il ne veut plus de moi qu’il ne m'aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j'ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j'ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m'a donné le contact d'un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c'est lui qui m'a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison apres 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact:Veuillez visiter sa page pour prendre son contact,Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
AUTRES ARTICLES
Air Sénégal: Comment le management de Bohn a plombé la compagnie
Ligue Démocratique Debout: "Macky veut le pouvoir absolu....
La souffrance de nos diplomates.....
Macky et ses changements.....
Air Sénégal : "La panne de l'A330 est inacceptable" (expert)
Retrait des passeports diplomatiques: Un cadeau empoisonné pour Amadou Ba
Air Sénégal: Baidy Agne " Il faut revoir l'actionnariat de la compagnie...."
Présidentielle 2024: Aliou Sall assure que ni lui ni Macky ne seront candidats
Réformes Institutionnelles:Moustapha Diakhaté "Macky doit des explications aux Sénégalais"
Escroquerie: Condamné à payer 175 millions à Oumy Thiam, Aramine Mbacké va à la cour suprême
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 104776 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 84340 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 60642 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 51653 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50903 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la sonn ...
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marché de l’eau potable dans nos villes : Mansour Faye n’a pas dit toute la ...
19/04/2019 - 14:04
Les dessous de l’affaire Sde-Suez : Mansour Faye au coeur d'un gros scandale d ...
10/04/2019 - 19:16
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky 2 face à lui-même:L’Histoire, des histoires
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la so ...
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Insulter le président de la république, c'est outrager le Sénégal
20/04/2019 - 09:55
Les coups fourrés du Macky
19/04/2019 - 17:29
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017